Le chef du PML / Equipe Jacques Goyette réfute les insinuations mensongères de la cheffe d'Action Longueuil



    
           JACQUES GOYETTE CONTINUERA A MENER UNE CAMPAGNE OUVERTE,
                 FRANCHE, RESPECTUEUSE ET AXEE SUR LES IDEES
    

    LONGUEUIL, QC, le 24 août /CNW Telbec/ - Le chef du Parti municipal de
Longueuil / Equipe Jacques Goyette somme "la cheffe d'Action Longueuil ou
quiconque ayant quoi que ce soit à (lui) reprocher, (d'avoir) le courage
d'aller aux autorités appropriées et de porter des accusations en bonne et due
forme".
    Vendredi dernier, la cheffe d'Action Longueuil a repris mot pour mot le
contenu d'un papier fallacieux paru dans un mensuel local et qui n'est rien
d'autre qu'un tissu d'allégations s'apparentant à de la désinformation. M.
Goyette déplore que son adversaire à la mairie, "qui prétend être une nouvelle
politicienne, ait choisi dès la première occasion, d'opter pour le
dénigrement, le mensonge et les insultes plutôt que de débattre ouvertement,
franchement et respectueusement des engagements que nous avons mis de l'avant
pour Longueuil".
    Selon lui, "en s'adonnant à une campagne de salissage basée sur des
insinuations grossièrement mensongères, la cheffe d'Action Longueuil a un
comportement qui nous ramène aux pires années de la grande noirceur et tombe
dans la vieille façon de faire la politique".
    Tout en rappelant que son équipe est la première et la seule à ce jour à
mener une campagne comme le réclament les Longueuilloises et les
Longueuillois, c'est-à-dire "dans le respect de leur intelligence", Jacques
Goyette continuera à "préférer les dossiers de fond aux insinuations
mensongères et trompeuses et aux attaques personnelles".

    UNE MISE AU POINT SOLIDE ET DOCUMENTEE

    Jacques Goyette rappelle qu'il a exercé sa profession pendant 27 ans,
dans le respect scrupuleux de son code de déontologie et des valeurs qui le
fondent, soit l'intégrité, la disponibilité, la diligence, la responsabilité,
l'indépendance, le désintéressement et l'impartialité. Pendant ces années, il
a effectivement participé à la progression d'une étude de notaires importante,
jouissant d'une excellente réputation
    Tout en reconnaissant sans aucune hésitation avoir conseillé pendant sa
pratique plusieurs promoteurs et constructeurs d'habitation actifs ainsi que
la municipalité elle-même, le candidat à la mairie de Longueuil tient à
signaler les points suivants :

    
    1.  Dès qu'il a décidé de se lancer en politique municipale, en 2005, il
        a pris les dispositions requises pour renoncer à tous ses dossiers de
        nature municipale et son étude a retourné tous les dossiers aux
        intervenants concernés, et ce, avant même son élection, le 6 novembre
        2005.
    2.  Après son élection comme conseiller municipal, il a continué sa
        pratique notariale.
    3.  Depuis le 6 novembre 2005 :

           a) ni Jacques Goyette ni aucun notaire de l'étude Hardy Goyette
              n'ont accepté ni rempli de mandat pour le compte de la Ville de
              Longueuil;
           b) en ce qui concerne les mandats pour le compte de clients
              promoteurs ou constructeurs d'habitations dans des transactions
              impliquant la municipalité, mais où la Loi sur le notariat leur
              reconnaît le choix du notaire, Jacques Goyette n'a jamais agi
              comme notaire, et ce, même si dans les faits il aurait pu
              effectivement le faire.

    4.  Il est arrivé que des développeurs ou des promoteurs encouragent
        leurs clients à recourir aux services de Jacques Goyette à titre de
        notaire, une pratique très répandue au sein de la profession, car les
        développeurs ou promoteurs tentent, dans la mesure du possible,
        d'éviter de se compliquer inutilement la vie et de ne pas transiger
        avec une multiplicité de notaires. Personne n'est cependant tenu de
        se soumettre à cette pratique d'affaires qui n'a strictement rien à
        voir avec la Ville.
    5.  Jacques Goyette a respecté, respecte et respectera la loi québécoise
        sur les élections et les référendums dans les municipalités, car il a
        déclaré ses intérêts dans son étude de notaires ainsi que les parts
        qu'il possédait dans la Fiducie immobilière du Vieux-Longueuil, une
        société qui n'a jamais transigé avec la Ville.
    6.  De sa propre initiative, après avoir sollicité l'avis du greffier de
        la Ville de Longueuil afin de savoir comment il pouvait être encore
        plus transparent, Jacques Goyette est allé au-delà de ce que la loi
        exige en déclarant systématiquement ses intérêts non pécuniaires à
        plusieurs reprises tout au long de son premier mandat de conseiller
        municipal, de 2005 à 2009.
    7.  Il ne lui est arrivé qu'une seule fois de déroger involontairement à
        cette ligne de conduite qu'il s'est imposée : un de ses clients était
        en voie d'acquérir un terrain de la Ville et il avait oublié de
        déclarer son intérêt au conseil municipal, après l'avoir cependant
        déclaré au comité exécutif; dès le lendemain, lorsqu'il a réalisé cet
        oubli, Jacques Goyette l'a immédiatement signalé par écrit au
        greffier de la Ville.
    8.  Afin que tout soit parfaitement clair et limpide, Jacques Goyette a
        demandé une opinion au conseiller à l'éthique de la Ville, M. Pierre
        Gravel, qui lui a transmis la réponse suivante, le 10 juillet
        dernier :

