Le Canada occupe la 1re place du classement des pays en termes de construction verte certifiée LEED

- Le Canada consolide sa place de leader mondial de la construction verte internationale et du mouvement de la durabilité environnementale

WASHINGTON, 23 juillet 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, l'U.S. Green Building Council (USGBC) a annoncé que le Canada avait obtenu la 1re place au classement annuel de l'USGBC des 10 meilleurs pays pour le LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), le système d'évaluation de la construction verte le plus largement utilisé et reconnu au monde. Cette liste met en avant les 10 meilleurs pays, à l'exception des États-Unis, qui font de gros efforts dans la conception, la construction et la transformation de bâtiments durables, illustrant ainsi la demande internationale croissante en termes de construction verte certifiée par le LEED. Cette annonce est faite au moment où grandit l'attention internationale sur l'atténuation du changement climatique, à l'approche des négociations sur le climat qui auront lieu lors de la COP-21 organisée par l'ONU en décembre prochain.

« À l'heure où le monde a besoin d'une vraie direction pour résoudre les problèmes auxquels nous sommes tous confrontés, les dirigeants d'entreprise, les décideurs et les consommateurs canadiens se sont tournés vers le LEED pour montrer à la communauté internationale ce que l'on peut faire à l'échelle locale pour promouvoir un changement réel et conséquent », a déclaré Rick Fedrizzi, PDG et président fondateur de l'USGBC. « Il est toujours encourageant de voir des pays très développés tels que le Canada se mobiliser autour de l'idée qu'une plus grande durabilité ne s'obtient pas au détriment d'un niveau de vie élevé, et que prendre ce type d'engagements renforce en réalité le bien-être national. »

Le Canada garde sa place de premier pays pour les certifications LEED pour la deuxième année consécutive. Le gouvernement canadien affirme que les bâtiments sont la quatrième cause par ordre d'importance des émissions de gaz à effet de serre dans le pays, et qu'ils contribuent à 12 pour cent des émissions totales du pays par secteur. Les émissions provenant du secteur de la construction canadienne ont chuté au Canada depuis 2005 bien que la population et le parc immobilier national aient tous deux augmenté. Compte tenu du climat du Canada et de ses très grands besoins en chauffage pendant l'hiver rigoureux, cette diminution de la consommation d'énergie illustre le fort engagement envers la transformation de l'environnement national de la construction de façon à promouvoir un avenir plus sain et plus durable.

« Nous sommes extrêmement fiers d'être à nouveau désignés comme meilleur pays pour les projets LEED à l'échelle internationale cette année », a déclaré Thomas Mueller, président et PDG du Conseil du bâtiment durable au Canada. « En pilotant l'adoption mondiale de la certification LEED, le secteur du bâtiment au Canada démontre comment les activités commerciales et la durabilité peuvent travailler main dans la main pour réduire les impacts sur l'environnement, y compris les émissions de carbone. Les propriétaires de bâtiments et les promoteurs intègrent de plus en plus le LEED dans leurs activités, stimulant ainsi la demande pour des produits, technologies et services innovants et créant, par ce processus, des emplois et des résultats positifs. »

Les 10 pays qui figurent sur la liste de 2015 sont très différents géographiquement et culturellement parlant, et ils représentent sept des 20 plus grandes économies nationales par le produit intérieur brut (PIB) (Chine, Allemagne, Brésil, Inde, Canada, Corée du Sud et Turquie), ainsi que six des 11 plus gros émetteurs de gaz à effet de serre (Chine, Inde, Allemagne, Corée du Sud, Canada et Brésil).

L'analyse utilisée pour élaborer la liste classe les pays par critères de mètres carrés de surface brute (GSM selon l'acronyme anglais) et par nombre de projets LEED menés à ce jour. Les espaces certifiés par le LEED utilisent moins de ressources énergétiques et d'eau, font économiser de l'argent aux familles, aux entreprises et aux contribuables, réduisent les émissions de carbone et créent un environnement plus sain pour les résidents, les travailleurs et l'ensemble des collectivités. Les États-Unis, où a été fondé le LEED, ne sont pas inclus dans cette liste, mais ils restent le plus grand marché au monde pour le LEED. Les États-Unis constituent la première économie mondiale par le PIB, ainsi que le deuxième émetteur de gaz à effet de serre au monde.

Tous les jours, un espace d'environ 172 000 GSM est certifié pour son utilisation du système LEED, et il y a actuellement plus de 69 800 projets commerciaux et institutionnels représentant une superficie totale de 1,23 milliard de GSM, qui participent au système d'évaluation de la construction verte. 76 500 unités résidentielles supplémentaires ont été certifiées selon les critères du LEED comme Résidences (« Homes »). On trouve désormais des projets du LEED dans plus de 150 pays et territoires du monde entier.

