Le budget 2009 confirme que le gouvernement fédéral se contente du dernier rang à l'échelle internationale en matière de services de garde à l'enfance



    OTTAWA, le 28 janv. /CNW Telbec/ - Le budget fédéral rendu public
aujourd'hui ne laisse aucun doute. Le gouvernement fédéral se contente de se
classer bon dernier à l'échelle internationale en matière de services de
garde. Le budget 2009 consacre des millions de dollars pour renforcer le
système bancaire canadien reconnu internationalement, mais ne fait rien pour
s'attaquer à la crise des services de garde qui secoue le pays tout entier et
qui, elle aussi, est reconnue internationalement.
    "Le budget 2009 fait fi des besoins de services de garde des Canadiennes
et Canadiens qui s'efforcent de garder leur emploi et de se recycler", dit
Jody Dallaire, présidente de l'Association canadienne pour la promotion des
services de garde à l'enfance et représentante du Nouveau-Brunswick. "Quand
vous perdez votre emploi et que vous n'avez plus les moyens de payer la
garderie pour retourner aux études ou chercher du travail, en quoi des baisses
d'impôt vous aident-elles?" Les Nations Unies et l'OCDE ont toutes deux
dénoncé le Canada pour ses piètres politiques en matière de services de garde
et les conséquences sur l'égalité des femmes et le développement des jeunes
enfants. Et avec ce budget, rien n'a changé."
    En 2004, l'OCDE attribuait au Canada le dernier rang parmi les pays
industrialisés pour ce qui est de l'accès aux services de garde et de leur
financement public. L'OCDE avait souligné que les frais de garde des familles
canadiennes étaient parmi les plus élevés au monde. Plus récemment, dans le
rapport de l'UNICEF sur les services de garde et autres programmes de soutien
aux familles (décembre 2008), le Canada décrochait ex aequo une dernière place
pour n'avoir atteint qu'une des dix cibles de rendement.
    "Le budget fédéral 2009 ne contient rien pour promouvoir des services de
garde de qualité et abordables qui aideraient les enfants et les familles à
traverser la crise économique", soutient madame Dallaire. "De plus, sans
services de garde, les femmes ne peuvent pas participer pleinement à la
société canadienne. Nous demandons aux partis d'opposition d'exiger de ce
gouvernement qu'il réponde aux besoins de services de garde des familles
canadiennes".
    Les pays, pour la plupart, comprennent que les services de garde sont une
mesure cruciale pour la santé de l'économie. Notre avenir repose sur le fait
que notre gouvernement fédéral le comprenne également.




Renseignements :

Renseignements: Jody Dallaire, présidente ACPSGE, (506) 961-1131 (c)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.