           "Monsieur le Conseiller,

           Vous avez demandé, le 8 juillet courant, un avis du conseiller en
           éthique sur vos déclarations passées d'intérêt non pécuniaire dans
           des dossiers soumis à des délibérations du comité exécutif et/ou
           du conseil de la Ville de Longueuil. Et sur le fait, de n'avoir
           pas fait une semblable déclaration lors de la réunion du conseil
           le 16 juin dernier.

           Il s'agit, en l'occurrence, de transactions impliquant la ville et
           des sociétés ou entreprises ayant eu ou pouvant éventuellement
           avoir recours aux services professionnels de l'étude de notaires
           avec laquelle vous aviez alors encore des liens. Il apparaît
           d'abord clairement que vous n'aviez pas d'intérêt pécuniaire
           direct dans les questions débattues.

           Le fait d'avoir déjà rendu des services professionnels à une
           entreprise concernée, ou de pouvoir peut-être être appelé à le
           faire dans l'avenir, ne constituait pas un intérêt certain
           requérant obligatoirement une déclaration de votre part.

           Tel qu'expliqué dans les commentaires de spécialistes à propos
           d'un cas du même type étudié par la Cour supérieure en 1989 (Gold
           c. Taschereau), (...) "les gains monétaires appréhendés doivent
           (...) être réels et non seulement hypothétiques" (...) .

           Partant de là, votre décision de signaler, sans y être tenu,
           l'existence d'un lien d'affaires passé ou éventuel, direct ou
           indirect, avec une des parties impliquées dans le débat en cours
           tenait de l'éthique en général et non d'une obligation légale. Et
           si on peut regretter l'absence d'une semblable déclaration, dans
           le contexte particulièrement houleux du 16 juin, on ne saurait
           vous reprocher ni vous blâmer de n'avoir pas fait à ce moment-là
           ce que, de toute façon, vous n'étiez pas obligé de faire.

           En espérant que cet avis répondra à la question soulevée, je
           demeure à votre disposition pour toute autre discussion éventuelle
           et vous prie d'agréer l'assurance de mes meilleurs sentiments."

    9.  De fait, au cours des 4 dernières années, Jacques Goyette aurait pu
        participer aux votes sans être tenu de déclarer quoi que ce soit,
        mais il s'est abstenu de le faire, par souci de transparence.
    10. Pour éliminer tout conflit d'intérêts potentiel advenant son élection
        à la mairie le 1er novembre prochain, Jacques Goyette a quitté son
        étude de notaires le 10 juillet dernier, avant même le début de la
        campagne électorale, renonçant ainsi à ses parts dans la société
        immobilière et dans l'étude.
    

    De sa mise au point documentée, il ressort de façon claire et non
équivoque que Jacques Goyette n'a jamais confondu ses intérêts personnels ou
professionnels avec ceux de la Ville et qu'il a toujours eu une conduite
irréprochable.

    LES LONGUEUILLOISES ET LES LONGUEUILLOIS JUGERONT

    Tout en signalant qu'il n'accepte pas ni n'acceptera jamais que l'on
attaque sans raison sa réputation, le chef du PML / Equipe Jacques Goyette
réitère que "les coups bas, les insinuations mensongères et les attaques
personnelles et vicieuses ne font pas ni ne feront jamais partie de (sa)
conception de la politique".
    Il fait d'ailleurs confiance au jugement des Longueuilloises et des
Longueuillois qui "savent très bien que, dans une campagne, les sorties pour
dénigrer sont des tentatives de camoufler une absence d'idées". Aussi,
n'est-il pas question que l'équipe se laisse distraire davantage par les
"comportements inélégants" de la cheffe d'Action Longueuil.
    "S'ils veulent, comme je le crois, une campagne axée sur une vision, des
idées, des engagements et des projets, une campagne respectueuse et sereine,
une campagne respectueuse de leur intelligence et de leur jugement, ils
peuvent compter sur l'Equipe Jacques Goyette", de conclure le candidat à la
mairie.




Renseignements :

Renseignements: Monique Letarte, relationniste, Parti municipal de
Longueuil / Equipe Jacques Goyette, Cellulaire: (450) 341-0799,
Http://equipejacquesgoyette.com

Profil de l'entreprise

PARTI MUNICIPAL DE LONGUEUIL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.