Le Canada et l'Ontario poursuivent l'amélioration des Grands Lacs



    TORONTO, le 16 mars /CNW Telbec/ - Les gouvernements du Canada et de
l'Ontario mettent à profit les réalisations de l'actuel Accord Canada-Ontario
concernant l'écosystème du bassin des Grands Lacs (ACO) afin de poursuivre
l'amélioration et la protection des Grands Lacs, de leurs eaux et de leur
écosystème.
    Afin de démontrer cet engagement face à la coopération continue, le
ministre fédéral de l'Environnement, John Baird, et le ministre ontarien de
l'Environnement, Laurel Broten, ont publié aujourd'hui une ébauche de l'ACO
pour 2007-2010 aux fins d'observation du public, un accord qui engage les deux
gouvernements à poursuivre leur collaboration relativement au bassin des
Grands Lacs.
    En particulier, le nouvel accord permettra d'assainir les secteurs
préoccupants, d'éliminer ou de réduire de façon importante les polluants
nocifs et de protéger et de rétablir la biodiversité du bassin. De plus, deux
nouveaux domaines d'intérêt particulier profiteront d'un travail collaboratif
amélioré pour le bassin des Grands Lacs, à savoir la compréhension des
répercussions du changement climatique et l'adaptation à ce changement, ainsi
que la protection des Grands Lacs comme source d'eau potable.
    "La poursuite du travail collaboratif en vertu de l'Accord Canada-Ontario
va dans le sens de notre engagement à trouver des solutions pratiques, axées
sur les résultats, afin de réduire la pollution et d'améliorer la santé et le
bien-être des Canadiens et des Canadiennes, a mentionné le ministre Baird. La
qualité de notre eau est essentielle à l'économie et à la santé de nos
écosystèmes aquatiques."
    "Les Grands Lacs sont une ressource précieuse et vitale pour des millions
d'Ontariens et d'Ontariennes, et c'est une des régions les plus variées au
Canada sur le plan biologique, a déclaré le ministre Broten. Cet accord nous
permettra de continuer à s'attaquer aux problèmes auxquels sont confrontés les
Grands Lacs, y compris la protection des écosystèmes aquatiques, et
contribuera à relever les défis allant des menaces à notre eau potable aux
répercussions du changement climatique."
    L'ACO permettra d'accroître la sensibilisation et l'intendance des Grands
Lacs en faisant la promotion d'une plus grande participation des partenaires
et des intervenants de l'ACO à la mise en oeuvre de l'Accord et à la promotion
de la durabilité des collectivités des Grands Lacs. De plus, il contribuera à
améliorer la coordination de la surveillance, de la recherche et de l'échange
d'information.
    L'ACO quinquennal actuel prend fin cette année. L'ACO renouvelé pour
trois ans contribuera à respecter les engagements du Canada en vertu de
l'Accord Canado-américain sur la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, qui
fait présentement l'objet d'un examen par les deux pays. Un nouvel ACO conclu
après 2010 tiendrait compte des résultats de cet examen.
    Au cours des prochaines semaines, les deux gouvernements se pencheront
sur les façons de faire participer les collectivités canadiennes des Grands
Lacs, au cours des trois prochaines années, à l'élaboration d'une vision pour
l'avenir à plus long terme de l'écosystème du bassin des Grands Lacs.
    Les deux gouvernements cherchent à obtenir l'avis du public sur l'ébauche
de l'ACO. La date limite pour l'envoi de commentaires écrits est le 16 mai
2007. L'Accord est disponible dans le site Web d'Environnement Canada, à
l'adresse suivante : www.ec.gc.ca/RegistreLCPE/agreements/default.cfm. Il est
disponible dans le Registre environnemental de l'Ontario : www.ebr.gov.on.ca,
sous le numéro 010-0063 de la Charte des droits environnementaux. La période
de commentaires du gouvernement provincial débute aujourd'hui tandis que la
période de commentaires du gouvernement fédéral commence le 17 mars 2007,
lorsque la déclaration d'intention sera publiée dans la Gazette du Canada,
partie I.

    Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'ACO et l'écosystème du
bassin des Grands Lacs, veuillez consulter le site Web suivant :
www.on.ec.gc.ca/greatlakes.

    (Available in English)


    
    -------------------------------------------------------------------------
                             FICHE D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

                 L'ACCORD CANADA-ONTARIO MONTRE UN ENGAGEMENT
             RENOUVELE ENVERS LA SANTE DU BASSIN DES GRANDS LACS

    Le renouvellement de l'Accord Canada-Ontario concernant l'écosystème du
bassin des Grands Lacs (ACO) pour 2007-2010 va dans le sens de l'engagement du
Canada et de l'Ontario de rétablir et de protéger la santé du bassin des
Grands Lacs.
    L'ébauche de l'ACO publiée aujourd'hui aux fins d'observation du public
permettra au gouvernement du Canada et au gouvernement de l'Ontario de
poursuivre la collaboration coordonnée avec les autres partenaires. Celle-ci
consiste à aborder les problèmes des Grands Lacs en réduisant la pollution qui
entre dans le bassin, à assainir les secteurs préoccupants dégradés et à
rétablir et à protéger la biodiversité de l'écosystème. Les deux gouvernements
ont accepté de se concentrer sur la compréhension des répercussions du
changement climatique sur les Grands Lacs, d'assurer la salubrité de l'eau
pour toutes les activités, allant de la consommation aux loisirs, et
d'améliorer nos connaissances sur l'état des écosystèmes.
    Les deux gouvernements ont l'intention de collaborer avec les
collectivités des Grands Lacs, y compris avec les entreprises et les
industries, les organisations non gouvernementales (ONG), les municipalités,
les offices de protection de la nature, les collectivités autochtones et les
organismes afin de mettre en oeuvre l'ACO.
    L'ACO préliminaire pour 2007-2010 tire parti des accords antérieurs et
remplacera l'accord actuel d'une durée de cinq ans qui prend fin le 22 mars
2007. L'ACO renouvelé pour trois ans contribuera à respecter les engagements
du Canada en vertu de l'Accord Canado-américain sur la qualité de l'eau dans
les Grands Lacs, qui fait présentement l'objet d'un examen par les deux pays.
Un nouvel ACO conclu après 2010 tiendrait compte des résultats de cet examen.
    On a observé les améliorations suivantes au chapitre de la santé de
l'écosystème du bassin des Grands Lacs à la suite de la ratification du
premier ACO il y a 36 ans.

    - Depuis 1971, il y a eu une réduction importante des charges en éléments
      nutritifs causées par la réduction du phosphore, ce qui a amélioré la
      qualité de l'eau et contribué au rétablissement de la pêche.
    - Il y a eu des réductions importantes de substances toxiques
      persistantes, y compris la réduction des BPC en fortes concentrations
      de 89 p. 100 depuis 1993, de 86 p. 100 de mercure et de 89 p. 100 des
      rejets de dioxines et de furanes depuis 1988.
    - L'augmentation de la population d'espèces sentinelles, telles que le
      balbuzard pêcheur et la pygargue à tête blanche, est un signe de
      l'amélioration de la santé de l'écosystème.
    - Au cours des dix dernières années, des progrès importants ont été
      réalisés dans l'assainissement des 17 secteurs préoccupants les plus
      endommagés de la portion canadienne des Grands Lacs. Deux ont été
      entièrement remis en état (Severn Sound et Havre Collingwood) et un a
      été désigné comme un secteur en voie de rétablissement (port de
      Spanish).

    Même si des progrès ont été accomplis afin de rétablir et de protéger la
santé des Grands Lacs, ces derniers continuent de subir un stress découlant
des activités humaines. Le renouvellement de l'ACO propose de maintenir la
lancée dans les secteurs prioritaires partagés ainsi que de reconnaître les
nouveaux secteurs qui profiteront d'un travail coopératif amélioré.
    Dans l'ACO de 2007-2010, le Canada et l'Ontario s'engagent à travailler
aux priorités qui comprennent les éléments qui suivent.

