Le Canada doit de toute urgence réinvestir dans l'industrie des sciences de la vie selon l'enquête de PwC et BIOTECanada



    TORONTO, le 20 avr. /CNW/ - Le plus grand défi à relever pour l'industrie
canadienne des sciences de la vie et de la biotechnologie est d'accéder au
capital, selon l'étude bisennale Prévisions 2009 pour le secteur canadien des
sciences de la vie, réalisée par PricewaterhouseCoopers (PwC) en collaboration
avec BIOTECanada. En effet, 78 % des participants à l'enquête croient qu'il
s'agit du principal défi commercial pour l'industrie canadienne - et cela a
été le cas dans toutes les enquêtes Life Sciences Industry Forecast de PwC
jusqu'à maintenant.
    "Le capital est l'élément vital de l'industrie", affirme Gord Jans, le
dirigeant national du groupe des Sciences de la vie de PwC au Canada. "L'accès
au capital a toujours représenté un défi, car l'industrie est en concurrence
avec d'autres secteurs pour son obtention. Toutefois, la situation économique
actuelle a exacerbé la situation au point de probablement avoir un impact
considérable sur la capacité du Canada à demeurer un joueur solide au sortir
de la récession dans cette industrie mondiale."
    De nombreux pays croient que les sciences de la vie constitueront un des
secteurs clés de l'économie de demain. Les pays qui saisissent l'occasion
d'efficacement créer des entreprises durables se trouveront dans la meilleure
position pour obtenir les bénéfices de la création de richesse et d'emplois
rémunérateurs.
    "Notre rapport sonne l'alarme et avertit ainsi le gouvernement et
l'industrie qu'ils doivent en faire plus maintenant pour appuyer cet important
secteur économique d'avenir", affirme Peter Brenders, le président et chef de
la direction de BIOTECanada. "Plus de la moitié des participants (54 %) ayant
indiqué que l'obtention de capital serait leur plus important défi au cours
des deux prochaines années, il nous faut dès maintenant une stratégie à long
terme, des incitatifs au capital de risque et un traitement fiscal plus
favorable de la part des gouvernements afin que le Canada demeure
concurrentiel dans le futur."
    Quarante-trois pour cent des participants à l'étude recherchent
actuellement du financement, et trente-cinq pour cent pensent le faire dans
les deux prochaines années. Un peu comme en 2007, seuls 39 % des participants
visent l'obtention de plus de 10 millions $, et la réponse "moins de 5
millions $" continue d'être la plus populaire (44 % en 2009, par rapport à 42
% en 2007). Selon M. Jans : "Les attentes en matière de financement reflètent
un contexte peu favorable à l'obtention de capital, et un financement aussi
bas sera de toute évidence insuffisant pour une croissance à long terme."
    D'où les participants à l'étude croient-ils que l'argent proviendra? Un
tiers des participants s'attendent à ce que le financement vienne de
partenaires stratégiques. Les autres principales sources mentionnées
comprennent les fonds de capital d'investissement (20 %), les
capital-risqueurs (19 %) et les investisseurs providentiels (18 %).
    "Les marchés de capitaux étant fermés, l'industrie recherche des
partenariats stratégiques et des fonds de capital d'investissement pour au
moins partiellement combler la lacune et permettre la commercialisation
réussie des programmes existants", affirme M. Brenders. "La biotechnologie
d'aujourd'hui étant intersectorielle, il nous faut voir ces stratégies comme
des moteurs clés de notre économie du savoir en plein essor. L'industrie
publiera très bientôt un plan qui mettra en lumière son engagement à faire
croître cette économie. Néanmoins, au moment où d'autres pays s'engagent à
faire croître leurs secteurs des sciences et de la technologie, il est clair
que nous devons aussi faire davantage pour la durabilité de la nôtre."
    L'étude est également axée sur les solutions qui assureront un avenir
meilleur tant du point de vue du gouvernement que de celui de l'industrie. En
ce qui concerne le gouvernement, les participants à l'étude pour une très
grande part croient que la création d'incitatifs au capital de risque et la
création d'incitatifs fiscaux plus favorables sont les mesures les plus
importantes qu'il peut prendre pour améliorer la capacité du Canada à être
concurrentiel à l'échelle mondiale. En ce qui concerne l'industrie, les
participants croient que la concentration sur le succès de leurs entreprises
et le recrutement de cadres supérieurs d'expérience sont les deux plus
importantes mesures à prendre. Selon M. Brenders : "Si le gouvernement ne peut
pas apporter son soutien par le biais de ces mesures de base, il laissera
vraisemblablement l'industrie aux prises avec de plus importants défis dans sa
tentative de compétitionner avec succès sur le plan international." M. Jans
ajoute : "Bien qu'il y ait eu des améliorations du point de vue de la
fiscalité depuis notre rapport de 2007, malheureusement, et en dépit de
considérables efforts de lobbying, le budget fédéral de 2009 ne contient aucun
incitatif fiscal ou au capital de risque qui fournirait une aide immédiate à
l'industrie."
    Malgré ces défis, tant M. Jans que M. Brenders demeurent optimistes au
sujet du potentiel d'avenir de l'industrie canadienne des sciences de la vie.
Selon M. Jans : "La course mondiale vers la commercialisation réussie des
innovations en sciences de la vie n'est pas terminée. Il reste beaucoup à
faire, mais chez PwC, nous faisons des efforts considérables pour participer à
la solution, et notre investissement dans la production de cette étude est un
exemple de cet engagement."
    Au total, 167 participants ont répondu à l'enquête Prévisions 2009 pour
le secteur canadien des sciences de la vie de PwC. Les participants, provenant
de sociétés ouvertes et fermées en sciences de la vie et en biotechnologie,
représentent environ 5000 employés à travers le Canada et des revenus
d'environ 2 milliards $.

