Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations demande que le gouvernement fédéral rejette et supprime immédiatement toute référence aux Premières Nations de la liste comprise dans un manuel sur le terrorisme destiné aux militaires



    OTTAWA, le 1er avril /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, Phil Fontaine, chef
national de l'Assemblée des Premières Nations, a demandé que le gouvernement
fédéral supprime immédiatement toute référence aux Premières Nations dans un
manuel ébauché par la Défense nationale sur les mesures
anti-insurrectionnelles répertoriant les menaces terroristes. Selon une
enquête du Globe and Mail, le manuel de formation qualifie des organismes
radicaux amérindiens, comme la Mohawk Warriors Society, d'insurgés, aux côtés
d'autres groupes de rébellion.
    "Toute référence au peuple des Premières Nations l'associant à des
insurgés ou à des terroristes potentiels constitue une accusation qui nous
vise directement. Elle nous diabolise, menace notre sécurité et prétend
criminaliser notre droit légitime de vivre notre vie comme le font tous les
autres Canadiens. Le seul fait d'être mentionné dans un tel document compromet
notre liberté de voyager et de franchir les frontières, de communiquer sans
entraves par voie téléphonique et électronique, de réunir des fonds et de
protester contre les injustices commises à l'endroit de notre peuple" a
affirmé Phil Fontaine, chef national de l'APN.
    "J'exhorte le premier ministre Stephen Harper à rejeter et à supprimer,
immédiatement et sans réserve, toute référence aux Premières Nations de toutes
les versions de ce manuel de formation."
    "Il est choquant et scandaleux que les militaires canadiens considèrent
que le peuple des Premières Nations est constitué d'insurgés ou nous mettent
sur le même pied que le Hezbollah ou le Hamas. Non seulement il n'existe pas
la moindre preuve permettant d'établir ce lien, mais les Premières Nations ont
toujours bien servi le Canada comme l'atteste leurs contributions aux forces
armées canadiennes. Des allégations si absurdes ne peuvent que miner le
respect dû aux militaires et nous pousser à croire que nous ne pourrons pas
compter sur leur protection au même titre que les autres Canadiens."
    En outre, le gouvernement fédéral a récemment menacé d'effectuer des
contrôles financiers musclés et de cesser de financer les organismes des
Premières Nations qui participent à, ou encouragent, la journée nationale
d'action pacifique prévue pour le 29 juin. Lorsque nous conjuguons cette
menace au rapport révélant qu'un manuel destiné aux militaires nous répertorie
dans une liste de groupes d'insurgés, nous sommes en droit de nous questionner
sur le respect accordé par le gouvernement fédéral à la liberté d'expression
et à la liberté de réunion du peuple des Premières Nations. Il semble que l'on
veuille nous faire taire.
    "La journée nationale d'action du 29 juin a pour objectif de sensibiliser
le public et d'attirer l'attention sur le statut socio-économique déplorable
du peuple des Premières Nations de ce pays. La pauvreté des Premières Nations
et l'injustice dont souffrent nos communautés sont trop souvent incomprises.
Nous avons l'intention de changer cette situation en interpellant les
Canadiens et en mettant en évidence nos enjeux et nos solutions. Le peuple des
Premières Nations est constitué de gens intègres; nous respecterons la lettre
de la loi tout en exerçant notre droit à la liberté d'expression", a ajouté le
chef national.
    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens de Premières Nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Bryan Hendry, directeur intérimaire des communications,
(613) 241-6789, poste 229, cell: (613) 293-6106, bhendry@afn.ca; Nancy Pine,
conseillère en communications, bureau du chef national, (613) 241-6789, poste
243, cell: (613) 298-6382, npine@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.