Le budget Harper empêchera peut-être la tenue d'une élection, mais il sert mal les intérêts des travailleurs canadiens



    TORONTO, le 19 mars /CNW/ - "Le budget de Stephen Harper semble structuré
pour éviter une élection", a affirmé Buzz Hargrove, président des TCA. "Le
budget reconnaît l'existence de problèmes, mais ne s'emploie pas à les
résoudre. Il y a quelques mesures timides çà et là, mais aucune solution
concrète."
    Par exemple, le gouvernement applique une bien maigre compresse pour
juguler l'hémorragie dans le secteur manufacturier. On offre un soutien fiscal
à l'investissement dans le secteur de la fabrication, mais seulement pour les
18 prochains mois. Rien n'est fait pour arrêter les pertes d'emplois alors
qu'environ 200 000 emplois ont été perdus dans le secteur manufacturier
canadien au cours des deux dernières années. Le gouvernement ne s'emploie pas
à corriger le déficit commercial grandissant du Canada en ce qui a trait aux
produits manufacturés.
    De la même manière, le gouvernement reconnaît le problème de la pauvreté,
mais fait très peu pour aider les Canadiens à se sortir de ce cercle vicieux.
Il offre un crédit d'impôt de 500 $ aux célibataires, mais seulement si leur
revenu net est inférieur à 12 883 $. Les chefs de famille monoparentale quant
à eux pourraient obtenir jusqu'à 1000 $.
    "Une initiative fiscale jumelée à l'instauration d'un salaire minimum de
10 $ n'aurait pas seulement constitué une reconnaissance de la pauvreté, mais
aussi une manière d'y remédier", a expliqué M. Hargrove.
    "Ce budget est un aveu du traitement inadéquat de la question des
services de garde par le gouvernement Harper. Ils essaient maintenant de
régler le problème en accordant un crédit d'impôt de quelques centaines de
dollars pour les enfants de moins de 18 ans. Ce dont les parents qui
travaillent ont besoin, c'est du programme national de services de garde dans
lequel le gouvernement Harper a mis la hache quand il a pris le pouvoir."
    Le gouvernement a été forcé d'agir au chapitre des transferts fiscaux aux
provinces et de l'environnement.
    Pour ce qui est de l'environnement, il y a quelques bonnes paroles, mais
trop de programmes sont inadéquats ou carrément aberrants. Par exemple, le
gouvernement a annoncé un programme visant à retirer les vieux véhicules des
routes mais, avec un engagement financier de seulement 30 millions de dollars
sur deux ans, on ne retirera pas beaucoup de véhicules. Au lieu d'offrir une
mesure incitative pour l'achat de produits automobiles verts fabriqués au
Canada, ce qui permettrait de renforcer la plus importante de nos industries,
les incitatifs liés à l'efficience énergétique des véhicules ouvre encore plus
grand la porte aux importations de pays qui limitent l'accès à leurs marchés.
    "Le gouvernement annule chaque bonne nouvelle du budget par son
engagement à promouvoir les partenariats entre le secteur public et le secteur
privé, sa détermination à réduire encore davantage l'impôt des sociétés et son
incessante quête d'accords commerciaux bilatéraux", a ajouté M. Hargrove. "Le
budget suffira peut-être à empêcher la tenue d'une élection, mais il sert mal
les intérêts des Canadiens et de leurs collectivités."





Renseignements :

Renseignements: Jim Paré, communications, Syndicat des TCA, (416)
723-2224

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.