Le Canada atlantique a besoin de 20 000 travailleurs spécialisés



    La mobilité des travailleurs est essentielle pour soutenir la croissance

    SAINT JOHN, le 4 juin /CNW/ - D'importants projets prévus dans le secteur
industriel, dans celui des ressources et dans celui des infrastructures
publiques contribueront à relancer l'industrie de la construction pendant la
récession, a annoncé aujourd'hui le Conseil sectoriel de la construction (CSC)
au Symposium de l'Atlantique sur le marché du travail de la construction.
    "Il est nécessaire d'adopter une approche régionale pour être sûrs de
combler les besoins en main-d'oeuvre qualifiée d'une province à l'autre", a
déclaré George Gritziotis, directeur général du CSC. "Je suis convaincu que le
symposium qui a lieu aujourd'hui mènera à une solution régionale."
    Le symposium qui réunit aujourd'hui des représentants de gouvernements,
du secteur de la formation et de l'industrie de la construction de tout le
Canada atlantique a pour but de planifier dès maintenant pour s'assurer que la
région disposera de la main-d'oeuvre qualifiée dont elle aura besoin au moment
de la reprise économique.
    "Ces projets, associés à des mesures de relance des gouvernements,
créeront des possibilités d'emploi et poseront des défis", a déclaré Hilary
Howes, directeur général de la Construction Association of New Brunswick.
"Nous devons nous assurer que nous disposerons de la main-d'oeuvre nécessaire
pour suivre le rythme des nouveaux projets de construction lorsqu'ils
démarreront dans la région."
    Le symposium permettra de discuter des solutions aux problèmes mis en
relief dans le rapport annuel du CSC, Construire l'avenir . Le rapport indique
quelles seront les tendances du marché de l'emploi au Canada atlantique de
2009 à 2017.
    Selon les prévisions du CSC, au Nouveau-Brunswick, plusieurs projets
d'envergure prévus devraient faire augmenter le taux d'emploi de jusqu'à 45 %
sur quatre ans à partir de 2012. Ces projets, qui sont déjà en cours ou en
phase de planification, comprennent une raffinerie de pétrole et une centrale
nucléaire.
    Les prévisions du CSC citent également d'importants projets de mise en
valeur de ressources naturelles qui créeront 3 200 emplois dans l'industrie de
la construction au cours des 9 prochaines années dans la province de
Terre-Neuve-et-Labrador. Les projets prévus comprennent une usine de
traitement du nickel, des projets d'expansion d'un champ de pétrole, de mise
en valeur de mine et d'hydroélectricité. La croissance de l'emploi dans
l'industrie de la construction dans cette province dépasse celle de toutes les
autres.
    Les projets prévus liés aux ressources et la construction
d'infrastructures publiques ajouteront 2 400 nouveaux emplois cette année et
l'année prochaine en Nouvelle-Ecosse, venant compenser la perte de 1 000
emplois dans le secteur de la construction résidentielle.
    "Le défi que nous devons relever consiste à attirer des jeunes, à donner
de la formation et à retenir les travailleurs qualifiés", a déclaré Derm Cain,
membre du conseil d'administration du CSC et directeur régional canadien de
l'International Union of Operating Engineers. "C'est une nécessité absolue. En
Nouvelle-Ecosse seulement, il faudra 5 900 travailleurs qualifiés pour
remplacer les baby-boomers qui prendront leur retraite."
    Le rapport révèle que plus de 4 600 nouveaux travailleurs spécialisés
devront s'ajouter à la main-d'oeuvre du Canada atlantique pour répondre à la
demande créée par les nouveaux projets de construction. L'âge des travailleurs
de cette région est supérieur à l'âge moyen à l'échelle nationale. Par
conséquent, il faudra recruter un nombre record de 15 000 travailleurs pour
remplacer les baby-boomers qui prendront leur retraite d'ici 2017.
    A l'Ile-du-Prince-Edouard, le rapport indique une augmentation de la
construction domiciliaire et prévoit que les projets d'infrastructures
publiques créeront 320 nouveaux emplois dans l'industrie de la construction au
cours des deux prochaines années.
    Toutefois, la Nouvelle-Ecosse et l'Ile-du-Prince-Edouard risquent de
perdre des travailleurs qualifiés au profit de Terre-Neuve-et-Labrador, à
court terme, et du Nouveau-Brunswick, à plus long terme.
    Le Conseil sectoriel de la construction est la source de prévisions et
d'observations sur le marché du travail la plus fiable au Canada. Le CSC est
un organisme national dont le mandat est de trouver des moyens de répondre aux
besoins futurs de l'industrie de la construction au Canada en favorisant la
création d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée.
    Les prévisions nationales et régionales contenues dans le rapport
Construire l'avenir du CSC fournissent aux gouvernements, aux collèges, aux
syndicats et à l'industrie des informations exactes sur l'offre et la demande
de main-d'oeuvre afin de permettre à l'industrie de la construction de rester
un des principaux secteurs de l'économie du Canada.
    Le scénario 2009-2010 prévu dans Construire l'avenir du Canada atlantique
sera diffusé au cours des prochaines semaines, en même temps qu'un résumé du
Symposium de l'Atlantique sur le marché de la main-d'oeuvre ainsi que toutes
les données prévisionnelles, sur http://www.previsionsconstruction.ca/

    Ce projet est financé par le Programme des conseils sectoriels du
gouvernement du Canada





Renseignements :

Renseignements: Danna O'Brien, Sussex Strategy Group, (416) 500-0699;
Rosemary Sparks, Conseil sectoriel de la construction, (416) 271-2633

Profil de l'entreprise

ConstruForce Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.