Le BIBW 2992, nouvelle molécule de Boehringer Ingelheim en oncologie, un
traitement de nouvelle génération prometteur du cancer bronchopulmonaire non
à petites cellules et du cancer cervico-facial

BURLINGTON, ON, le 3 juin /CNW/ - Boehringer Ingelheim s'apprête à présenter de nouvelles données prometteuses sur le cancer bronchopulmonaire non à petites cellules ainsi que sur le cancer cervico-facial relativement à sa principale molécule expérimentale, le BIBW 2992*, durant le congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui se tiendra à Chicago du 4 au 8 juin 2010.

De nouvelles données sur le BIBW 2992 viennent également corroborer son activité antitumorale prononcée chez les patients souffrant de cancer bronchopulmonaire non à petites cellules (CBNPC) présentant des mutations du R-EGF. Les données obtenues de l'étude LUX-Lung 2 indiquent en effet que(1) :

    
    -   Une régression tumorale (mesurée en tant que réponse partielle) a été
        observée chez la majorité des patients (61 %) présentant des
        mutations courantes du R-EGF et traités par BIBW 2992, selon un
        compte rendu indépendant.
    -   L'intervalle précédant l'évolution de la maladie (intervalle médian
        d'environ 14 mois) et la durée de survie (médiane de 2 ans) étaient
        prolongés chez les patients ayant des mutations courantes et recevant
        le BIBW 2992.
    

Selon la Dre Vera Hirsh, présidente, Comité du cancer du poumon, Université McGill, "les résultats obtenus avec le BIBW 2992 sont très intéressants et cette molécule pourrait un jour représenter une nouvelle option pour les patients et les médecins pour traiter le cancer bronchopulmonaire non à petites cellules. Le BIBW 2992 se distingue des autres traitements de la même catégorie par sa liaison irréversible aux récepteurs R-EGF et HER2 et peut exercer une action efficace contre les mécanismes de croissance tumorale qui ne sont pas ciblés par le traitement de liaison réversible au R-EGF de première génération. Le BIBW 2992 fait partie d'un nouveau concept fascinant de médecine personnalisée dans lequel le traitement est individualisé en fonction de la nature de la tumeur de chaque patient".

Une autre étude a démontré que le BIBW 2992 a permis une régression tumorale de 22 % (mesurée en tant que réponse partielle) chez des patients souffrant de cancer cervico-facial, comparativement à 13 % des patients recevant le cétuximab(2).

Le BIBW 2992 est une petite molécule de nouvelle génération qui cible le récepteur tyrosine kinase du récepteur du facteur de croissance épidermique humain 1 (R-EGF/HER1) et 2 (HER2).

Programme d'étude LUX-Lung

L'étude clinique clé de phase III LUX-Lung 1 compare le BIBW 2992 associé aux meilleurs soins de soutien à une association de placebo et meilleurs soins de soutien chez des patients souffrant de CBNPC ayant reçu auparavant un traitement par erlotinib ou par géfitinib. Les résultats de cette étude devraient être obtenus sous peu.

L'étude LUX-Lung 2 est la portion de phase II évaluant le BIBW 2992 chez des patients souffrant de CBNPC et présentant des mutations du R-EGF, n'ayant jamais reçu de traitement ou ayant reçu une chimiothérapie de première intention. L'étude LUX-Lung 2 fait partie du programme d'études cliniques LUX-Lung.

L'efficacité et l'innocuité du BIBW 2992 sont comparées à une chimiothérapie standard à titre de traitement de première ligne du CBNPC avec mutations du R-EGF dans différentes régions géographiques dans le cadre de deux autres études internationales de phase III présentement en cours, soit LUX-Lung 3 et LUX-Lung 6.

Une autre étude, LUX-Lung 5, est une étude internationale de phase III menée auprès de patients ayant déjà reçu un traitement par erlotinib ou par géfitinib. Il s'agit de la première étude de phase III à répartition aléatoire visant à déterminer si les patients ayant répondu à un premier traitement par BIBW 2992 seul pourrait également bénéficier d'un traitement par BIBW 2992 en association avec la chimiothérapie.

Ce programme d'études cliniques comporte présentement plus d'une dizaine d'études en cours à l'échelle mondiale.

