Le budget fédéral laisse tomber les femmes, les travailleurs et les travailleuses



    OTTAWA, le 28 janv. /CNW Telbec/ - L'Alliance de la Fonction publique du
Canada (AFPC), comptant 166 000 membres, est d'avis que le budget fédéral 2009
restreint les droits des femmes, des travailleurs et des travailleuses et met
les services publics en péril à un moment où la population canadienne en a le
plus besoin.
    "Ce budget ne répond pas aux attentes des travailleuses et des
travailleurs et risque de réduire l'efficacité des services publics sur
lesquels compte la population canadienne en ces temps de crise économique
sévère, déclare John Gordon, président national de l'AFPC. Les réductions
d'impôt ne contribueront pas beaucoup à créer des emplois ou à adoucir le sort
des sans-emploi. Les travailleuses et les travailleurs attendaient davantage
de ce budget - et nous attendons davantage de notre gouvernement fédéral."
    Selon l'AFPC, les mesures suivantes annoncées dans le budget risquent de
compromettre les services publics de qualité et ne font rien pour les
travailleuses et les travailleurs :

    
    - La proposition visant à "moderniser" le régime d'équité salariale des
      fonctionnaires fédéraux retirerait aux femmes le droit de se tourner
      vers les tribunaux pour exiger un salaire égal pour un travail de
      valeur égale.
    - Les mesures législatives proposées concernant la rémunération dans le
      secteur public fédéral auront vraisemblablement pour effet de réduire
      des augmentations salariales déjà négociées, violant ainsi dans les
      faits les conventions collectives de beaucoup de membres de l'AFPC,
      dont ceux qui travaillent à l'Agence du revenu du Canada.
    - Le programme d'infrastructure exige que les provinces et les
      municipalités dépensent 73 cents pour chaque dollar attendu des fonds
      fédéraux, ce qui retardera des projets cruciaux de création d'emploi
      qui devraient stimuler l'économie canadienne cette année, non l'an
      prochain.
    - Les changements insignifiants apportés au Régime d'assurance-emploi ne
      seront absolument pas en mesure de garantir l'accès aux prestations
      pour 60 pour cent des sans-emploi qui ne sont pas actuellement
      admissibles à l'AE, en majorité des femmes.
    - L'insistance persistante du gouvernement à recourir aux partenariats
      publics-privés pour les projets d'infrastructure - sans compter les
      projets de liquidation de biens fédéraux - coûtera beaucoup plus cher à
      la population et rendra le gouvernement encore moins responsable que si
      les projets étaient financés par les fonds publics.
    - Les milliards de dollars en réductions d'impôt ne feront pas grand-
      chose pour stimuler l'économie et seraient mieux investis dans les
      services publics aussi essentiels que les garderies et l'assurance-
      médicaments.
    




Renseignements :

Renseignements: Pour obtenir des entrevues médiatiques: Alain Cossette,
AFPC Communications, (613) 560-4317, (613) 293-9210 (cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.