Le Canada et les Etats-Unis signent un protocole de coopération en vue d'accroître la capacité frontalière ainsi que la sûreté et l'efficacité du corridor Detroit-Windsor



    OTTAWA, le 26 nov. /CNW Telbec/ - L'honorable Lawrence Cannon, ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, et la secrétaire
américaine aux Transports Mary E. Peters ont annoncé aujourd'hui que leurs
pays respectifs avaient signé un protocole de coopération pour s'assurer que
l'accroissement de la capacité de l'infrastructure transfrontalière dans la
région Detroit-Windsor demeure une priorité de la plus haute importance. Ce
protocole de coopération fait suite à une directive du premier ministre du
Canada et du président des Etats-Unis lors du Sommet des leaders
nord-américains, qui a eu lieu le 21 août 2007 à Montebello, au Québec.
    "Le Canada est en train de vivre la deuxième période de croissance
économique la plus importante de son histoire. C'est pourquoi le gouvernement
du Canada s'est engagé à accroître la capacité frontalière le long du corridor
Detroit-Windsor", a déclaré le ministre Cannon. "Ce corridor est essentiel à
la croissance économique soutenue du Canada et des Etats-Unis."
    "L'accroissement de la capacité de ce passage frontalier essentiel
renforcera nos économies, réduira la congestion routière et facilitera la
circulation des personnes et des marchandises, autant de choses qui
caractérisent la relation toute spéciale qui existe entre nos deux nations", a
déclaré la secrétaire américaine aux Transports, Mme Mary E. Peters.
    L'accroissement de la capacité du passage frontalier et la présence d'un
corridor sûr et efficace entre Windsor et Detroit constituent des priorités
absolues pour les gouvernements du Canada et des Etats-Unis. Le protocole de
coopération permettra aux deux gouvernements de s'engager publiquement à
poursuivre leur collaboration en vue de disposer d'un passage frontalier qui
profitera non seulement aux économies du Michigan et de l'Ontario, mais
appuiera aussi les économies de nos deux pays. Transports Canada et le
département américain des Transports assureront la coordination avec les
organismes fédéraux intéressés ainsi qu'avec les partenaires de la province et
de l'Etat en vue de renforcer leur collaboration relativement à ce projet
indispensable.
    On trouvera ci-joint un document d'information sur le projet du passage
international de la rivière Detroit.


    
                                 Information
                                 -----------
                                 -----------

            PROJET DU PASSAGE INTERNATIONAL DE LA RIVIERE DETROIT

    Dans le but de faciliter les mouvements du commerce international et des
voyageurs au passage frontalier de Windsor-Detroit, les gouvernements du
Canada (Transports Canada), des Etats-Unis (la U.S. Federal Highway
Administration - FHWA, le département des Transports des Etats-Unis),
l'Ontario (le ministère des Transports de l'Ontario - MTO), et le Michigan (le
Michigan Department of Transportation - MDOT) ont uni leurs efforts dans le
cadre d'un partenariat binational dans le but de mettre en oeuvre une
stratégie de transport visant à répondre aux besoins à long terme en matière
de transport et de mobilité dans la région pour les 30 prochaines années.
    Le Partenariat envisage un nouveau système de transport frontalier dans
son ensemble, comprenant un nouvel ouvrage pour traverser la rivière, des
esplanades d'inspection et des routes d'accès. Le projet du passage
international de la rivière Detroit vise une solution globale qui répondra
mieux aux besoins de mobilité actuels et futurs tout en réduisant le plus
possible les incidences sur les collectivités avoisinantes et sur
l'environnement.
    L'Etude de planification, des besoins et de la faisabilité, publiée en
janvier 2004, a conclu la première étape de ce processus. Dans le cadre de la
deuxième étape visant la mise en oeuvre d'améliorations importantes au système
de transport, le Partenariat a procédé officiellement à une évaluation
environnementale harmonisée et complète en février 2005. Le groupe d'étude du
passage international de la rivière Detroit a présenté en juin 2005, aux fins
de consultation publique, une liste de 15 emplacements possibles pour un
passage au-dessus de la rivière, y compris les esplanades et les routes
d'accès afférentes.
    Le Partenariat a annoncé en mars 2006 que son choix s'était arrêté sur la
construction d'un nouveau pont et a identifié trois emplacements spécifiques
pour traverser la rivière, y compris les esplanades d'inspection et les choix
de conception pour les routes de jonction désignées. Ces choix devaient faire
l'objet d'une évaluation plus approfondie.
    La prochaine étape de l'étude consiste à examiner plus en détail les
avantages et les inconvénients liés aux divers choix arrêtés. Le travail
technique actuellement en cours dans le cadre de l'évaluation environnementale
comprend : des études sismiques, des examens acoustiques de l'emplacement, une
évaluation et une modélisation du bruit, une évaluation de la qualité de
l'air, des études archéologiques et un examen des méthodes d'atténuation.
L'équipe technique continue d'engager activement la communauté et les
intervenants dans ce processus par le truchement de séances publiques et de
journées portes ouvertes au Canada et aux Etats-Unis.
    Une évaluation détaillée mènera au choix de l'option définitive d'ici au
printemps 2008. La documentation relative à l'évaluation environnementale sera
présentée aux autorités gouvernementales aux fins d'approbation à la fin de
l'année 2008, et on s'attend à recevoir les approbations officielles en 2009.
    Parallèlement à l'évaluation environnementale, les partenaires binationaux
élaborent un régime de gouvernance pour le nouveau passage frontalier. Ce
régime permettra une surveillance publique adéquate pour les deux pays et
fournira des moyens pour mettre en place le passage. Le gouvernement du Canada
a la compétence constitutionnelle de la moitié du passage et a fait état de sa
préférence de conclure un partenariat avec le secteur privé pour la
conception, la construction, le financement et l'exploitation du passage
frontalier. L'état du Michigan décidera de la propriété de l'autre moitié du
passage.

                                                              Novembre 2007
    




Renseignements :

Renseignements: Karine White, Attachée de presse, Cabinet du ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Ottawa, (613)
991-0700; Sarah Echols, Directrice adjointe des affaires publiques,
Département américain des Transports, Washington, D.C., (202) 366-4570; Mark
Butler, Communications, Projet sur la porte d'entrée de Windsor, Transports
Canada, Windsor, (519) 967-4280; Transports Canada est en ligne à
www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux communiqués de presse et aux discours à
www.tc.gc.ca/listserv/ et restez au fait des dernières nouvelles de Transports
Canada; Ce communiqué est disponible en formats substituts pour les personnes
ayant une déficience visuelle.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.