Le Canada doté d'un nouvel indice pour mesurer le mieux-être



    
    L'Honorable Roy J. Romanow présente l'Indice canadien du mieux-être et
    procède au lancement de l'Institut du mieux-être et du premier rapport
    sur les niveaux de vie, les populations en santé et le dynamisme
    communautaire
    

    TORONTO, le 10 juin /CNW/ - Tasse-toi PIB. Un nouvel indice qui, selon
des experts, fournit une façon nouvelle et meilleure de mesurer la qualité de
vie de tous les Canadiennes et Canadiens a été rendu public aujourd'hui. Ce
nouvel indice fait au Canada rendra compte régulièrement des progrès réalisés
dans notre pays - ou de l'absence de progrès.
    L'Honorable Roy Romanow a dévoilé l'Indice canadien du mieux-être (ICME)
et présenté son premier rapport qui regroupe des résultats de recherche dans
trois aspects importants du mieux-être : niveaux de vie, populations en santé
et dynamisme communautaire.
    "La majorité des Canadiennes et Canadiens savent bien que le mieux-être
ne se mesure pas au moyen de stricts indicateurs économiques comme le PIB", a
dit l'Honorable Roy Romanow, président de l'Institut responsable de
l'élaboration du nouvel indice. "Pour le moment, le Canada n'a pas
d'instrument unique et national pour faire le suivi et rendre compte de notre
qualité de vie globale et d'aspects qui comptent pour la population. Cela va
changer avec l'Indice canadien du mieux-être. Il nous donnera un aperçu de
notre situation, de la façon dont nous nous portons véritablement comme
Canadiennes et Canadiens".
    Les chercheurs affirment qu'utiliser des indicateurs économiques tels que
le PIB comme mesure de mieux-être est trompeur parce que de tels outils ne
font pas la distinction entre l'activité économique génératrice de bienfaits
et l'activité économique nocive. Ils ne tiennent pas compte non plus des
nombreux apports réels au mieux-être, comme le bénévolat et les soins aux
personnes non rémunérés.
    L'ICME braquera également un projecteur sur les interrelations entre ces
domaines importants : par exemple, il examinera comment les variations de
revenu et d'éducation sont liées aux variations en matière de santé.
    Un des principaux constats de ce premier rapport est qu'en dépit d'une
période économique soi-disant prospère, les travailleuses et travailleurs
canadiens n'ont pas eu leur part des avantages d'une productivité accrue : en
effet, l'augmentation du salaire horaire a atteint à peine la moitié du taux
de croissance du PIB. Aujourd'hui, avec la récession, ces chiffres sont encore
plus désolants.
    Le rapport révèle également que même si les Canadiennes et Canadiens
vivent plus longtemps, ils ne vivent pas nécessairement mieux. Le revenu et
l'éducation jouent un rôle important dans la façon dont nous nous portons.
    L'Indice canadien du mieux-être portera sur huit aspects de la vie au
Canada : notre niveau de vie, notre santé, le dynamisme de nos collectivités,
notre éducation, la manière dont nous aménageons notre temps, notre
participation au processus démocratique, l'état des arts, de la culture et du
loisir, et la qualité de notre environnement. Ces domaines ont été retenus
dans le cadre d'un exercice de consultation publique exhaustif, mené à travers
le Canada, comme les bons aspects à mesurer, basés sur les valeurs
canadiennes.
    D'ici 2010, les rapports sur les huit domaines seront publiés. Une fois
l'indice complet achevé en 2010, il mesurera les tendances en matière de
mieux-être et en rendra compte régulièrement et à mesure que de nouvelles
données seront disponibles.

    Lancement de l'Institut du mieux-être

    Au même moment, on annonce la création de l'Institut du mieux-être, une
instance indépendante et non partisane affiliée à l'Université de Waterloo.
    Les travaux de l'Institut sont dirigés par un conseil consultatif formé
d'experts canadiens et internationaux chevronnés. Le conseil est présidé par
l'Honorable Roy Romanow, ex-président de la Commission sur l'avenir des soins
de santé au Canada, et l'Honorable Monique Bégin, commissaire pour le Canada à
la Commission sur les déterminants sociaux de la Santé de l'OMS, en est la
vice-présidente. Son produit distinctif est l'Indice canadien du mieux-être
(ICME). Il commandera également des études et des rapports thématiques sur le
mieux-être au Canada et cernera les lacunes de connaissances en ce qui
concerne les indicateurs du mieux-être.
    L'Institut est considéré à l'échelle internationale comme pionnière
mondiale dans l'élaboration d'une approche intégrée pour mesurer le
mieux-être.
    "Les indicateurs sont très puissants et le PIB ne peut pas être considéré
comme l'unique mesure nationale de notre qualité de vie", a dit Monique Bégin,
vice-présidente de l'Institut du mieux-être. "L'ICME reliera les pointillés
entre la qualité de vie de la population canadienne et les décisions
stratégiques. Les Canadiennes et Canadiens veulent que les politiques
publiques correspondent à ce qui compte véritablement pour eux".
    Pour de plus amples renseignements, visitez le www.ciw.ca

    
    Une vidéo sera disponible via satellite:
    Heure:       15h HE - 15h30 HE
    Date:        10 juin, 2009
    Coordonnées: Anik F2C
                 Transponder 3B
                 Downlink Frequency: 3820 Vertical
                 Audio Subcarrier: 6.8 & 6.2

    Une vidéo est également disponible sur demande via le lien ci-dessous:
http://cnw.pathfireondemand.com/viewpackage.action?packageid=182

    Heure:       15h HE
    Date:        10 juin, 2009
    





Renseignements :

Renseignements: Liaison avec les médias: Valerie Dupuis, Fleishman -
Hillard Canada, (514) 908-0110, poste 312, valerie.dupuis@fleishman.ca

Profil de l'entreprise

INSTITUT DU MIEUX-ETRE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.