Le Boxing Day : la bonne affaire…

MONTRÉAL, le 23 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Chaque année, après les achats déjà accrus de Noël, les commerçants nous invitent à la grande ruée vers les aubaines. À première vue, ça semble une occasion de se gâter ou d'économiser pour certains articles souhaités. Mais qu'en est-il vraiment?

« Dans les faits, les associations de consommateurs ont pu observer que, pour plusieurs commerces, les réductions annoncées ne sont pas vraiment uniques à cette période de l'année. » explique Élisabeth Circé Côté, coordonnatrice de la CACQ. Par exemple, les aubaines sur les ordinateurs ou les appareils électroniques sont surtout intéressantes en février, août et septembre, tandis que pour les meubles et les électroménagers, elles s'échelonnent de janvier à juillet. Pour les vêtements d'hiver, c'est en décembre qu'on trouve les meilleurs rabais, et en juin et juillet pour les vêtements d'été. Alors, le lendemain de Noël, vous pouvez relaxer.

De plus, si vous courez participer au Boxing Day, les techniques de marketing sont à l'œuvre pour vous faire consommer bien davantage que ce que vous aviez prévu acheter. Tout est en place pour faire croire que les bonnes affaires s'appliquent à tout ce qui est en magasin - ce qui n'est pas le cas - et vous donner l'illusion que c'est votre dernière chance de faire des économies monstres.

Qu'en est-il de votre réalité de consommateur? Selon un sondage commandé par la CIBC, en 2016 les Québécois prévoient dépenser moins que l'an dernier dans le Temps de Fêtes. Pourquoi? « Le taux d'endettement des ménages atteint des sommets à 167 %. La dette moyenne à la consommation - sans compter l'hypothèque - est de 18 070 $. Pour un nombre toujours croissant de familles, la facilité à obtenir du crédit a pour conséquence une situation financière de plus en plus fragile. À qui profite cette situation? Au consommateur ou aux banques et aux compagnies de crédit? » souligne Élisabeth Circé Côté.

De plus, faire des aubaines « miraculeuses » au Boxing Day en payant avec votre carte de crédit, est-ce une si bonne affaire? Si vous ne pouvez rembourser le total de la facture à la réception de votre prochain état de compte, des frais d'intérêt s'ajouteront. Vous paierez donc plus cher que le prix de l'incroyable aubaine!

Puisqu'on approche du temps des résolutions, ne serait-ce pas une bonne idée de réfléchir à notre comportement de consommateur? Avons-nous réellement besoin ou même du plaisir avec tout ce que nous achetons? Existerait-il d'autres façons de faire qui diminueraient le stress causé par nos dettes?

La Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ) lance cette année une campagne intitulée « des communautés plus futées que le crédit ». On trouve sur le site plusfutees.com une foule de ressources et de services, des lieux pour trouver de multiples articles de seconde main en très bon état, et des idées pour économiser. Le site donne aussi les coordonnées de l'association de consommateur de chaque région. Ces organismes sont là pour vous aider à y voir plus clair dans votre budget, et à trouver des solutions à vos dettes. En 2017, devenez un consommateur futé!

 

SOURCE Coalition des associations de consommateurs du Québec

Renseignements : Élisabeth Circé Côté, Coalition des associations de consommateurs du Québec, info@cacq.ca, 514-808-3277

LIENS CONNEXES
www.cacq.ca

Profil de l'entreprise

Coalition des associations de consommateurs du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.