Le chef national déclare que la pauvreté et le manque d'accès à une alimentation saine et d'un coût abordable sont la principale raison de l'épidémie d'obésité qui touche les enfants des Premières nations



    OTTAWA, le 29 mars /CNW Telbec/ - Dans son rapport sur l'obésité
infantile, "Des enfants en santé : une question de poids", publié mardi, le
Comité permanent de la Chambre des communes sur la santé, reconnaît les causes
sous-jacentes et combinées de la pauvreté qui ont un effet direct sur la
prévalence de l'obésité chez les enfants des Premières nations.
    "Le comité s'est penché attentivement sur les indications de la tendance
alarmante observée chez les enfants des Premières nations dont plus de la
moitié font de l'embonpoint ou sont touchés par l'obésité, ce qui nous
conforte dans notre position selon laquelle le gouvernement fédéral doit
assumer ses responsabilités à l'égard des enfants des Premières nations, de
leurs familles et de leurs collectivités", a déclaré le chef national,
Phil Fontaine.
    "L'obésité dont sont atteints les enfants des Premières nations est
directement liée à la surpopulation, au faible accès à une nourriture saine et
au manque de possibilités de pratiquer des activités physiques dans les
collectivités des Premières nations", a ajouté le chef national Fontaine. "La
pauvreté qui touche un enfant sur quatre chez les Premières nations, alors que
cette proportion est d'un enfant sur six dans le reste de la population
canadienne, est le plus grand enjeu de justice sociale auquel ce pays fait
face, et elle est au coeur même de cette crise en matière de santé."
    "Le budget fédéral de la semaine dernière ne prévoit rien pour contrer
les conséquences futures des disparités socio-économiques et en santé dont
souffrent les enfants des Premières nations", a fait observer le chef national
Fontaine. "Les gouvernements des Premières nations sont aux prises avec les
budgets les plus maigres depuis des années en matière de santé, de services
sociaux et d'éducation. Leur capacité à mettre un frein aux crises ou à
innover pour utiliser leurs ressources de façon optimale sera plus que jamais
ralentie par cet important déséquilibre budgétaire."
    "Sans une intervention globale, soutenue et à long terme de la part de
tous les gouvernements, y compris de ceux des Premières nations, cette
tendance alarmante fera de nos enfants des adultes qui souffriront d'obésité
et de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies
cardiovasculaires et le cancer. Il convient de souligner que l'APN a
recommandé la lutte contre l'obésité infantile comme l'une des mesures
spécifiques de la réussite de l'Accord de Kelowna en 2005.
    "Les Premières nations demandent une amélioration de l'approvisionnement
en denrées alimentaires saines, à des prix abordables, y compris les produits
alimentaires traditionnels", a ajouté le chef national. "Elles demandent
également de plus nombreuses possibilités d'accès à la pratique d'activités
physiques peu coûteuses, et des écoles mieux équipées en installations
sportives."
    Seulement la moitié des écoles des Premières nations en sont pourvues.
Les collectivités des Premières nations ont été exclues de la stratégie
pancanadienne en matière de modes de vie sains. Il n'existe aucun programme
traitant de la sécurité alimentaire ou des activités récréatives dans les
collectivités des Premières nations.
    L'élargissement à toutes les collectivités des Premières nations du
Programme d'aide préscolaire aux Autochtones, et des investissements dans les
volets consacrés à la nutrition et à l'activité physique seraient un point de
départ comme le propose la présentation de l'APN au Comité permanent de la
santé. Vous pouvez consulter la version intégrale de cette présentation sous
la rubrique consacrée à la santé du site www.afn.ca. Vous trouverez des
données sur l'obésité des enfants des Premières nations sur le site
www.rhs-ers.ca.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Bryan Hendry, Directeur intérimaire des communications,
(613) 241-6789, poste 229, Cellulaire: (613) 293-6106, bhendry@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.