Le Bulletin des écoles secondaires du Québec montre que neuf des dix écoles qui s'améliorent le plus sont publiques



    MONTREAL, le 25 oct. /CNW Telbec/ - Neuf des dix écoles secondaires
québécoises qui s'améliorent le plus rapidement font partie du secteur public,
d'après l'édition 2007 du Bulletin des écoles secondaires du Québec, publié
aujourd'hui par l'Institut économique de Montréal et l'Institut Fraser, deux
organismes de recherche indépendants.
    Le Bulletin annuel rassemble une variété d'indicateurs objectifs du
rendement des écoles, regroupés à l'intérieur d'un document facilement
accessible, de sorte que tous les intervenants concernés - parents,
gestionnaires, enseignants, élèves et contribuables - puissent analyser et
comparer le rendement de chaque école et le comparer à celui des autres.
L'indicateur de tendances montre si les résultats de l'école se sont améliorés
ou non lors des cinq dernières années.
    Parmi les dix écoles s'améliorant le plus rapidement, on compte des
écoles accueillant des élèves de familles à revenu relativement faible, des
écoles ayant une forte proportion d'élèves à besoins particuliers et des
écoles qui ont réussi à gravir les échelons en partant d'une cote aux environs
de zéro il y a quelques années.

    Les dix écoles s'améliorant le plus rapidement de 2002 à 2006 - (la plus
    -------------------------------------------------------------
    grande amélioration est en haut de la liste et ainsi de suite)

    
                                                             Cote       Cote
                                                            globale   globale
    Nom de l'école           Ville        Secteur            2002       2006

    Ecole secondaire
     Natagan                 Barraute     Public francophone  2,6        7,2
    Ecole secondaire Duval   Montréal     Privé francophone   0,0        4,0
    Phoenix Alternative
     School                  Laval        Public anglophone   1,2        4,7
    Ecole Mont-Royal         Mont-Royal   Public francophone  3,8        6,7
    Ecole Boudreau           Québec       Public francophone  0,8        4,2
    Richmond Regional High
     School                  Richmond     Public anglophone   4,0        6,5
    Westmount High School    Westmount    Public anglophone   3,2        6,3
    Pontiac Protestant High
     School                  Shawville    Public anglophone   3,1        6,0
    D'Arcy McGee High
     School                  Gatineau     Public anglophone   3,0        5,1
    Polyvalente de
     Normandin               Normandin    Public francophone  4,6        6,5


    "Ces écoles qui s'améliorent rapidement sont une source d'inspiration pour
les autres établissements au Québec. Leur réussite démontre clairement qu'une
amélioration est possible, peu importe les défis auxquels font face les élèves
ou les résultats passés de l'école", a affirmé Tasha Kheiriddin, directrice
pour le Québec et la Francophonie à l'Institut Fraser.
    Le Bulletin identifie aussi les écoles ayant subi un déclin
statistiquement significatif au cours des cinq dernières années. En portant ce
déclin à l'attention de tous ceux qui s'intéressent à l'école, le Bulletin
peut aider à freiner cette tendance à la baisse.
    "Comparer le rendement des écoles encourage la concurrence, ce qui mène à
une amélioration globale", a souligné Paul Daniel Muller, président de
l'Institut économique de Montréal.

    Les dix écoles en déclin le plus rapide de 2002 à 2006 - (le plus fort
    ------------------------------------------------------
    déclin est en haut de la liste et ainsi de suite)

                                                             Cote      Cote
                                                            globale   globale
    Nom de l'école           Ville        Secteur            2002       2006

    Ecole Sainte-Anne        Daveluyville Public francophone  7,0        3,9
    Collège Champagneur      Rawdon       Privé francophone   8,1        5,4
    Ecole La Porte-du-Nord   Chibougamau  Public francophone  5,3        3,8
    Ecole Honoré-Mercier     Montréal     Public francophone  5,3        3,3
    Polyvalente Armand-
     Saint-Onge              Amqui        Public francophone  6,6        4,9
    Ecole Louis-Joseph-
     Papineau                Montréal     Public francophone  4,8        3,3
    Ecole Saint-Maxime       Laval        Public francophone  6,4        4,6
    Ecole internationale
     Saint-Edmond            Longueuil    Public francophone  7,9        5,9
    Ecole le Sommet          Québec       Public francophone  6,3        4,4
    Ecole secondaire La
     Concorde                Senneterre   Public francophone  6,7        4,7


    "Des déclins comme ceux-ci exigent qu'on pose des gestes immédiats et les
parents, enseignants et gestionnaires devraient tous avoir connaissance du
plan d'amélioration de l'école et de leur rôle respectif dans ce dernier",
selon Peter Cowley, directeur des études sur la performance des écoles à
l'Institut Fraser et coauteur du Bulletin.

