Le budget Harper est un échec - Il faut appuyer les véritables énergies vertes



    MONTREAL, le 27 janv. /CNW Telbec/ - Avec le dévoilement de son budget,
le gouvernement Harper a annoncé son intention de verser jusqu'à 750 millions
$ à l'industrie nucléaire et à l'industrie du captage et stockage du CO2.
Greenpeace s'oppose fortement à cette politique et soutient que ces sommes
devraient plutôt être investies pour assurer le développement d'une véritable
économie verte au Canada.
    "Le gouvernement Harper a décidé d'accorder des millions à une industrie
dangereuse - le nucléaire - et à un procédé illusoire - le captage du CO2"
explique Arthur Sandborn, responsable de la campagne Climat et Energie chez
Greenpeace. "Ces technologies sont de fausses solutions qui n'ont rien de
vert. De plus, le gouvernement utilise l'argent des contribuables pour
subventionner des entreprises qui n'ont pas besoin d'aide. C'est l'industrie
des énergies vertes qu'il faut aider."
    Le budget du gouvernement Harper est un échec lamentable. Le gouvernement
avait une occasion en or d'annoncer des investissements à long terme pour le
développement d'une économie verte. Dans son discours du Trône, il avait
promis de créer des emplois d'avenir. De toute évidence, il n'a pas livré la
marchandise.

    
    Greenpeace et d'autres organisations environnementales avaient pourtant
suggéré au gouvernement Harper de nombreuses idées pour une économie verte,
notamment :

    - Investir de façon importante, et à long terme, dans les programmes
      d'efficacité énergétique ;
    - Investir des fonds suffisants pour permettre d'adapter nos maisons
      et nos entreprises selon les normes d'efficacité énergétique ;
    - Augmenter de façon massive le soutien au transport en commun ;
    - Donner le coup d'envoi d'une Révolution énergétique en soutenant les
      énergies vertes.
    

    Un budget comprenant des mesures vertes incitatives aurait créé de
nouveaux emplois à long terme et stimulé l'innovation en matière d'écologie de
même que l'exploitation de technologies vertes.
    "Les Canadiens devraient penser au triste avenir que le budget de ce
gouvernement prépare à leurs enfants", lance Sandborn. "L'avenir dont nos
enfants ont besoin ne pourra être réalisé que par un gouvernement qui a en
tête de développer une économie verte."
    Le gouvernement Harper, avec ce budget, démontre qu'il ne sait ni faire
preuve de leadership dans un contexte de crise économique, ni saisir cette
chance de créer une économie verte pour le Canada. L'administration Obama,
quant à elle, a fait preuve de vision en annonçant des investissements de plus
de 50 milliards de dollars dans les énergies propres. Greenpeace a salué
publiquement l'initiative écologique d'Obama.
    Enfin, le budget Harper ne contribue pas à la lutte contre le
réchauffement climatique. Le gouvernement Harper a fait fi des objectifs de
réduction des gaz à effet de serre du Canada selon les conditions du protocole
de Kyoto. L'objectif du gouvernement Harper est de réduire les émissions de
seulement 3 % sous le niveau de 1990 d'ici 2020. Greenpeace et d'autres
organismes demandent plutôt une réduction minimale de 25 % d'ici 2020.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Vézina, relations de presse, (514) 212-5749;
Arthur Sandborn, responsable de la campagne Climat et énergie, (514) 235-5955


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.