    Pour plus de renseignements, veuillez visiter
www.pwc.com/ca/sciencesdelavie ou www.biotech.ca (le rapport n'existe qu'en
anglais).

    Au sujet de PricewaterhouseCoopers LLP

    PricewaterhouseCoopers (www.pwc.com) fournit des services de
certification, des services fiscaux et des services-conseils spécialisés dans
divers secteurs d'activité, dans le but de promouvoir la confiance du public
et d'apporter la valeur ajoutée que ses clients et leurs parties prenantes
sont en droit d'attendre. Au sein de notre réseau, plus de 155 000 personnes
dans 153 pays partagent leurs réflexions, expériences et solutions afin de
participer à la mise au point d'options novatrices et de conseils pratiques.
Au Canada, PricewaterhouseCoopers s.e.n.c.r.l. (www.pwc.com/ca) et ses
divisions apparentées comptent plus de 5 200 associés et employés dans
différents bureaux partout au pays.
    "PricewaterhouseCoopers" s'entend de PricewaterhouseCoopers s.e.n.c.r.l.,
une société à responsabilité limitée de l'Ontario ou, selon le contexte, du
réseau mondial de PricewaterhouseCoopers ou d'autres sociétés membres du
réseau, chacune étant une entité distincte et indépendante sur le plan
juridique.

    Au sujet de BIOTECanada - www.biotech.ca

    BIOTECanada se consacre au développement commercial durable de
l'innovation en biotechnologie au Canada. Il s'agit d'une association
nationale de plus de 250 sociétés membres financée par son industrie qui
représente les multiples acteurs de la biotechnologie, y compris les
entreprises émergentes et établies des secteurs de la santé, industriel et
agricole, ainsi que les établissements universitaires et de recherche et les
autres organisations pertinentes.




Renseignements :

Renseignements: Carolyn Forest, PricewaterhouseCoopers s.e.n.c.r.l.,
(416) 814-5730, carolyn.forest@ca.pwc.com; Kasia Majewski, BIOTECanada, (613)
230-5585, poste 257, kasia.majewski@biotech.ca

Profil de l'entreprise

PwC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.