    Des écoles à faible revenu qui obtiennent des résultats supérieurs

    Le Bulletin des écoles secondaires montre également que les écoles
accueillant des élèves provenant de ménages à faible revenu peuvent obtenir de
bons résultats, tant en fonction de l'indicateur de valeur ajoutée que de la
cote globale. La valeur ajoutée est une estimation de la contribution de
l'école à la cote globale sur 10. On l'obtient en soustrayant du rendement de
l'établissement l'effet du milieu socioéconomique (qu'il soit positif ou
négatif) et l'effet des caractéristiques personnelles des élèves (comme le
retard scolaire).
    Des 105 écoles faisant partie du quartile de revenu familial le moins
élevé, 25 ont obtenu la note "A" pour la valeur ajoutée. Parmi celles-ci, 16
ont obtenu une cote globale supérieure à la moyenne.
    "Nous devrions féliciter ces écoles. Elles prouvent que de bons résultats
scolaires ne se trouvent pas seulement dans les quartiers aisés", selon le
vice-président et économiste en chef de l'Institut économique de Montréal et
coauteur du Bulletin, Marcel Boyer.


    Ecoles à faible revenu ayant obtenu la note "A" pour la valeur ajoutée et
    -------------------------------------------------------------------------
    une cote globale supérieure à la moyenne
    ----------------------------------------
                                                    Revenu
    Nom de                                         familial  Valeur    Cote
    l'école            Ville         Secteur       moyen($)  ajoutée  globale

    Séminaire du       Greneville-   Privé          46 100      A       9,1
     Sacré-Coeur        sur-la-      francophone
                        Rouge
    Ecole Rivière-     Notre-Dame-   Public         45 900      A       7,5
     des-Quinze         du-Nord      francophone
    Ecole secondaire   Saint-Marc-   Public         45 400      A       7,4
     Saint-Marc         des-         francophone
                        Carrières
    Ecoles musulmanes  Montréal      Privé          44 500      A       7,3
     de Montréal                     francophone
     (Campus
     secondaire)
    Ecole secondaire   Barraute      Public         45 500      A       7,2
     Natagan                         francophone
    Ecole Joseph-      Montréal      Public         42 200      A       7,1
     François-                       francophone
     Perrault
    Ecole secondaire   Saint-Tite    Public         39 400      A       7,0
     Paul-Le Jeune                   francophone
    Ecole Saint-Luc    Montréal      Public         41 300      A       6,9
                                     francophone
    Ecole Louis-Cyr    Napierville   Public         46 700      A       6,7
                                     francophone
    Ecole polyvalente  Pohénégamook  Public         46 500      A       6,6
     du                              francophone
     Transcontinental
    Ecole polyvalente  Chandler      Public         36 600      A       6,6
     Monseigneur                     francophone
     Sévigny
    Polyvalente de     Normandin     Public         45 900      A       6,5
     Normandin                       francophone
    Ecole des Deux-    Matapédia     Public         32 400      A       6,5
     Rivières et du                  francophone
     Plateau
     (Saint-Alexis)
    Polyvalente        East Angus    Public         43 700      A       6,4
     Louis-Saint-                    francophone
     Laurent
    Ecole secondaire   Montréal      Public         33 500      A       6,4
     Henri-Bourassa                  francophone
    Ecole Antoine-     Carleton      Public         42 100      A       6,3
     Bernard                         francophone
    

    Une version Web interactive du Bulletin facilite les comparaisons

    Des comparaisons du rendement des écoles peuvent être effectuées
facilement en utilisant le Bulletin interactif des écoles secondaires du
Québec, un outil disponible à www.lactualite.com et qui permet aux parents,
aux enseignants et à la direction des écoles ou des commissions scolaires
d'évaluer le rendement d'une école selon une cote globale ou, de façon plus
détaillée, selon les résultats des élèves aux divers examens. Les résultats
des écoles sont présentés instantanément sous forme d'un graphique en couleur
et facile à comprendre qui illustre clairement la situation de l'école. Chaque
graphique contient jusqu'à 12 années de données historiques afin de montrer
l'évolution du rendement au fil du temps.
    Le classement complet des écoles et les résultats détaillés (en format
PDF) peuvent être consultés à www.iedm.org ou à www.fraserinstitute.org. La
version interactive du Bulletin est disponible sur le site Web suivant :
www.lactualite-frasers.com/TargetMaker/targetmaker.aspx.

    Dans les autres provinces

    L'Institut Fraser publie des bulletins annuels sur les écoles secondaires
en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec. Il publie également des
bulletins annuels sur les écoles primaires en Colombie-Britannique, en Alberta
et en Ontario. Le Bulletin des écoles secondaires du Québec a été publié pour
la première fois en 2000.

    L'Institut économique de Montréal (IEDM), un institut de recherche et
d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif, est le fruit d'une
initiative commune d'entrepreneurs, d'universitaires et d'économistes de
Montréal. Pour plus d'information, visitez www.iedm.org.

    L'Institut Fraser est un organisme de recherche et d'éducation canadien.
Sa mission est de mesurer, d'étudier et de faire part de l'incidence des
marchés concurrentiels et des interventions gouvernementales sur le bien-être
des personnes. Afin de préserver son indépendance, il refuse toute subvention
de l'Etat et tout contrat de recherche. Consultez le site
www.fraserinstitute.ca.




Renseignements :

Renseignements: André Valiquette, Directeur des communications, Institut
économique de Montréal, (514) 273-0969, poste 2225, Cell. : (514) 574-0969,
avaliquette@iedm.org; Julie Lajoye, Agente de communications pour le Québec et
la Francophonie à l'Institut Fraser, (514) 281-9550, poste 302, Cell. : (514)
660-3727, juliel@fraserinstitute.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.