Le Canada ne peut se permettre d'ignorer les Premières Nations devant l'imminence d'une tempête économique, selon l'APN



    OTTAWA, le 9 oct. /CNW Telbec/ - Alors que l'inquiétude de plus en plus
vive que suscite, au pays et à l'échelle internationale, la crise économique
aux Etats-Unis vient influencer la campagne électorale au Canada, le Chef
national de l'Assemblée des Premières Nations, Phil Fontaine, remarque une
lacune importante dans le discours politique sur l'économie.
    "Les Premières Nations ont été laissées de côté pendant les années de
prospérité, et voilà que les difficultés économiques imminentes risquent de
servir d'excuse au statu quo à cet égard. Le message ainsi envoyé à certains
des Canadiens les plus pauvres donne froid dans le dos. L'idée que les
paramètres fondamentaux de l'économie canadienne sont solides confirme
l'exclusion des pauvres, beaucoup vivant dans des conditions dignes des pays
en développement, ici même au Canada. L'éradication de la pauvreté ne devrait
pas être une question partisane, car elle touche tous les Canadiens", a
déclaré le Chef national Fontaine.
    M. Fontaine souligne qu'on ne doit pas sous-estimer l'ampleur du
problème. D'éminents économistes canadiens sont arrivés à la même conclusion
dans une lettre ouverte, affirmant que "le simple fait de nous en remettre à
nos "bases solides" et d'autres formes d'insouciance économique ne protégera
pas les Canadiens de la tempête qui s'annonce."
    Le Chef national a ajouté : "Nos dirigeants politiques ne peuvent ignorer
que ce sont les pauvres qui seront le plus durement touchés par un
ralentissement de l'économie. On ne peut pas penser qu'incidemment aux
personnes les plus vulnérables ni, pire encore, les négliger complètement. Il
en va de l'identité du Canada en tant que pays où règnent la compassion et la
justice sociale. Compte tenu du taux de pauvreté élevé des collectivités des
Premières Nations, il est nécessaire de réaliser des investissements pour en
protéger les membres de la tempête qui s'annonce. Nous ne pouvons fermer les
yeux sur ce problème, qui ne disparaîtra pas parce qu'on l'ignore. En fait,
l'inaction actuelle s'avérera plus coûteuse à long terme."
    Soulignant l'absence de tout débat sérieux sur la pauvreté au Canada au
cours de la campagne électorale, le Chef national a tenu à attirer l'attention
sur l'instabilité économique et ses conséquences potentiellement
catastrophiques sur le plan social. "Il faut agir. Il faut un plan. Il faut un
engagement sérieux pour que personne ne souffre des défaillances de notre
système économique, que les enfants disposent du nécessaire, que les adultes
aient de l'espoir et que tous et chacun aient une chance décente d'avoir une
vie meilleure", a affirmé le Chef national.
    "L'avenir des Premières Nations et celui du Canada sont intimement liés.
Nous pouvons investir dans la jeunesse maintenant afin que celle-ci puisse
apporter sa contribution demain. Nous pouvons collaborer à des projets qui
mettent les ressources en valeur. Nous pouvons contribuer à l'économie
canadienne et faire partie de la solution. Ou bien nous pouvons être laissés
pour compte et nos droits peuvent être ignorés, mais c'est tout le Canada qui
en souffrira. Le prix de l'inaction risque d'être trop élevé."
    "J'ai été impressionné en lisant les réponses des partis politiques à
notre questionnaire sur les enjeux électoraux importants pour les Premières
Nations. J'invite tous les gens à consulter notre site Web pour en prendre
connaissance. Cependant, je trouve très inquiétant que le programme des
Conservateurs ne prévoie aucun investissement en faveur des personnes les plus
vulnérables du Canada et que le premier ministre n'ait répondu ni à la lettre
ni au questionnaire que je lui ai envoyés", a conclu le Chef national
Fontaine.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières Nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Karyn Pugliese, communications relatives à la santé,
(613) 241-6789, poste 210, (613) 292-1877, kpugliese@afn.ca; Gina Cosentino,
relations gouvernementales, bureau du Chef national, (613) 314-2661,
gcosentino@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.