Autres données présentées dans le cadre de l'ASCO

Outre le BIBW 2992, Boehringer Ingelheim mène également des études en oncologie sur la molécule BIBF 1120* pour le traitement de deux types de cancer, soit le CBNPC et le cancer des ovaires.

D'autres données tirées d'études de phase I et II seront présentées durant le congrès de l'ASCO relativement à l'utilisation du BIBW 2992 dans le traitement du gliome et du cancer cervico-facial et du BIBF 1120 pour le cancer colorectal (2),(3),(4).

Le BIBF 1120 est un nouvel inhibiteur triple de l'angiokinase qui agit simultanément au niveau de trois facteurs de croissance : le récepteur du facteur de croissance vasculaire endothéliale, le récepteur du facteur de croissance d'origine plaquettaire et le récepteur du facteur de croissance fibroblastique, lesquels jouent tous un rôle essentiel dans la formation des vaisseaux sanguins.

Le BIBW 2992 et le BIBF 1120 sont deux molécules expérimentales et leur commercialisation n'est pas encore approuvée au Canada.

Cancer du poumon au Canada(5)

La Société canadienne du cancer estime que cette année, près de 24 200 cas de cancer du poumon seront diagnostiqués au Canada, et que 20 600 y succomberont. Une moyenne de 465 cas de cancer du poumon sont diagnostiqués chaque semaine au Canada et 395 en meurent. Le cancer du poumon reste la principale cause de décès dû au cancer chez les hommes et les femmes au Canada.

Cancer cervico-facial

Le cancer cervico-facial peut se manifester à plus de 30 différents endroits dans tous les tissus et les organes de la tête et du cou(6), y compris dans la région buccale, et représente le sixième cancer le plus courant à l'échelle mondiale(7). La majorité des cancers cervico-faciaux sont des carcinomes spino-cellulaires(8) et plus de 90 % d'entre eux expriment le R-EGF(9), lequel joue un rôle important au niveau de la croissance tumorale(10). On estime que 3400 cas de cancer buccal seront diagnostiqués au Canada cette année et que 1150 personnes en mourront11. De plus, on estime que le nombre de cas de cancer du larynx diagnostiqués cette année au Canada sera de 1150 et que, sur ce chiffre, 500 en mourront(11).

Boehringer Ingelheim dans le domaine de l'oncologie

Forte de son expertise scientifique et de son excellence dans les domaines de la pneumologie, de la médecine cardiovasculaire, de la maladie métabolique, de la neurologie, de la virologie et de l'immunologie, Boehringer Ingelheim a entrepris un programme d'études d'envergure dans le but de mettre au point des médicaments anticancéreux innovateurs. Boehringer Ingelheim collabore étroitement avec la communauté scientifique internationale et un certain nombre de centres d'oncologie à renommée mondiale dans le but d'étudier et de mettre au point de nouveaux traitements anticancéreux. Cet engagement s'inspire des progrès scientifiques pour mettre au point une gamme de traitements cibles visant à combler des besoins médicaux, incluant le domaine des tumeurs solides et les cancers hématologiques.

Actuellement, la recherche se concentre sur les composés agissant sur les trois plans suivants : inhibition de l'angiogenèse, inhibition de la transduction de signal et l'inhibition de la kinase du cycle cellulaire. Le BIBW 2992 en est actuellement à la phase III de développement clinique pour le CBNPC et a obtenu la désignation Fast Track en tant que traitement de troisième ou de quatrième intention de cette maladie de la Food and Drug Administration des États-Unis. De plus, le programme d'essai clinique de phase III LUME-Lung, qui se penche sur l'association du BIBF 1120 avec un régime de chimiothérapie standard pour des patients atteints de CPNPC, est en cours. Dans le domaine de l'inhibition de la kinase du cycle cellulaire, Boehringer Ingelheim tente de développer des inhibiteurs de la Plk1 (polo-like kinase 1), une protéine impliquée dans les processus de la division cellulaire. Ces molécules en sont aux premiers stades du développement clinique.

Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée

Boehringer Ingelheim, dont le siège social est situé à Ingelheim, en Allemagne, se classe parmi les 15 compagnies pharmaceutiques les plus importantes au monde. La compagnie compte 142 filiales réparties dans 50 pays, pour un total d'environ 41 500 employés.

