Le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau se dote de critères d'admission pour son programme traitant la douleur chronique



    L'ANALYSE DES DONNEES PROBANTES DONNE LIEU A UN NOUVEAU
    MODELE D'INTERVENTION CLINIQUE

    MONTREAL, le 21 oct. /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, le Centre de
réadaptation Lucie-Bruneau a présenté, à plusieurs intervenants en santé et
services sociaux, son nouveau modèle d'intervention clinique pour son
programme traitant les personnes souffrant de douleurs chroniques (LMS). Après
un an de travail, le Dr Virgil Luca, chef du Service de médecine, directeur
des services professionnels adjoint aux affaires médicales et boursier de la
Fondation canadienne de recherche en services de santé, et l'équipe du
programme pour les personnes ayant subi une lésion musculosquelettique (LMS)
du Centre Lucie-Bruneau, ont dévoilé une approche plus performante
d'intervention clinique qui permettra l'obtention de meilleurs résultats.
    Novateur, ce nouveau modèle recentre les pratiques des spécialistes en
fonction des dernières recherches. Il permet de raffiner les critères
d'admission au Programme LMS, d'établir des priorités d'intervention et de
traiter l'usager selon sa condition et ses autres problèmes. La situation de
la clientèle en réadaptation, et souffrant de douleur chronique, est souvent
très complexe et la nouvelle approche proposée par le Dr Luca et Mario Côté,
chef du programme pour les personnes ayant subi une lésion musculosquelettique
du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, permettra de mettre en pratique les
données issues de la recherche en tenant compte de la réalité de chaque usager
du Programme LMS.
    "Les résultats de la recherche démontrent par exemple qu'une personne
souffrant d'un problème de stress post-traumatique sévère, parfois présent à
la suite d'un accident de la route, en plus de douleur chronique, doit d'abord
être suivie pour cette condition particulière afin que les traitements au
Centre soient efficaces. L'originalité de notre démarche réside donc dans le
fait que le Programme LMS évalue maintenant certains facteurs susceptibles
d'affecter les résultats de la réadaptation et réfère au besoin les usagers
vers d'autres équipes spécialisées. Ce continuum de services assure alors aux
usagers des résultats plus positifs au niveau de la réadaptation", explique
Dr Luca.
    "Parmi les principaux facteurs dont l'équipe interdisciplinaire de
réadaptation tient compte, on note les contre-indications d'ordre médicales ou
psychiatriques, la présence d'une toxicomanie active, la présence d'un stress
post-traumatique, la présence d'une dépression, la peur face à la douleur et
au mouvement, l'anticipation d'avoir de la douleur et les pensées
catastrophiques, l'évaluation subjective de la douleur, les comportements
algiques et les attentes de la personne face à sa réadaptation" souligne
M. Côté.
    Le Programme LMS offre des services de réadaptation fonctionnelle et
psychosociale en vue de permettre aux personnes ayant subi une lésion
musculosquelettique de réaliser pleinement leurs habitudes de vie et
d'optimiser leur participation sociale. La douleur chronique touche entre 15 %
et 20 % de la population en Amérique du Nord et plus d'un million de personnes
au Québec.
    Les principales causes sont les accidents de la route (60 % de la
clientèle du programme LMS) et les accidents de travail (40 % de la clientèle
du programme LMS). L'association québécoise de la douleur chronique répertorie
d'autres statistiques intéressantes(1) :

    
    - une étude réalisée en 1996 montre que dans la population adulte
      québécoise, la douleur chronique touchait 20 % des hommes et 24 % des
      femmes et que la prévalence augmente avec l'âge.
    - la douleur chronique représente un impact économique imposant : selon
      différentes études scientifiques, entre 18 % et 29 % des adultes
      canadiens souffrent de douleur ou de malaise chronique.
    - une augmentation de 70 % de l'incidence de douleur ou de malaise
      chronique est prévue au cours des 25 prochaines années à cause du
      vieillissement de la population.
    

    La douleur chronique engendre souvent des conséquences considérables sur
le plan économique, familial, ou personnel. A titre d'exemple, il est
intéressant de noter que plus de 70 % des coûts engendrés par la douleur
chronique d'origine musculosquelettique proviennent de coûts indirects, soit
l'absence du travail et la baisse de la productivité, contre moins de 30 %
pour les traitements médicaux.
    Les activités quotidiennes comme le sommeil, la condition physique,
l'activité sexuelle, les loisirs, les tâches domestiques, les déplacements, le
travail et la vie sociale sont affectées et contribuent à alourdir la
problématique et limite les ressources d'adaptation de la personne à ses
incapacités.

    A propos du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau

    Le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau offre des services spécialisés et
surspécialisés par l'entremise de ses 10 programmes et services. Il est
affilié à l'Université de Montréal, membre du consortium opérant le Centre de
recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain et est
agréé par le Conseil québécois d'agrément.

    ---------------------------------
    (1) http://www.douleurchronique.org/html/content.asp?node=79




Renseignements :

Renseignements: Marie-Claude Leroux, Morin Relations Publiques, (514)
289-8688, poste 224, Cell.: (514) 705-5897, marieclaude@morinrp.com; Source:
Centre de réadaptation Lucie-Bruneau

Profil de l'entreprise

Centre de réadaptation Lucie-Bruneau

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.