Le Chef national de l'APN, Phil Fontaine, ne sera pas candidat à la prochaine élection



    OTTAWA, le 4 juin /CNW Telbec/ - Le Chef national de l'Assemblée des
Premières Nations (APN), Phil Fontaine, a annoncé aujourd'hui à Ottawa qu'il
ne se représentera pas à l'élection du prochain Chef national et qu'il
quittera ses fonctions à la fin de son mandat.

    Le Chef national a déclaré :
    
    "Assumer la fonction de Chef national de l'Assemblée des Premières
    Nations a été le meilleur emploi de ma vie. Je suis très reconnaissant
    du soutien, des conseils et de l'encouragement que m'ont prodigués si
    généreusement les dirigeants des Premières Nations, les anciens et tous
    les membres de nos peuples au cours de mes trois mandats à titre de Chef
    national.

    Je suis très fier des nombreuses réalisations que les Premières Nations
    ont accomplies depuis mon élection au poste de Chef national en 1997.
    Qu'il s'agisse de la Déclaration de réconciliation, de l'Accord de
    Kelowna, de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens,
    de la Journée nationale de protestation, ou de la présentation, le 11
    juin 2008, des excuses officielles aux anciens élèves des pensionnats
    indiens, nous avons pu remporter toutes ces victoires grâce à nos efforts
    communs pour améliorer l'existence de toutes les Premières Nations et de
    tous les Canadiens.

    En cette ère de réconciliation suivant ces excuses, avec l'appui et
    l'aide de tous les Canadiens, nous devons réaffirmer notre engagement à
    prendre les bonnes décisions et les mesures qui s'ensuivent afin
    d'obtenir une réconciliation réelle et durable. Nous devons augmenter nos
    efforts pour éliminer la pauvreté qui afflige les Premières Nations et
    pour obtenir l'équité et la justice pour les membres des Premières
    Nations de ce pays. Réconciliation signifie qu'il y aura une fin à la
    pauvreté des Premières Nations, une fin des politiques et des pratiques
    de financement discriminatoires du gouvernement fédéral envers les
    gouvernements des Premières Nations, leurs collectivités et leurs
    citoyens.

    Mais, pour qu'une véritable réconciliation s'opère au Canada, le
    gouvernement fédéral devra respecter la promesse qu'il a faite en juin
    dernier lorsqu'il a présenté ses excuses aux Premières Nations, à savoir
    qu'il n'appliquera plus de politiques d'assimilation en imposant
    unilatéralement sa volonté à nos peuples. Les Premières Nations doivent
    pouvoir concrétiser le véritable esprit et l'intention première de nos
    traités avec la Couronne, donner vie à nos droits autochtones et à nos
    titres ancestraux et remplacer la gouvernance de la Loi sur les Indiens
    par une véritable autonomie.

    A titre de Chef national, j'ai fait tout ce qu'il fallait pour rapprocher
    les gens, pour créer des voies de communication, pour créer un dialogue
    sensé et susciter une participation réfléchie. J'ai négocié des solutions
    satisfaisantes pour les parties prenantes pour régler des problèmes
    complexes, et, lorsque nécessaire, je suis resté aux côtés de nos alliés
    et j'ai combattu pour ce qui était juste. Durant tout ce temps, des
    Canadiens de tous les milieux et de toutes les allégeances politiques se
    sont rassemblés à nos côtés pour obtenir justice et réconciliation. Je
    veux remercier tous les Canadiens pour cet appui et je vous demande de
    continuer à soutenir les efforts des Premières Nations. Ce n'est qu'avec
    votre soutien continu que nous pourrons atteindre notre objectif
    d'éradiquer la pauvreté des Premières Nations et que nous pourrons créer
    une société plus humaniste, plus tolérante et plus juste au Canada, à la
    fois pour les Premières Nations et pour tous les Canadiens.

    Mais, ce n'est pas aujourd'hui que je vous dirai au revoir. Je vais
    poursuivre mon mandat en tant que Chef national jusqu'au début du
    processus électoral le 22 juin, qui aura lieu durant notre assemblée
    générale annuelle qui se déroulera à Calgary, en Alberta. D'ici là, et
    par la suite, je continuerai de défendre les droits des Premières
    Nations, de travailler auprès des celles-ci et auprès de tous les
    Canadiens afin d'oeuvrer à la réconciliation et d'inculquer le respect
    auquel nos peuples ont droit. J'y ai consacré toute ma vie et je
    continuerai à servir mon peuple."

    Le Chef national, Phil Fontaine
    Assemblée des Premières Nations
    

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières Nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Don Kelly, directeur intérimaire des communications,
Assemblée des Premières Nations, (613) 241-6789, poste 334, cell.: (613)
292-2787, dkelly@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.