LE 7 AVRIL EST LA JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ 2001 : « AGIR AUJOURD'HUI POUR POUVOIR SOIGNER ENCORE DEMAIN »

Les intervenants canadiens répondent à l'appel de l'Organisation mondiale de la santé visant à contrer l'émergence de « supermicrobes » très résistants

WINNIPEG, le 7 avril /CNW/ - En cette Journée mondiale de la santé, les organismes de santé canadiennes répondent à l'appel de l'organisation mondiale de la santé (OMS) qui vise à aider à préserver le pouvoir des antimicrobiens de sauver des vies. Par son engagement à examiner un ensemble de politiques en six points publié aujourd'hui par l'OMS dans le but de combattre la résistance aux antimicrobiens (RA), plusieurs organisations nationales collaborent afin d'appuyer les mesures prises au Canada.

Cette réponse fait partie de l'initiative canadienne permanente, http://infoantibio.ca/, qui est coordonnée par de nombreux organismes de santé de partout au pays. Ces groupes se sont récemment associés pour promouvoir l'utilisation prudente des antimicrobiens et pour lutter contre la menace que représentent les bactéries résistantes aux antibiotiques grâce à des ressources éducatives destinées aux professionnels et au public.

« Les Canadiens se fient sur les antibiotiques et d'autres médicaments antimicrobiens pour traiter des états considérés comme une menace à la vie, mais beaucoup de ces médicaments miracles sont devenus inefficaces à cause de la résistance des organismes, expliquer la Dre Margaret Fast, directrice scientifique du Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI). « Les gouvernements et organisations non gouvernementales ont la responsabilité commune de répondre à l'appel de l'OMS en ce qui concerne l'engagement des gouvernements à s'occuper de la RA à l'échelle nationale. »

Les mesures recommandées par l'OMS sont les suivantes :

  • élaborer et mettre en œuvre un plan national complet doté d'un financement;
  • renforcer la surveillance et les moyens de laboratoire;
  • assurer un accès ininterrompu aux médicaments essentiels de qualité vérifiée;
  • réglementer et promouvoir l'usage rationnel des médicaments;
  • renforcer la prévention des infections et la lutte contre celles-ci; et
  • favoriser l'innovation et la recherche ainsi que la mise au point de nouveaux outils.

« La résistance aux antibiotiques influe sur tous les Canadiens, pas seulement sur les personnes hospitalisées. De nos jours, nous observons des taux de résistance qui étaient inimaginables même il y a dix ans », commente la Dre Lynora Saxinger, présidente du comité de la gérance des antimicrobiens et de la résistance associée de l'Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie (AMMI) Canada.

La Dre Saxinger et d'autres spécialistes des maladies infectieuses feront part de leurs préoccupations au cours de la conférence annuelle de l'AMMI-ACMMA (Association canadienne de microbiologie clinique et des maladies infectieuses) - qui rassemblera des experts en microbiologie clinique et en maladies infectieuses et qui, par coïncidence, débutera aujourd'hui, Journée mondiale de la santé. Un grand nombre des discussions de ce jour porteront sur les problèmes naissants de la résistance à plusieurs médicaments dans une perspective canadienne, y compris les infections à la bactérie C. difficile et au Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM).

Selon la Dre Saxinger, les infections cutanées et de la circulation sanguine associées au SARM, ainsi que les infections urinaires comme celles causées par E. coli très résistants, ont une fréquence alarmante, et de nouveaux types d'organismes résistants naissent régulièrement. « Le principal moyen de les contrôler consiste à utiliser judicieusement les antibiotiques. Nous savons que les antibiotiques administrés pour les mauvais rhumes, juste par précaution, accroissent de beaucoup la probabilité que des organismes résistants survivent et qu'ils soient ainsi propagés par la suite aux personnes vulnérables. Cette pratique augmente également de cinq à dix fois la probabilité qu'une bactérie résistante contribue à ce que ces personnes contractent une pneumonie », ajoute-t-elle.

Le Dr Craig Stephen, professeur à la faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Calgary, dit qu'il est important de reconnaître que le SARM constitue un problème qui dépasse les limites entre les humains, les animaux et les environnements qu'ils partagent. « Les humains peuvent être porteurs des mêmes organismes pathogènes que les animaux, et la résistance aux antimicrobiens peut passer de l'un à l'autre, et vice-versa, par une variété de voies - allant du contact direct aux aliments que nous mangeons ou à l'eau que nous buvons », explique-t-il.

Selon le Dr Stephen, il est nécessaire d'avoir un plan complet pour contrer la vague de résistance aux médicaments. « Ce plan doit tenir compte des façons de promouvoir la réduction et l'utilisation rationnelle des antimicrobiens chez les animaux et de gérer les voies environnementales par lesquelles la résistance aux médicaments est communiquée entre les humains et les animaux ».

Les partenaires canadiens qui joignent leurs efforts pour reconnaître la menace que constitue la résistance aux antimicrobiens par l'entremise de http://infoantibio.ca/ compennent :

  • Le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI);
  • l'Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie (AMMI) Canada;
  • l'Association pour la prévention des infections à l'hôpital et dans la communauté-Canada;
  • la Fondation canadienne des maladies infectieuses (FCMI);
  • la Société canadienne de pédiatrie (SCP);
  • le programme « Des pilules contre tous les microbes? »
  • l'Institut canadien des inspecteurs en hygiène publique (ICIHI);
  • l'Association canadienne de santé publique (ACSP);
  • l'Association des pharmaciens du Canada (ACP).

La Conférence annuelle de l'AMMI (Canada) - ACMMA  est un effort conjoint déployé par l'AMMI Canada et l'Association canadienne de microbiologie clinique et des maladies infectieuses (ACMMA ). Cette année, elle se poursuivra jusqu'au samedi.

Les représentants des médias intéressés à s'entretenir avec des experts au cours de la Journée mondiale de la santé peuvent communiquer avec Renée Barclay, coordonnatrice des communications, CCNMI, par téléphone, au 204-688-6490, ou par courriel à rbarclay@icid.com

SOURCE NCCID

Renseignements :

Pour obtenir plus d'information, visitez http://infoantibio.ca/ ou communiquez avec :

Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses
Tél. : 204-688-6490
Courriel  : nccid@icid.com

Association pour la microbiologie médicale
et l'infectiologie (AMMI) Canada
Tél. : 613-260-3233, poste 104
Courriel : communications@ammi.ca

Association pour la prévention des infections
à l'hôpital et dans la communauté-Canada
Tél. : 204-897-5990
No sans frais : 1-866-999-7111
Courriel :  chicacanada@mts.net

Fondation canadienne des maladies infectieuses
Tél. : 613-822-9994
Courriel : director.cfid@researchid.com

Société canadienne de pédiatrie
Andrée Dion, coordonnatrice des relations avec les médias
Tél. : 613-526-9397, poste 247
Courriel : media@cps.ca

Des pilules contre tous les microbes?
Tél. : 1-800-931-9111
Courriel : info@dobugsneeddrugs.org

Institut canadien des inspecteurs en hygiène publique
(chapitre de l'Ontario)
Tél. : 519-883-2008, poste 5435
Courriel : kdiplock@regionofwaterloo.ca

Association canadienne de santé publique
Ian Culbert, directeur, Communications et développement
Tél. : 613-725-3769, poste 142
Courriel : iculbert@cpha.ca

Association des pharmaciens du Canada
Tél. : 613-523-7877
No sans frais : 1-800-917-9489 ou
Courriel : mediarequests@pharmacists.ca

Profil de l'entreprise

NCCID

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.