Le Canada travaille à l'ONU à faire avancer l'égalité des sexes dans le monde

OTTAWA, le 12 mars 2017 /CNW/ - Aujourd'hui, Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a annoncé la composition de la délégation canadienne à la 61e session de la Commission de la condition de la femme de l'ONU (Organisation des Nations Unies), qui s'ouvrira le 12 mars 2017 à New York. Dirigée par Mme Monsef, la délégation comprend quatre ministres fédérales, deux secrétaires parlementaires, ainsi que des ministres des provinces et territoires, des parlementaires et des représentantes d'organisations non gouvernementales. Cette année, la session de la Commission se déroulera sous le thème « L'autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution ».

Durant la session de la Commission, la ministre Monsef soulignera la volonté du Canada d'autonomiser les Canadiennes d'un océan à l'autre pour faire de l'égalité entre les sexes une réalité. Le Canada a pris dans ce but des mesures pour faciliter la participation des femmes à la population active. Ces mesures touchent des domaines tels que l'éducation de la petite enfance, les services de garde d'enfants, l'assouplissement des conditions de travail et la réforme du régime fédéral d'équité salariale. Pour que la condition économique des Canadiennes s'améliore, il faut que le gouvernement fédéral donne le ton et qu'il s'attache aussi à collaborer avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les peuples autochtones et les organisations non gouvernementales.

Le Canada coparrainera une série d'activités parallèles sur des questions d'importance capitale pour les femmes et les filles, dont la violence fondée sur le sexe et l'autonomisation économique des femmes. Les ministres auront aussi des discussions bilatérales avec leurs homologues d'autres États.

Plusieurs collègues de la ministre Monsef feront partie de la délégation canadienne, soit l'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie; l'honorable Patty Hajdu, ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail; et l'honorable Terry Duguid, secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine. D'autres parlementaires feront également partie de la délégation, à savoir : Sheila Malcolmson, Marc Serre, Anju Dhillon, Karen Ludwig, Leona Alleslev, Eva Nassif et la sénatrice Marilou MacPhedran.

La délégation canadienne comprendra six représentantes d'organisations non gouvernementales, à savoir :

  • Rachelle Venne, Institute for the Advacement of Aboriginal Women;
  • Rebecca Kudloo, Pauktuutit;
  • Sally Dimachki, Jeunes diplomates du Canada;
  • Anne Delorme, Association québécoise des organismes de coopération internationale;
  • Ann Decter, YWCA du Canada;
  • Ngozi Otti, African Community Investment Cooperative of Canada.

Feront aussi partie de la délégation canadienne les ministres provinciales et territoriales suivantes :

  • L'honorable Indira Naidoo-Harris, ministre de la Condition féminine, Ontario;
  • L'honorable Joanne Bernard, ministre responsable la loi sur le Conseil consultatif sur la condition féminine, Nouvelle-Écosse;
  • L'honorable Jeanie Dendys, ministre responsable de la Direction de la condition féminine, Yukon;
  • Lise Thériault, ministre responsable de la Condition féminine, Québec;
  • L'honorable Stephanie McLean, ministre de la Condition féminine, Alberta;
  • Cathy Bennett, ministre responsable de la Condition féminine, Terre-Neuve-et-Labrador.

 

 

Citations








« Le Canada entend demeurer un chef de file en matière d'égalité entre les sexes, y compris dans la prévention de la violence fondée sur le sexe et la recherche de solutions novatrices pour renforcer l'autonomie économique des femmes. Ce faisant, il continuera de militer vigoureusement pour les droits des femmes chez lui et dans le monde. Cette session de la Commission de la condition de la femme de l'ONU nous offre une occasion d'affirmer que ces enjeux comptent pour nous. La participation active des femmes dans toutes les sphères de la société est essentielle au plein développement -- celui du Canada et de tous les pays du monde. »




Maryam Monsef


Ministre de la Condition féminine








« Les femmes et les filles sont des agentes de changement ici au Canada et dans les communautés du monde entier. C'est pourquoi notre gouvernement canalise son aide internationale de manière à supprimer les obstacles auxquels font face les femmes et les filles ainsi qu'à leur donner les moyens d'assumer le rôle actif qu'elles peuvent et doivent jouer dans la société. »




Marie-Claude Bibeau


Ministre du Développement international et de la Francophonie








« Quand les femmes ont des chances égales de réussir, le pays et l'économie s'en portent mieux. Nous avons bel et bien accompli des progrès : dans les universités canadiennes, 60 % des diplômes sont aujourd'hui décernés à des femmes; un seul État du G7 a un plus fort taux d'emploi féminin que celui des Canadiennes. Néanmoins, des obstacles systémiques persistent, et nous devons continuer à travailler main dans la main pour les aplanir et donner aux femmes des chances égales de réussir sur le marché du travail. »


Patty Hajdu


Ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail



 

Les faits en bref

  • Chaque année, la session de la Commission comprend un examen des progrès réalisés sur un ou des enjeux qui étaient au centre d'une session antérieure. Cette année, cet enjeu sera celui des défis et des réalisations entourant la mise en œuvre des objectifs du Millénaire pour le développement en faveur des femmes et des filles, étudié à la 58e session de la Commission.
  • L'an dernier, le Canada a été élu à la Commission pour un mandat de quatre ans (2017-2021), lequel commence après la session de cette année. Il s'agit d'une occasion précieuse pour lui de façonner le travail à venir de la Commission sur des questions touchant les femmes et les filles du monde entier.
  • Le Canada est l'un des membres fondateurs de l'ONU, qui demeure une importante institution internationale, surtout en période d'incertitude. Le Canada y joue un rôle vital par sa défense et sa promotion des droits de la personne, en particulier pour les femmes et les filles.

This news release is also available in English.

On trouvera tous les communiqués de Condition féminine Canada et de l'information sur l'organisme à l'adresse : femmes.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter : @Femmes Canada

 

SOURCE Condition féminine Canada

Renseignements : Alex Wellstead, 613-618-0314, Attaché de presse, Cabinet de la ministre de la Condition féminine, 613-618-0314; Nanci-Jean Waugh, Directrice générale, Communications et affaires publiques, Condition féminine Canada, 819-420-6810


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.