    - Faire avancer les initiatives visant à rétablir et à protéger la
      qualité de l'environnement des 15 secteurs préoccupants qui restent au
      Canada, dont cinq sont partagés avec les Etats-Unis

      Le Canada et l'Ontario visent à terminer les mesures d'assainissement
      prioritaires pour quatre autres secteurs préoccupants de sorte qu'ils
      puissent être reconnus comme des "secteurs en voie de rétablissement",
      ou être complètement retirés de la liste, tout en accomplissant des
      progrès importants dans le rétablissement de la qualité de
      l'environnement des nombreux autres secteurs.

    - Travailler à l'élimination virtuelle des produits toxiques persistants
      et à la réduction des autres polluants nocifs

      Le Canada et l'Ontario ont l'intention de réduire le rejet de
      substances persistantes, bioaccumulables et toxiques, les polluants de
      l'air et leur libération dans les rejets d'eaux usées municipales. On
      concevra un nouveau programme pour la saine gestion des substances
      chimiques et l'on améliorera la compréhension des sources de pollution,
      de ce qui leur arrivent dans les lacs et de leurs répercussions, y
      compris les risques pour la santé humaine.

    - Travailler à la durabilité des lacs et des bassins

      Le Canada et l'Ontario prévoient collaborer avec les collectivités plus
      larges des Grands Lacs afin d'accroître la sensibilisation et
      l'intendance des Grands Lacs et de promouvoir leur durabilité. Les
      polluants propres aux lacs seront éliminés et des efforts seront
      entrepris en vue de conserver et de protéger la biodiversité et de
      réduire la menace de l'introduction d'espèces aquatiques envahissantes.
      Le Canada et l'Ontario reconnaîtront également les deux nouveaux
      domaines d'intérêt particulier suivants : la compréhension des
      répercussions du changement climatique sur le bassin des Grands Lacs
      ainsi que de protéger le bassin des Grands Lacs comme une source d'eau
      potable.

    - Coordonner la surveillance, la recherche et l'information

      Le Canada et l'Ontario continueront d'améliorer la coordination de la
      surveillance scientifique, de la recherche et de l'information afin de
      suivre de près le changement environnemental et d'en rendre compte.
      Cela comprend l'échange de données et d'information avec les autres
      membres des collectivités des Grands Lacs.

    Signataires

    Les négociations de l'ACO sont dirigées par Environnement Canada pour le
gouvernement du Canada et par le ministère de l'Environnement de l'Ontario
pour la province d'Ontario. Les signataires fédéraux de l'ACO sont les
ministres de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, de l'Environnement (y
compris l'Agence Parcs Canada), des Pêches et des Océans, de la Santé, des
Ressources naturelles, de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
ainsi que des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités.
    Les signataires de l'Ontario sont les ministres provinciaux de
l'Environnement, des Richesses naturelles, de l'Agriculture, de l'Alimentation
et des Affaires rurales. Les autres ministères de l'Ontario qui participent à
l'établissement des priorités en vue d'un ACO renouvelé sont les ministères du
Renouvellement de l'infrastructure publique, des Affaires municipales, du
Logement, ainsi que de la Santé et des Soins de longue durée.
    




Renseignements :

Renseignements: Mike Van Soelen, Directeur des communications, Cabinet
du ministre de l'Environnement, (819) 997-1441; Relations avec les médias:
Environnement Canada, (819) 934-8008, 1-888-908-8008; Anne O'Hagan, Bureau du
ministre de l'Environnement de l'Ontario, (416) 325-5809; John Steele,
Ministère de l'Environnement de l'Ontario, (416) 314-6666

Profil de l'entreprise

Environnement Canada

Renseignements sur cet organisme

Ministère de l'Environnement de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.