Le chancelier André Caillé quitte le Conseil de l'UdeM - Louise Roy est nommée chancelière par intérim



    MONTREAL, le 11 déc. /CNW Telbec/ - Le chancelier de l'Université de
Montréal (UdeM), M. André Caillé, a annoncé hier sa démission de la présidence
du Conseil de l'Université afin de poursuivre ses activités professionnelles à
l'échelle internationale, particulièrement en Europe. Le Conseil a accepté sa
démission, qui prendra effet le 14 décembre, et nommé Mme Louise Roy à titre
de chancelière par intérim. Le Conseil amorce immédiatement le processus en
vue de la nomination dans les meilleurs délais du prochain chancelier.
    "C'est avec beaucoup de regret que je quitte une fonction stimulante où
j'ai eu la chance de côtoyer des gens de grande valeur, a expliqué le
chancelier sortant, M. André Caillé. Toutefois, mes activités à l'étranger,
notamment en Russie et en Italie, prennent de plus en plus d'ampleur et
m'empêcheraient au cours des mois à venir de me consacrer pleinement à la
tâche exigeante de chancelier de cette grande université."
    Le recteur Luc Vinet a tenu à souligner la contribution du chancelier
sortant : "Au nom de toute l'équipe de direction, je remercie André Caillé
pour son leadership et son apport à la gestion de notre université. Il a été
un chancelier dynamique et un important défenseur du rôle des universités dans
la société."
    M. Caillé siégeait au Conseil de l'Université de Montréal depuis
septembre 2002 et est devenu chancelier en septembre 2003. Auparavant, il a
coprésidé la grande campagne de financement "Un monde de projets" menée
conjointement par l'UdeM, HEC Montréal et l'Ecole Polytechnique et qui a
établi un record toujours inégalé en matière de philanthropie dans la
communauté francophone. M. Caillé est détenteur d'un doctorat en
chimie-physique de l'UdeM, a reçu l'Ordre du mérite de l'Association des
diplômés en 1999 et un doctorat honoris causa de l'UdeM en 2002.

    Une première femme à la tête du Conseil de l'UdeM

    Le recteur a également salué la nomination de Mme Roy au poste de
chancelière par intérim : "Mme Roy devient aujourd'hui la première femme à
occuper le poste de chancelier de l'UdeM. Elle a joué un rôle actif au sein du
Conseil depuis sa nomination en 1999 et c'est avec enthousiasme que le Conseil
lui témoigne aujourd'hui sa confiance en lui demandant d'en occuper la
présidence jusqu'à la nomination du prochain chancelier en titre."
    Pour la chancelière par intérim, Louise Roy, l'année qui vient sera fort
importante : "Si j'ai accepté de prendre la relève, c'est que je suis
convaincue de l'excellence de cette université et des gens qui la composent,
a-t-elle déclaré. Les mois qui viennent comportent leur lot de défis et je
suis certaine que la communauté universitaire saura mettre ses forces en
commun afin de les relever."
    Mme Louise Roy est fellow invitée au Centre interuniversitaire de
recherche en analyse des organisations (CIRANO), où elle préside le Forum sur
le Leadership d'avenir. Elle est également consultante et membre de nombreux
conseils d'administration, dont celui du Conseil des Arts de Montréal, dont
elle assume la présidence. Elle a occupé divers postes de haute direction,
notamment au sein de l'Association internationale du transport aérien (IATA),
Télémédia Communications inc., Air France, Corporation du groupe La
Laurentienne, la Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal.
Mme Roy est diplômée de l'Université de Montréal en sociologie, détient une
maîtrise en sciences et a complété ses études de doctorat en sociologie à
l'Université du Wisconsin.

    Un processus de nomination bien enclenché

    Selon la pratique établie, le recteur coordonne le processus de
nomination du chancelier. Il procède à une consultation individuelle des
membres du Conseil et propose le candidat qu'il juge le plus apte à assumer la
fonction de chancelier. Celui-ci doit répondre à plusieurs critères, notamment
représenter les valeurs de l'institution, avoir des réseaux biens établis dans
les milieux sociaux, économiques et culturels, avoir l'expérience des grands
conseils d'administration, pouvoir travailler efficacement avec le recteur au
bénéfice de l'institution et susciter le respect et la collaboration des
autres membres du Conseil tout en ayant la disponibilité requise pour en
assumer la présidence. Une fois les consultations terminées, les membres du
Conseil choisissent la personne qui assumera la présidence en devenant
chancelier.




Renseignements :

Renseignements: Sophie Langlois, Directrice, relations avec les médias,
Université de Montréal, (514) 343-7704; Source: Conseil de l'Université de
Montréal

Profil de l'entreprise

Université de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.