LE CANADA AU PREMIER RANG DE LA RECHERCHE SUR LE DIABÈTE TRANSPORTE L'INNOVATION DU LABORATOIRE DE RECHERCHE AU PATIENT

Le Réseau d'essais cliniques canadien de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile annonce le lancement du réseau d'essais cliniques

TORONTO, le 20 juin 2011 /CNW/ - La Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada (FRDJ) a annoncé le lancement officiel d'une initiative à grande échelle afin d'appuyer les essais cliniques axés sur l'évaluation de nouveaux traitements et technologies pour le diabète de type 1 au Canada.Le Réseau d'essais cliniques canadien de la FRDJ (RECC de la FRDJ) rassemble les meilleurs médecins, chercheurs, scientifiques et innovateurs du pays,des plus importants hôpitaux, universités et industries afin d'accélérer le développement de thérapies et de traitements curatifs pour le diabète de type 1 et ses complications.

Créé en collaboration avec le gouvernement du Canada, le financement du RECC de la FRDJ est issu d'un engagement de l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario de verser 20 millions de dollars, auxquels s'ajouteront 13,9 millions de dollars versés par la FRDJ. Cet investissement de 33,9 millions de dollars permettra d'accélérer le processus de mise à l'essai de nouvelles technologies et traitements pour les Canadiens et toutes les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 et ses complications à travers le monde.

« Plus de 3 millions de Canadiens sont atteints d'une forme ou d'une autre de diabète - près de 10 pour cent de notre population - et 300 000 d'entre eux souffrent de diabète de type 1 », affirme Andrew McKee, président et chef de la direction de la FRDJ Canada. « La FRDJ a créé un réseau afin d'exploiter les grandes idées canadiennes et internationales sur la recherche fondamentale et translationnelle. Fort de son expertise canadienne, ce réseau développe ces idées ici au Canada pour le bien-être de toutes les personnes touchées par le diabète de type 1 ».

À l'heure actuelle, le RECC de la FRDJ est composé des plus grands hôpitaux et universités du sud de l'Ontario, notamment : le Hospital for Sick Children, l'Université Health Network à Toronto; l'Université Western Ontario et le Lawson Health Research Institute à London; et l'Hôpital pour enfants de l'est de l'Ontario à Ottawa. Le Robarts Clinical Trials de l'Université Western Ontario agit à titre de Centre des opérations cliniques du RECC de la FRDJ tandis que l'Université de Waterloo est le Centre de coordination informatique.

À titre de ministre d'État (Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario - Science et Technologie) et en qualité de défenseur du RECC de la FRDJ, l'honorable Gary Goodyear s'est joint à Andrew McKee, président et chef de la direction de la FRDJ, pour marquer le lancement officiel du RECC de la FRDJ et annoncer la mise en œuvre des premiers essais cliniques par le réseau.

« En investissant dans le Réseau d'essais cliniques canadien, nous investissons dans la recherche, la technologie et l'innovation scientifique et nous créons de nouveaux emplois dans le domaine de la recherche clinique » d'affirmer le ministre Gary Goodyear. « Ces essais permettront la mise en marché de nouveaux traitement et remèdes pour le diabète de type 1, au grand bénéfice des canadiens atteints de cette maladie de même que ceux qui pourraient en jour en être atteints ».

Le premier essai clinique du RECC de la FRDJ est mené au General Hospital à Toronto de l'Université Health Network.  Cette étude pilote procède à la mise à l'essai d'un algorithme conçu au Canada qui cherche à optimiser la dose d'insuline basale, ou au repos, administrée par les pompes à insuline. Établir des dosages plus précis d'insuline basale aidera à réduire l'incidence de l'hypoglycémie, ou de chute importante de la glycémie, chez les personnes diabétiques de type 1. Si cet essai s'avère une réussite, cet outil aura une influence immédiate pour les personnes qui portent une pompe à insuline.

Un second essai du RECC évalue le taux d'acceptation de la technologie du glucomètre continu (GMC) parmi les adolescents atteints de diabète de type 1, si le GMC est présenté au même moment où ils reçoivent leur pompe à insuline. La recherche appuyée par la FRDJ a démontré que ce groupe d'âge pourrait bénéficier de l'utilisation de la technologie du GMC pour contrôler la glycémie.

Dans un autre essai, les chercheurs du RECC de la FRDJ étudient si la technologie du GMC pourrait aider les personnes atteintes de diabète au sein des Premières Nations.

Le RECC de la FRDJ procédera au lancement de plusieurs essais cliniques dans le sud de l'Ontario au cours des prochains mois. Le RECC de la FRDJ mettra également l'accent sur les opportunités de commercialisation des idées issues de la recherche effectuée au Canada qui visent à améliorer directement la qualité de vie des Canadiens atteints de diabète de type 1 ainsi que de leur famille.

Au sujet de la FRDJ

La mission de la FRDJ est de trouver un moyen de guérir le diabète et ses complications par l'appui à la recherche. Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui frappe subitement les enfants et les adultes, et qui peut être fatale. Jusqu'à ce que le moyen de guérir cette maladie soit découvert, les personnes souffrant de diabète de type 1 doivent vérifier leur glycémie et s'administrer de multiples injections d'insuline, ou porter une pompe, chaque jour, pour le reste de leur vie.  Et malgré des soins très minutieux, l'insuline ne permet pas de guérir le diabète ni de prévenir l'apparition de complications dévastatrices comme l'insuffisance rénale, la cécité, les maladies du cœur, l'accident vasculaire cérébral et l'amputation.

La FRDJ est le plus important bailleur de fonds philanthropique et défenseur de la recherche sur le diabète de type 1 au monde. La mission de la FRDJ est de trouver un moyen de guérir le diabète et ses complications par l'appui à la recherche. Le financement et le leadership de la FRDJ sont associés à la plupart des plus importantes percées scientifiques réalisées à ce jour dans la recherche sur le diabète de type 1 au Canada et dans le monde entier. La Fondation a amassé plus de 1,5 milliard de dollars pour la recherche sur le diabète de type 1 depuis sa création en 1970, dont 107 millions de dollars en 2010. La FRDJ amasse des fonds dans sept pays et finance des projets de recherche dans 19 pays, incluant 50 essais cliniques sur des humains. Plus de 80 pour cent des dollars dépensés par la FRDJ sont directement consacrés au soutien de la recherche et à l'éducation liée à la recherche. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur www.jdrf.ca.

Au sujet du RECC de la FRDJ

Le RECC de la FRDJ est une initiative novatrice qui permettra d'accélérer des solutions réalisées ici au Canada pour la prise en charge, les soins et la guérison du diabète de type 1. Le RECC de la FRDJ développe à l'heure actuelle une vaste gamme d'essais cliniques de haut calibre en association avec les meilleurs chercheurs sur le diabète des milieux universitaires et centres médicaux partenaires dans le sud de l'Ontario. L'objectif est de positionner le sud de l'Ontario en tant que plaque tournante internationale pour la recherche translationnelle sur le diabète, l'innovation et la commercialisation de nouveaux traitements et technologies habilitantes. Pour en apprendre davantage, rendez-vous sur www.jdrf.ca/cctn.

SOURCE Fondation de la recherche sur le diabète juvénile

Renseignements :

Jennifer McEvoy, JDRF CCTN
647-789-2024
jmcevoy@jdrf.ca      
        Carolyn Carson, Hill & Knowlton
613-290-0734
carolyn.carson@hillandknowlton.ca

 

Profil de l'entreprise

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.