Depuis ses débuts en 1885, la multinationale familiale se consacre à la recherche et au développement de produits thérapeutiques innovateurs de qualité pour la médecine humaine et vétérinaire. En 2009, Boehringer Ingelheim a affiché des ventes nettes de 12,7 milliards d'euros et a investi le cinquième de cette somme dans la recherche et le développement de médicaments d'ordonnance, son secteur d'activités le plus important.

Boehringer Ingelheim a établi son siège social au Canada en 1972 et possède un centre de recherche et de développement à Laval, au Québec, depuis 1988. Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée compte plus de 700 employés dont plus de 160 scientifiques au Canada.

* Le BIBW 2992 et le BIBF 1120 sont des molécules expérimentales; par conséquent, leur innocuité et leur efficacité n'ont pas encore été entièrement établies. L'autorisation de commercialisation n'a pas été obtenue au Canada.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.boehringer-ingelheim.ca

    
    Références

    1.   Chih-Hsin Yang et al. A Phase II study of BIBW 2992 in patients with
         adenocarcinoma of the lunch and activating EGFR mutations (LUX-Lung
         2). Poster presentation at The American Society of Clinical Oncology
         (ASCO) annual meeting, Chicago. June 2010.
         MacMillan Cancer Support.
    2.   Tanguy Y. Seiwert et al. BIBW 2992 versus cetuximab in patients with
         metastatic or recurrent head and neck cancer (SCCHN) after failure
         of platinum-containing therapy with a cross-over period for
         progressing patients: Preliminary results of a randomized, open-
         label Phase II study. Oral presentation at The American Society of
         Clinical Oncology (ASCO) annual meeting, Chicago. June 2010.
    3.   Reardon, A. David et al. Phase I/II study of BIBW 2992 with or
         without daily temozolomide in the treatment of patients with
         recurrent malignant glioma. General poster presentation at The
         American Society of Clinical Oncology (ASCIO) annual meeting,
         Chicago. June 2010.
    4.   Prenen, H et al. A phase I dose escalation study of BIBF 1120
         combined with FOLFOX in metastic colorectal cancer (mCRC) patients
         (pts). Accepted for publication.
    5.   Canadian Cancer Society. Lung Cancer Statistics.
http://www.cancer.ca/Ontario/About%20cancer/Cancer%20statistics/Stats%20at%20a%20glance/Lung%20cancer.aspx?sc_lang=en&r=1
(Accessed May 21, 2010)
    6.   MacMillan Cancer Support.
http://www.macmillan.org.uk/Cancerinformation/Cancertypes/Headneck/Aboutheadneckcancers/Headneckcancers.aspx.
Last accessed 7 May 2010
    7.   Hunter KD et al. Profiling early head and neck cancer. Nat Rev
         Cancer. 2005 Feb; 5 (2): 127-35
    8.   Viviana P. Lutzky. Biomarkers for Cancers of the Head and Neck.
         Clinical Medicine: Ear, Nose and Throat 2008:1
    9.   Grandis, J.R. and Tweardy, D.J. Elevated levels of transforming
         growth factor alpha and epidermal growth factor receptor messenger
         RNA are early markers of carcinogenesis in head and neck cancer.
         Cancer Res., 1993. 53:3579-84.
    10.  Normanno N et al. The ErbB receptors and their ligands in cancer: an
         overview. Current Drug Targets.2005. May;6(3):243-47.
    11.  Canadian Cancer Society Steering Committee: Canadian Cancer
         Statistics 2010. Toronto: Canadian Cancer Society, 2010.

    *  Le BIBW 2992 et le BIBF 1120 sont des molécules expérimentales; par
         conséquent, leur innocuité et leur efficacité n'ont pas encore été
         entièrement établies. L'autorisation de commercialisation n'a pas
         été obtenue au Canada.
    *  Le BIBW 2992 et le BIBF 1120 sont des molécules expérimentales; par
         conséquent, leur innocuité et leur efficacité n'ont pas encore été
         entièrement établies. L'autorisation de commercialisation n'a pas
         été obtenue au Canada.
    

SOURCE Boehringer Ingelheim

Renseignements : Renseignements: Miriam Lauzon, Isabel Massey, Capital-Image, (514) 739-1188, poste 235, 227, mlauzon@capital-image.com, imassey@capital-image.com

Profil de l'entreprise

Boehringer Ingelheim

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.