Le Chantier sur la démocratie et le Conseil jeunesse de Montréal appuient l'intention de la Ville de Montréal d'accorder aux citoyennes et aux citoyens un droit d'initiative permettant de vérifier la réceptivité de projets innovateurs et mobilisateurs



    MONTREAL, le 6 août /CNW Telbec/ - Les membres de la société civile du
Chantier sur la démocratie tiennent à manifester leur appui à la Ville de
Montréal dans sa démarche d'accorder à la population un droit d'initiative en
matière de consultation publique permettant de vérifier la réceptivité de
projet qu'elle aura mis de l'avant.
    Ce droit d'initiative va permettre aux citoyennes et aux citoyens de
soumettre à une consultation publique un objet qui, selon eux, soulève des
enjeux importants, même si cet objet n'est pas inscrit dans la planification
régulière de la Ville ou d'un arrondissement. Il va leur permettre de proposer
des solutions nouvelles, des projets innovateurs et mobilisateurs. Il s'agit
d'une façon additionnelle qui leur est offerte de participer avec les élus au
façonnement de leur ville.
    Le Chantier sur la démocratie réunit une quinzaine de membres de la
société civile et il a eu le mandat de faire des propositions à la Ville de
Montréal quant aux balises et à la définition d'un droit d'initiative en
matière de consultation publique et ce, conformément aux modalités prévues à
la Charte montréalaise. Pour les membres du Chantier, l'élaboration de ce
droit est un exemple de collaboration réussie entre la société civile et la
Ville contribuant à enrichir la démocratie participative à Montréal.
    "Sous le thème de la démocratie, la Charte montréalaise des droits et
responsabilités reconnaît à l'article 16(h), le droit aux citoyens d'obtenir
des consultations publiques sur des projets qu'ils souhaitent mettre de
l'avant. L'objectif visé en accordant un tel droit aux citoyens, est d'influer
la formulation de projets innovateurs et mobilisateurs en vue d'une adoption
par un conseil d'arrondissement ou par le conseil municipal. Une fois de plus,
Montréal fait l'histoire. Aucune autre ville en Amérique du Nord ne donne le
droit aux citoyens d'influencer directement les orientations à donner à leur
ville entre les élections d'une façon aussi démocratique", a déclaré le
président du Chantier sur la démocratie, M. Dimitri Roussopoulos.
    "Le Conseil jeunesse de Montréal est fier d'appuyer la démarche de la
Ville afin d'adopter un droit d'initiative à la consultation publique. Il
s'agit d'un projet qui donnera aux jeunes de plus de 15 ans une opportunité
concrète de s'initier au monde de la politique municipale. Le CjM a émis
plusieurs recommandations à ce sujet au cours des dernières années. Nous
sommes persuadés que de telles initiatives contribuent positivement à
l'augmentation du sentiment d'appartenance des jeunes à leur ville. Il faut
que les jeunes se sentent concernés par les questions municipales pour qu'ils
s'y intéressent et ce projet y parviendra certainement", a mentionné la
présidente du Conseil jeunesse de Montréal, Claudia Lacroix Perron.
    Quelques témoignages de membres du Chantier sur la démocratie quant à ce
nouveau droit (par ordre alphabétique) :

    
    - Dinu Bumbaru, directeur des politiques d'Héritage Montréal :

    "La Ville de Montréal s'est donnée en 2006 une Charte des droits et
    responsabilités qui est un outil additionnel aidant à rapprocher
    l'administration et la population montréalaises. Avec cette nouvelle
    mesure sur le droit d'initiative, l'intelligence citoyenne sera en mesure
    de mieux agir plutôt que réagir, et ainsi participer davantage à
    l'identification des priorités d'action comme c'est en partie le cas en
    urbanisme et en patrimoine. Tout cela contribuera à une meilleure
    administration publique en lien concret avec sa citoyenneté et à
    développer ce modèle montréalais qui inspire déjà d'autres métropoles.
    Veillons maintenant à le mettre en oeuvre!"

    - Raymond Levac, directeur général du Centre Saint-Pierre :

    "Il est plus important que jamais de mettre en place des mesures qui
    permettent aux citoyens et citoyennes de s'impliquer davantage et de se
    mobiliser. Le droit d'initiative en matière de consultation publique est
    une de ces mesures qui, tout en conservant aux élus leur responsabilité
    de décider, offre aux citoyens la possibilité de proposer et faire valoir
    des idées neuves pour le mieux-être de leur arrondissement ou de la ville
    dans son ensemble. Elle découle de la Charte montréalaise des droits et
    responsabilités et complète celle-ci."

    - Marie Turcotte, adjointe à la direction d'Ex aequo :

    "Avec le droit à l'initiative, les citoyens pourront eux aussi proposer
    des consultations sur des sujets qu'ils jugent importants pour le
    développement de Montréal et ce, en lien avec les compétences
    municipales. Ainsi, cet instrument intensifiera davantage le dialogue
    entre les élus et les citoyens sur l'organisation de leur Ville. Pour
    qu'une ville soit vivante, il ne faut pas seulement des citoyens qui
    l'habitent, il faut que ces citoyens se l'approprient, l'animent et lui
    façonnent une mosaique à l'image de l'ensemble des Montréalais. La Ville
    de Montréal fait preuve d'innovation et d'ouverture en matière de
    démocratie en se dotant d'un tel outil. Chapeau Montréal !"
    




Renseignements :

Renseignements: Source: Chantier sur la démocratie

Profil de l'entreprise

CHANTIER SUR LA DEMOCRATIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.