Le budget ne contient pas de mesure contre la discrimination faite aux enfants des Premières nations en matière de droits de la personne



    OTTAWA, le 21 mars /CNW Telbec/ - Dans un budget qui abonde en dépenses
pour "tous les Canadiens", les enfants des Premières nations ont été ignorés.
"Le budget fédéral de lundi permettra la poursuite de la violation des droits
humains des enfants et des familles des Premières nations", affirme le
vice-chef Guy Lonechild de la Federation of Saskatchewan Indian Nations
(FSIN). "Le 23 février 2007, la FSIN a apporté son appui à l'AFN et à la
Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières nations du Canada
à l'occasion du dépôt d'une plainte conjointe à la Commission canadienne des
droits de la personne, portant sur le traitement discriminatoire contre les
services de protection de l'enfance des Premières nations. Nous avions espéré
que ce gouvernement agirait de façon satisfaisante et soutiendrait les droits
humains de TOUS les enfants du Canada. De toute évidence, nos espoirs sont
déçus", a conclu le vice-chef Guy Lonechild.
    "Ce sont actuellement 9 000 enfants des Premières nations qui sont pris
en charge par les organismes des réserves, et 27 000 au total lorsque nous
incluons ceux qui sont pris en charge par des organismes provinciaux. C'est
beaucoup plus que le nombre d'enfants inscrits dans les pensionnats lorsque
ceux-ci étaient en pleine activité", a déclaré le chef national de l'Assemblée
des Premières Nations, Phil Fontaine. "Cette situation inacceptable et la
manière de la corriger sont bien connues du gouvernement fédéral. Une étude
exhaustive de la situation, financée par le gouvernement fédéral, a indiqué
que le taux plus élevé d'enfants des Premières nations pris en charge par
l'Etat s'explique avant tout par la négligence due à la pauvreté et par des
facteurs tels que les mauvaises conditions de logement et la toxicomanie. Ces
cas demandent des ressources et des investissements.
    Il est inconcevable qu'un pays aussi riche que le Canada, et qu'un
gouvernement qui prétend accorder la plus grande importance à la sécurité et à
la famille négligent ainsi volontairement le segment le plus pauvre de notre
société", a déclaré le chef national Fontaine.
    "Dans sa dernière étude du rapport du Canada, le Comité des Nations Unies
sur les droits de l'enfant a souligné qu'il n'y avait aucune raison pour que
le Canada ne soit pas capable de protéger intégralement les droits de TOUS les
enfants du Canada", a ajouté Cindy Blackstock, directrice générale de la
Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières nations. "En
fait, sur son site Web, le ministère des Affaires indiennes et du Nord
canadien admet ce qui suit : 'Il faut absolument changer du tout au tout
l'approche pour le financement des soins à l'enfance par les organismes de
services à l'enfance et à la famille des Premières nations si l'on veut
inverser la croissance dans le taux de prise en charge des enfants et faire en
sorte que les organismes s'acquittent des responsabilités inscrites dans leurs
mandats'. Nous ne pourrions être plus d'accord et c'est pourquoi nous sommes
tellement déçus que le gouvernement fédéral n'ait pas corrigé immédiatement
cette profonde inégalité en mettant intégralement en oeuvre les solutions
contenues dans la série de rapports Wen:de."

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Nancy Pine, conseillère en communications, Bureau du
Chef national, Assemblée des Premières Nations, (613) 241-6789, poste 243,
Cellulaire: (613) 298-6382, info@oicr.on.ca; Tracy Lavallee, Federation of
Saskatchewan Indian Nations, (306) 956-6939, Tracy.lavallee@fsin.com; Cindy
Blackstock, Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières
nations du Canada, (613) 230-5885, Cblackst@fncfcs.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.