Le Chef national et le Conseil des jeunes des Premières Nations lancent une journée nationale de mobilisation politique



    OTTAWA, le 29 sept. /CNW Telbec/ - Le Chef national, Phil Fontaine, et le
Conseil national des jeunes de L'Assemblée des Premières Nations (APN) ont
lancé aujourd'hui la journée de mobilisation politique, une des initiatives de
la campagne "Votez en 2008, le changement ne peut attendre!". Cette campagne a
comme objectifs d'accroître la participation politique des membres des
Premières Nations, d'encourager les membres des Premières Nations à voter et
de mieux faire connaître, au cours de cette élection, les dossiers intéressant
les Autochtones.
    "Le 11 juin, au cours de la journée d'excuses pour les survivants des
pensionnats, tous les chefs des partis fédéraux ont dit rechercher la
réconciliation collective, des changements profonds et un avenir fondé sur le
respect et la reconnaissance de qui nous sommes, à titre de Premières Nations.
Il est temps de remplir cette promesse. Nous demandons à tous les partis
fédéraux de concrétiser leur discours en rendant public un programme clair de
changements efficaces et significatifs", a déclaré le Chef national, Phil
Fontaine. "Les membres des Premières Nations et tous les Canadiens qui ont
assisté à la présentation de ces excuses veulent voir une amélioration de la
qualité de vie des enfants et des citoyens des Premières Nations. Les
Canadiens savent que lorsque les choses vont bien pour les Premières Nations,
elles vont bien pour l'ensemble du pays."
    Le coprésident du Conseil national des jeunes de l'APN, Ken Watts, a
ajouté que plus de 115 000 jeunes des Premières Nations (entre 18 et 30 ans)
sont habilités à voter et qu'ils représentent une importante proportion des
électeurs issus des Premières Nations.
    "J'encourage tous les jeunes des Premières Nations à participer à cette
campagne, que ce soit en assistant aux débats locaux entre tous les candidats
et en posant des questions sur les dossiers intéressant les Premières Nations,
en écrivant aux médias pour poser des questions et faire part de leurs
préoccupations, en parlant avec leurs candidats ou, finalement, en votant pour
un parti pour qui les dossiers touchant les Premières Nations représentent une
priorité", a déclaré Ken Watts. "Les jeunes des Premières Nations se demandent
quelles seront les prochaines étapes de la réconciliation. Ils veulent que les
chefs de parti répondent à cette simple question : "Que fait-on maintenant?""
    L'APN et le conseil national des jeunes de l'APN demandent aussi aux
jeunes et à tous les citoyens des Premières Nations d'écrire au consortium des
diffuseurs, qui représente les plus grands réseaux de télévision au Canada,
pour exiger que des questions sur les dossiers intéressant les Premières
Nations soient posées aux chefs de parti au cours des débats télévisés des
1er et 2 octobre.
    "Le Conseil national des jeunes de l'APN a toujours encouragé les jeunes
à prendre une décision éclairée à l'occasion des élections fédérales.
Malheureusement, lors de la dernière élection, les membres des médias n'ont
pas posé une seule question sur les dossiers touchant les Premières Nations,
les Inuits ou les Métis", a rappelé Nicole Minde, coprésidente du Conseil des
jeunes. "Je crois aussi qu'un nombre de plus en plus grand de Canadiens non
autochtones s'intéressent aux questions sociales qui ont une incidence sur les
jeunes des Premières Nations, comme le problème de l'eau potable, l'accès aux
soins de santé, la mise en place des économies des Premières Nations et le
financement équitable des systèmes d'éducation et de bien-être pour les
enfants. Ils veulent aussi savoir, de chacun des partis en lice, comment la
réconciliation peut résoudre ces problèmes."
    L'APN a fait du 29 septembre une journée nationale de mobilisation
politique au sein des Premières Nations dans le cadre de sa compagne "Votez en
2008, le changement ne peut attendre!" Les membres des Premières nations sont
aussi invités, pendant cette journée de mobilisation et tous les jours jusqu'à
l'élection du 14 octobre, à participer à diverses activités politiques. On
veut les encourager à discuter avec leurs concitoyens et leurs candidats
locaux, à tenir des assemblées publiques locales, à comparer les programmes et
à participer à toute autre activité afin qu'ils puissent faire un choix
éclairé dans le cadre de cette élection fédérale. Cette initiative vise aussi
à demander à chaque parti politique d'adopter une plateforme claire et
énergique quant aux Premières Nations.
    Comme plus de 50 circonscriptions ont été remportées par une faible marge
lors de la dernière élection générale, l'APN croit que les citoyens des
Premières Nations peuvent influencer le résultat de cette élection ainsi que
l'avenir de la politique publique relative aux Premières Nations. Comme les
Premières Nations sont fortes de 800 000 membres, dont un grand nombre est
habilité à voter, elles peuvent avoir un poids dans cette élection.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières Nations au Canada.

    Le Conseil national des jeunes de l'APN s'efforce d'influer sur les
politiques de l'Assemblée des Premières Nations par des prises de position,
l'égalité et la collaboration avec tous les chefs, et d'encourager le
développement personnel et l'accès à l'autonomie au bénéfice futur de toutes
les générations.

    
    Conférence de presse :

    Quand? :    Le lundi 29 septembre 2008 à 10 h
    Où? :       Salle Charles Lynch, édifice du Centre, Colline du Parlement
    Qui? :      Phil Fontaine, Assemblée des Premières Nations
                Nicole Watts, coprésidente, Conseil national des jeunes,
                Assemblée des Premières Nations
                Denis Howlett, Abolissons la pauvreté
                Gerry Barr, Conseil canadien pour la coopération
                internationale
    




Renseignements :

Renseignements: Gina Cosentino, Relations avec le gouvernement, bureau
du Chef national, (613) 314-2661, gcosentino@afn.ca; Karyn Pugliese,
Communications, santé et questions sociales, (613) 241-6789, poste 210,
(cell.) (613) 292-1877, kpugliese@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.