Le Chef national de l'APN déclare que l'audience privée avec le pape Benoît XVI au Vatican "ferme la boucle" et permet d'entreprendre le processus de réconciliation pour les survivants des pensionnats indiens



    VATICAN, le 29 avr. /CNW Telbec/ - Le Chef national de l'Assemblée des
Premières Nations (APN), Phil Fontaine, ainsi qu'une délégation d'aînés des
Premières Nations, de survivants des pensionnats indiens et de chefs
autochtones, ont rencontré aujourd'hui le pape Benoît XVI au Vatican, suivie
de la toute première audience privée entre un pape et une délégation de
membres des Premières Nations du Canada. L'objectif de l'audience était de
discuter des répercussions des pensionnats indiens et de la nécessité d'une
réconciliation.
    "A l'approche du 11 juin, soit la date du premier anniversaire des
excuses présentées par le gouvernement du Canada, cette rencontre avec le
Saint-Père permet de fermer la boucle de la réconciliation. Par le passé, nous
avons reçu les excuses des églises anglicane, presbytérienne, unie et du
gouvernement du Canada concernant les pensionnats indiens. Aujourd'hui, le
fait que Sa Sainteté ait admis, au nom de l'Eglise catholique, qu'il comprend
et reconnaît les torts causés par les pensionnats et qu'il ait exprimé son
émotion permet de fermer la boucle", a déclaré le Chef national.
    Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Phil Fontaine, et
la délégation composé d'aînés, de survivants, de chefs, de femmes et d'enfants
des Premières Nations, ont tout d'abord assisté à une audience générale du
pape à l'extérieur, sur la place Saint-Pierre. Faisaient également partie de
la délégation, à la demande du Chef national, la présidente de l'organisme
Inuit Tapiriit Kanatami, Mary Simon, et le vice-président du Ralliement
national des Métis, David Chartrand.
    Après cette audience générale, le Chef national Fontaine, quatre délégués
de l'Assemblée des Premières Nations, de même que cinq représentants de
l'Eglise catholique, ont rencontré le Saint-Père lors d'une audience privée
qui a duré environ 20 minutes.
    Au cours de cette rencontre historique, le Chef national Fontaine a
déclaré : "Notre lutte a atteint un tournant. Même si le passé ne doit jamais
être oublié, pour tracer notre destinée nous devons bâtir l'avenir sur des
fondations durables, dont le pardon doit être la pierre angulaire."
    La délégation a offert au pape Benoît XVI des objets qui symbolisent la
diversité de la culture et de la spiritualité des peuples des Premières
Nations : une plume d'aigle, des mocassins et des gants traditionnels perlés,
une boîte brodée de piquants de porc-épic ornée du logo de l'APN, une bible
traduite en langue déné ainsi qu'un crucifix en argent, commandé et conçu
spécialement pour cette occasion, symbolisant la réconciliation entre les
Premières Nations et l'Eglise catholique.
    Dans sa déclaration, le Saint-Père a exprimé son chagrin pour la
souffrance causée par la conduite déplorable de certains membres de l'Eglise
et offert sa sympathie et sa solidarité dans la prière. Sa Sainteté a mis
l'accent sur le fait que la société ne peut tolérer les mauvais traitements.
Il a prié pour que tous ceux qui ont été touchés puissent guérir. Il a de plus
incité les peuples des Premières Nations à aller de l'avant, avec un espoir
renouvelé.
    Le Chef national lui a ensuite répondu : "Très Saint-Père, nous vous
tendons la main en signe d'amitié, de réconciliation et d'espoir, oui,
l'espoir que nous pouvons ensemble créer un nouveau Canada pour nos peuples."
    Le Chef national a déclaré que la rencontre avait constitué un moment
émouvant et extraordinaire pour tous ceux qui y ont participé et qu'elle
constitue pour lui l'apogée de toute une vie de travail consacrée à clore le
chapitre des répercussions des pensionnats indiens.
    L'Eglise catholique a assuré le fonctionnement d'environ 75 % des
pensionnats indiens au Canada. Afin de rendre possible la réunion
d'aujourd'hui, le Chef national a travaillé de concert avec la Conférence des
évêques catholiques du Canada, et il a remercié l'organisme, particulièrement
son président, James Weisgerber, ainsi que Pierre Baribeau, conseiller
juridique des entités de l'Eglise catholique, pour leur soutien.
    Le texte de la déclaration du Chef national, ainsi que la photo et une
description du crucifix en argent qui a été remis au pape Benoît XVI par le
Chef national Fontaine, pourront être consultés sur demande.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières Nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Don Kelly, directeur intérimaire des communications,
Assemblée des Premières Nations, (613) 241-6789, poste 334, (613) 292-2787
(cell.), dkelly@afn.ca; Gina Cosentino, Relations avec le gouvernement et
affaires internationales, Bureau du Chef national, (613) 314-2661,
gcosentino@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.