Le Canada prend des mesures pour aider les pays en développement dans leur lutte contre les changements climatiques



    NUSA DUA, INDONESIE, le 9 déc. /CNW Telbec/ - Le ministre de
l'Environnement, John Baird, a annoncé aujourd'hui que le Canada allait
fournir une contribution importante au Fonds spécial pour les changements
climatiques du Fonds pour l'environnement mondial. Grâce à cette nouvelle
contribution de 7,5 millions de dollars, la contribution totale du Canada au
Fonds spécial pour les changements climatiques se chiffre maintenant à 13,5
millions de dollars, ce qui place le Canada au deuxième rang des donateurs à
ce fonds, après le Royaume-Uni.
    "Cette contribution importante au Fonds spécial pour les changements
climatiques démontre que le Canada fait une différence dans l'effort mondial
pour lutter contre les changements climatiques, la plus grande menace à
laquelle se voit confronter l'avenir de l'humanité," a déclaré le ministre
Baird. "Grâce à cette nouvelle contribution de 7,5 millions de dollars, le
Canada est maintenant le deuxième plus important contributeur au Fonds spécial
pour les changements climatiques. C'est là un autre exemple qui illustre bien
sa capacité à jouer dans la cour des grands."
    S'il est vrai que tous les pays sans exception seront touchés par les
changements climatiques, bon nombre des pays les plus pauvres de la planète
souffriront davantage que les autres des impacts prédits, eux qui seront
pourtant les moins bien outillés pour réagir à ce phénomène, car leur économie
est déjà marginalisée. Le Canada continuera d'aider les pays en développement
à la fois pour lutter contre les changements climatiques et à prendre des
mesures pour atténuer l'incidence de ces derniers. Nos interventions sont
essentielles à la réduction de la pauvreté et à la réalisation de résultats
durables sur le plan du développement.
    Le Fonds spécial pour les changements climatiques aidera les pays en
développement :

    
    - à définir, analyser et mettre en oeuvre des mesures d'adaptation
dans
      des secteurs névralgiques, comme la gestion des ressources en eau,
      l'aménagement des terres, l'agriculture et la santé;
    - à planifier les mesures à prendre en cas de catastrophes liées aux
      changements climatiques, à gérer la mise en oeuvre de ces mesures et
à
      faire de la prévention à cet égard;
    - à surveiller les maladies et les vecteurs influencés par les
      changements climatiques;
    - à éviter ou à réduire au minimum les émissions de gaz à effet de serre
      grâce à l'accès à la technologie.

    Le Fonds pour l'environnement mondial, une organisation financière
indépendante qui accorde des subventions aux pays en développement pour des
projets bénéfiques à l'environnement, est un partenaire de longue date du
gouvernement du Canada.
    "Au nom du Fonds pour l'environnement mondial, je suis heureuse d'accepter
l'importante contribution du Canada. Elle aidera les pays les plus vulnérables
à s'adapter aux changements climatiques," a indiqué Monique Barbut, la
présidente-directrice générale du Fonds pour l'environnement mondial. "Grâce
au soutien de pays comme le Canada, nous sommes en mesure de financer des
projets qui contribueront au transfert de la technologie, qui est si important
pour ces pays pour qu'ils réussissent à réduire les émissions de gaz à effet
de serre."
    Le Canada, par l'intermédiaire de l'Agence canadienne de développement
international, a déjà consenti 158 millions de dollars sur une période de
quatre ans (2006-2010) au Fonds pour l'environnement mondial. Environ 35 p.
100 de cette somme sont consacrés à l'effort mondial de lutte contre les
changements climatiques.
    Le ministre Baird a fait cette annonce lorsqu'il était à Bali à l'occasion
de la conférence relative à la Convention-cadre des Nations Unies sur les
changements climatiques.

    (Also available in English)

    ------------------------------------------------------------------------
                             FICHE D'INFORMATION
    ------------------------------------------------------------------------

      LE CANADA ACCROIT SON SOUTIEN FINANCIER AU FONDS SPECIAL POUR
       LESCHANGEMENTS CLIMATIQUES EN FAVEUR DES PAYS EN DEVELOPPEMENT

    S'il est vrai que tous les pays seront touchés par le réchauffement de la
planète, la recherche scientifique donne à penser que de nombreux pays en
développement souffriront de graves pénuries d'eau potable et pour
l'agriculture; les sécheresses seront plus dramatiques et la désertification
s'intensifiera; il y aura en outre dans ces pays une hausse de la charge
polluante attribuable aux débordements des installations de traitement des
déchets; des invasions d'eau salée et une réduction de la production
alimentaire. Les changements climatiques auront probablement aussi pour effet
d'accroître les phénomènes météorologiques extrêmes, ce qui entraînera des
crises humanitaires plus fréquentes.
    Le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), qui administre le Fonds
spécial pour les changements climatiques - un fonds de contribution volontaire
auquel les pays peuvent décider de contribuer - est une organisation
internationale comptant 178 pays membres. Il appuie les initiatives nationales
favorisant le développement durable dans les pays en développement. Son mandat
consiste à financer, dans ces pays, des projets bénéfiques pour
l'environnement qui mettent l'accent sur la biodiversité, les changements
climatiques, la couche d'ozone, les eaux internationales, la dévastation des
terres et les polluants organiques persistants. Ces derniers sont des
substances nocives qui demeurent dans l'atmosphère et qui ont des effets
nocifs importants sur la santé humaine et l'environnement.
    L'Agence canadienne de développement international (ACDI) représente le
Canada au Conseil de gouvernance du FEM, et elle exerce une grande influence
sur la gestion de cette institution.
    A titre de membre du Conseil, le Canada joue un rôle déterminant dans
l'établissement des priorités et des modalités de gestion du Fonds spécial
pour les changements climatiques. A l'échelle internationale, le FEM est la
plus imposante source de financement pour les enjeux environnementaux de
portée mondiale; il constitue aussi la principale organisation partenaire du
Canada dans le domaine de l'environnement. La contribution de l'ACDI au FEM
représente le principal moyen par lequel le gouvernement du Canada remplit
l'obligation d'aider les pays en développement à mettre en application les
grands accords mondiaux sur l'environnement.
    Le Canada, par l'intermédiaire de l'ACDI, a déjà consenti 158 millions de
dollars sur une période de quatre ans (2006-2010) au FEM. Environ 35 p. 100 de
cette somme sont consacrés à l'effort mondial de lutte contre les changements
climatiques.
    Grâce à cette nouvelle contribution de 7,5 millions de dollars, la
contribution globale du Canada au Fonds spécial pour les changements
climatiques totalisera 13,5 millions de dollars - ce qui place le Canada au
deuxième rang des donateurs à ce fonds, après le Royaume-Uni.
    




Renseignements :

Renseignements: Eric Richer, Attaché de presse, Cabinet du ministre de
l'Environnement, (819) 997-1441, En Indonésie: 085857032508; Relations avec
les médias, Environnement Canada, (819) 934-8008, 1-888-908-8008, En
Indonésie: Gregory Jack, 085857032502


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.