Le 7e Congrès du SPGQ - Les professionnelles et professionnels exigent le droit de négocier



    QUEBEC, le 2 déc. /CNW Telbec/ - Réunis en congrès ce week-end à
Saint-Hyacinthe, près de 500 membres du Syndicat de professionnelles et
professionnels du gouvernement du Québec, SPGQ, se sont prononcés pour la
formation d'un groupe de travail visant à étudier le cadre juridique de la
négociation dans la fonction publique, c'est-à-dire la Loi sur la fonction
publique du Québec. Les professionnelles et professionnels revendiquent ainsi
d'ouvrir à la négociation les enjeux qui sont négociables dans les autres
unités d'accréditation du SPGQ, comme par exemple la classification ou encore
la reconnaissance de la pleine scolarité et de toute l'expérience acquise pour
la détermination du taux de traitement lors de l'embauche. Le Congrès s'oppose
toutefois fermement à toute remise en question de la sécurité d'emploi
inscrite dans la loi puisqu'il s'agit d'une mesure qui protège l'intégrité de
l'administration publique.
    Le Congrès a aussi mandaté le syndicat afin qu'il travaille de concert
avec le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) qui regroupe
300 000 membres issus de cinq organisations syndicales (CSQ, FIQ, SFPQ, APTS
et SPGQ) pour élaborer des propositions visant à modifier notamment la Loi sur
le régime de négociation des conventions collectives dans les secteurs public
et parapublic et le Code du travail, de sorte que le processus de négociation
oblige les parties à négocier toutes les conditions de travail tout en mettant
les organisations syndicales à l'abris des abus législatifs, ce qui rétablira
un meilleur équilibre entre les parties.
    "En pratique, le droit de négocier les conditions de travail et les
salaires n'existe plus dans les secteurs public et parapublic parce que le
gouvernement s'autorise à le court-circuiter à sa guise. Il faut prendre les
moyens nécessaires pour faire en sorte que soit rétabli le droit de négocier
et que le processus de négociation respecte le droit d'association" a déclaré
le président du SPGQ, Monsieur Gilles Dussault.
    Le Congrès a aussi adopté une série de résolutions pour renouveler
l'engagement social du SPGQ, entre autres en se dotant d'une politique
d'engagement social basée sur les principes d'équité, de solidarité, de
développement durable et d'égalité entre les femmes et les hommes ainsi que
d'une politique environnementale. Des résolutions visant à assurer la relève
professionnelle dans les secteurs public et parapublic ainsi que pour
améliorer la qualité de vie au travail ont aussi été votées dans le cadre du
Congrès.
    Le SPGQ est le plus grand syndicat de professionnelles et professionnels
du Québec. Il représente plus de 19 000 personnes de la fonction publique, des
sociétés d'Etat, des réseaux de l'éducation et de la santé du Québec,
rattachées à 35 unités de négociation.




Renseignements :

Renseignements: Sylvie Goupil, conseillère à l'information, cell.: (514)
213-4192


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.