Le classement complet est le suivant :

Place

Pays

GSM d'espace certifié par le LEED (millions)

Nombre total des GSM d'espace certifié et enregistré par le LEED (millions)

Nombre total des projets certifiés et enregistrés par le LEED

1

Canada

26,63

63,31

4 814

2

Chine

21,97

118,34

2 022

3

Inde

13,24

73,51

1 883

4

Brésil

5,22

24,50

991

5

République de Corée

4,81

17,47

279

6

Allemagne

4,01

8,42

431

7

Taïwan

3,84

9,08

149

8

Émirats arabes unis

3,13

53,44

910

9

Turquie

2,95

23,74

477

10

Suède

2,54

4,20

197

*

États-Unis

276,90

727,34

53 908

La popularité internationale du LEED est le reflet de la croissance exponentielle qui se produit dans le secteur mondial de la construction verte. L'augmentation de la demande des consommateurs a propulsé le marché mondial de la construction verte vers le chiffre de 260 milliards de dollars en 2013, et l'élan pris par le secteur a entraîné une hausse correspondante de la portée et de la taille du marché des matériaux de construction verte, lequel devrait atteindre les 234 milliards de dollars à l'horizon 2019. Des monuments emblématiques internationalement réputés et aussi différents que l'Empire State Building, le stade du Maracana et le gratte-ciel TAIPEI 101 sont désormais des espaces certifiés par le LEED, qui illustrent l'impact que la construction et la conception durable ont sur notre culture commune.

À l'heure où la communauté internationale se tourne vers les négociations de l'ONU à Paris et y voit une chance véritablement historique de présenter des solutions contraignantes pour le changement climatique, la popularité mondiale du LEED est signe que « le miracle de l'économie verte » est à portée de main. Le succès du LEED démontre qu'il existe des solutions éprouvées et internationalement crédibles pour résoudre certaines questions complexes sur l'atténuation du changement climatique, et qui sont susceptibles d'être un facteur de stimulation de la croissance économique, tout en évitant des perturbations économiques néfastes. Alors que le secteur du bâtiment représente jusqu'à 30 pour cent des émissions mondiales, la seule solution pouvant prêter main-forte au monde entier est une rapide transformation de l'environnement mondial de la construction.

Voici un aperçu des projets importants certifiés au Canada en 2014 :

  • Toronto : nouvelle certification du parc Bell Trinity Square, Certification Or du LEED
  • Calgary : Atlantic Avenue Art Block, Certification Argent du LEED
  • Milton : Nike Factory Store, Certification Or du LEED
  • Edmonton : Nirlon Knowledge Park, Bâtiment 6, Certification Or du LEED
  • Calgary : GE Calgary, certifié par le LEED

L'appui au LEED est largement répandu au Canada, à travers un éventail très diversifié d'entreprises et d'organisations qui utilisent le système d'évaluation de la construction verte pour renforcer leurs programmes de santé humaine et de durabilité environnementale. Il y a actuellement 174 organisations membres de l'USGBC au Canada, qui représentent des secteurs tels que la fabrication, le bâtiment, le commerce de détail, l'immobilier, l'éducation, les organismes sans but lucratif et d'autres services professionnels. Il y a 11 346 détenteurs de qualifications LEED au Canada, soit le plus grand nombre de professionnels LEED existant hors des États-Unis.

À propos de l'U.S. Green Building Council

L'U.S. Green Building Council (USGBC) s'engage à contribuer à un avenir prospère et durable grâce à des bâtiments rentables et éconergétiques. L'USGBC s'attèle à sa mission de transformation du marché à travers son programme de construction verte du LEED, de solides plans d'éducation et un réseau de branches et d'affiliés à l'échelle du pays, l'évènement annuel Greenbuild International Conference & Expo, le Center for Green Schools (centre pour les écoles vertes) et le plaidoyer pour des politiques publiques qui encouragent et permettent les bâtiments et les collectivités vertes. Pour en savoir plus, veuillez visiter le site usgbc.org, explorer le portail d'informations sur la construction verte (GBIG) et vous connecter sur Twitter, Facebook et LinkedIn.


* Les États-Unis ne sont pas officiellement cités sur la liste, mais ils restent le plus grand marché au monde pour la construction verte.

Personne-ressource : Marisa Long
USGBC
202-552-1500
mlong@usgbc.org

SOURCE U.S. Green Building Council

Profil de l'entreprise

U.S. Green Building Council

Renseignements sur cet organisme

COP21

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.