Le Canada devient la destination de choix pour les transactions minières, selon Ernst & Young

Un plus grand nombre de transactions en 2011 est anticipé,
tandis que les entreprises tentent leur chance sur les «marchés frontières»

MONTRÉAL, le 23 févr. /CNW Telbec/ - Le secteur canadien des mines et métaux est prêt à faire face à une intensification de l'activité transactionnelle, à une diversification de la concurrence et au maintien de l'intérêt pour des projets sur les marchés frontières, selon Ernst & Young.

«L'activité en fusions et acquisitions au Canada a redémarré de manière incroyable, les entreprises récoltant les fruits de bilans revigorés et renfloués grâce aux prix élevés des marchandises - surtout l'or et le cuivre, déclare Zahid Fazal, associé d'Ernst & Young et leader du secteur des mines pour le Québec. En 2010, le tiers de toutes les transactions aurifères mondiales ont eu lieu au Canada, et plus de la moitié de toutes les transactions ont été réalisées par des sociétés canadiennes. La plus importante a été l'acquisition de Red Back Mining par Kinross Gold, d'une valeur de 7,4 milliards de dollars.»

Selon le rapport annuel d'Ernst & Young sur les transactions dans le secteur des mines et métaux, intitulé Ungeared for growth, le Canada s'est imposé en 2010 comme la destination privilégiée pour les transactions dans le secteur à l'échelle mondiale, devant les États-Unis, l'Australie et le Brésil. En outre ce sont les entreprises canadiennes qui ont fait le plus grand nombre d'acquisitions l'an dernier, plus que l'Australie et la Chine, alors qu'elles occupaient le quatrième rang en 2009.

Bien que leur nombre ait été relativement le même, les transactions ont été plus importantes et plus audacieuses. Les valeurs des transactions ont beaucoup augmenté, atteignant presque 29 milliards de dollars canadiens, contre 10 milliards de dollars canadiens en 2009. Sur les 23 mégatransactions (plus de un milliard de dollars) conclues, quatre étaient associées à des entreprises canadiennes.

On apprend dans le rapport que les mêmes facteurs qui ont amené une hausse de la valeur des transactions en 2010 continueront d'alimenter le marché en 2011 : la sécurité des ressources, la montée des prix des marchandises, l'amélioration des flux de trésorerie et la disponibilité du capital, la rationalisation constante de l'industrie et le désir d'une plus grande intégration verticale.

«Cette fois-ci, nous constatons que les acheteurs ne se concentrent pas autant sur les marchés habituellement perçus comme moins risqués, tels que l'Australie et le Canada, précise M. Fazal. À mesure que les entreprises enregistrent des rendements supérieurs grâce à des prix plus vigoureux, elles se montrent disposées à prendre des risques politiques plus grands et sondent des marchés frontières nouveaux comme l'Amérique du Sud, l'Asie centrale et l'Afrique. Selon nous, cette tendance va se maintenir.»

La concurrence exercée par les marchés émergents pour se procurer des matières premières reste le moteur principal des transactions dans le secteur des mines et métaux. Les acquisitions des économies en développement ont représenté 43 % de la valeur totale des transactions en 2010, et plus de la moitié des 20 plus importants acquéreurs pour l'année étaient établis dans des pays émergents.

Tandis que certaines entreprises se disputent des ressources en diminution, l'activité entourant les fusions et les acquisitions au Canada continuera de s'intensifier, selon M. Fazal, qui s'attend à ce que 2011 se caractérise par des transactions plus importantes et des acquisitions complémentaires stratégiques.

«À mesure que le marché des capitaux se redressera pour les petites et moyennes entreprises du secteur, la croissance des acquisitions finira bien elle aussi par augmenter, conclut M. Fazal. Cependant, bien que le marché demeure serré, nous prévoyons une phase de regroupement parmi les sociétés à petite et moyenne capitalisation, avec une gestion active des capitaux et une activité dictée par le protectionnisme.»

À propos d'Ernst & Young
Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l'échelle mondiale, les 141 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.

Pour plus d'information, veuillez visiter le site ey.com/ca.

Ernst & Young désigne le réseau mondial des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited. Chacune de ces sociétés est une entité juridique distincte. Ernst & Young Global Limited, société privée à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, n'offre aucun service aux clients.

SOURCE ERNST

Renseignements :

Julie Fournier  
julie.fournier@ca.ey.com    
514 874 4308 
Sarah Shields  
sarah.shields@ca.ey.com    
604 891 8291 
Serina Yau
serina.yau@ca.ey.com
416 941 1810


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.