Le budget conservateur n'annonce rien de mieux pour le pays



    OTTAWA, le 19 mars /CNW Telbec/ - Malgré les déclarations du
gouvernement, le tout récent budget conservateur ne fera du Canada ni un pays
meilleur, ni plus sûr, ni plus juste, selon l'Alliance de la Fonction publique
du Canada (AFPC).
    "Le budget fédéral prévoit la création d'un bureau, doté d'une enveloppe
de 25 millions de dollars, ayant pour mission d'encourager les partenariats
public-privé (PPP). Or, ce dont les Canadiennes et les Canadiens ont besoin et
méritent ce sont des services publics de qualité dont le financement et la
prestation sont publics", déclare John Gordon, président national de l'AFPC.
    Le budget prévoit des crédits de l'ordre de 1,26 milliard de dollars
répartis sur sept ans pour des partenariats public-privé non précisés et un
fonds de 2,1 milliards de dollars pour les portes d'entrée et les passages
frontaliers, dont la construction de la nouvelle voie d'accès Windsor-Détroit,
une initiative PPP.
    "Malgré le fait que les Conservateurs font, dans le budget, l'éloge des
PPP dans d'autres pays, l'expérience démontre déjà que les partenariats
public-privé ne sont guère redevables à la population et que les coûts ne
cessent de croître à long terme", affirme John Gordon. "L'argent des
contribuables sert à financer les infrastructures du pays; logiquement, c'est
eux qui devraient donc en être les propriétaires. Les PPP ne sont qu'un moyen
de garantir aux entreprises des profits aux dépens de ces mêmes
contribuables."
    De plus, le budget du gouvernement conservateur établit les conditions
susceptibles de mettre en péril la santé et la sécurité de la population
canadienne par le biais de la déréglementation. Les règlements posent les
conditions qui régissent la sécurité du public, que ce soit dans le domaine de
l'alimentation, des médicaments, de l'environnement, des transports et de la
santé publique.
    "Les Canadiennes et les Canadiens appuient un gouvernement en faveur de
règlements serrés et d'une application efficace, déclare John Gordon. C'est
tout le contraire qui se dégage du budget conservateur. La sécurité du public
passe maintenant après la compétitivité économique."
    Le budget conservateur passe sous silence l'infrastructure sociale du
Canada. Il donne à peine 250 millions de dollars aux provinces pour la
création de places en garderie, au lieu de 1,2 milliard prévu initialement
dans les ententes signées et négociées par les Libéraux et rejetées par les
Conservateurs.
    "La réduction est énorme et n'oblige même pas les provinces à affecter
ces fonds à la garde ou à l'apprentissage des enfants, affirme John Gordon. De
plus, le gouvernement persiste à croire qu'un crédit d'impôt aux entreprises
suffira à créer des places en garderie. Les crédits d'impôts n'ont jusqu'ici
jamais permis de créer de services de garde et le crédit d'impôt à
l'investissement annoncé de 25 % n'en créera pas non plus."
    D'une part, les Conservateurs sont prêts à dépenser sans compter dans
certains secteurs. D'autre part, ils n'ont aucune intention de revenir sur
leurs décisions de l'automne dernier, soit d'abolir le budget de
fonctionnement et la plupart des bureaux régionaux de Condition féminine, de
supprimer le financement destiné aux groupes de femmes qui mènent des
recherches en vue de formuler des solutions pour de vrais changements et
d'éliminer le Programme de contestation judiciaire.




Renseignements :

Renseignements: Alain Cossette, AFPC Communications, (613) 293-9210
(cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.