L'avenir des soins traumatologiques au Québec - Mise au point du Centre universitaire de santé McGill



    MONTREAL, le 5 déc. /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, le journal Montreal
Gazette publiait un article intitulé South Shore ambulances driving patients
farther (page A11). Le Centre universitaire de santé McGill souhaite faire la
mise au point suivante en réponse à cet article.
    Au cours des six derniers mois, le CUSM a travaillé avec l'Agence de
santé et des services sociaux de Montréal-Centre et de la Montérégie, le
ministère de la Santé et, plus récemment, Russell Copeman, adjoint
parlementaire au ministère de la Santé et des Services sociaux et député de
NDG à l'Assemblée nationale, pour régler le problème des soins
traumatologiques au Québec.
    Depuis 1992, il existe pour les soins traumatologiques destinés aux
enfants et aux adultes du Québec une désignation suprarégionale, ce qui
signifie que les enfants qui vivent en région (par exemple, Laurentides,
Lanaudière, Mauricie, Abitibi, Montérégie) et qui souffrent de blessures
traumatiques graves peuvent être transférés soit à L'Hôpital de Montréal pour
enfants soit à l'Hôpital Sainte-Justine; les adultes, eux, peuvent être
dirigés vers l'Hôpital général de Montréal ou l'Hôpital Sacré-Coeur. Cet
accord fonctionnait extrêmement bien et a permis aux quatre hôpitaux de
développer un savoir-faire de premier plan en soins traumatologiques. En fait,
avant la désignation suprarégionale, le taux de mortalité chez les enfants et
les adultes souffrants de blessures traumatiques était d'environ 50 %. Depuis
1992, la situation s'est améliorée énormément, le taux de mortalité ayant
chuté à environ 8 %, principalement en raison de l'accès ultrarapide à des
soins spécialisés.
    "Les centres désignés de traumatologie du CUSM (L'Hôpital de Montréal
pour enfants et l'Hôpital général de Montréal) sont inquiets des changements
ministériels apportés au mode d'aiguillage des patients ayant un traumatisme
grave au Québec, des changements qui menacent cet exemple de réussite",
déclare Dr Harvey Guyda, directeur général associé par intérim de L'HME. "Nous
sommes inquiets de voir la désignation suprarégionale des soins
traumatologiques au Québec remise en question."
    "Si vous êtes blessé gravement lors d'un incident, comme une collision
automobile, le meilleur moyen d'assurer votre survie est d'arriver le plus
rapidement possible dans un centre de traumatologie", explique Dr Tarek Razek,
directeur des services de traumatologie pour adultes au CUSM. "Au Québec, nous
avons passé des années à bâtir un système de soins traumatologiques qui sauve
des vies. Il est inacceptable de modifier substantiellement ce système de
traumatologie."
    Plus récemment, une directive du ministère de la Santé émise en
juillet 2007, en réaction à un problème de prestation de soins
traumatologiques sur la Rive-Sud, a statué que les ambulances devaient être
dirigées vers les hôpitaux Sainte-Justine et Sacré-Coeur. Cela signifie que
des patients gravement blessés se voient refuser l'accès rapide à l'expertise
exhaustive et reconnue de L'Hôpital de Montréal pour enfants ou de l'Hôpital
général de Montréal en traumatologie. La "solution" ministérielle unilatérale
instaurée afin de parer aux problèmes de soins traumatologiques sur la
Rive-Sud pour l'été est en place depuis maintenant cinq mois.
    "Nous ne croyons pas que cela soit dans le meilleur intérêt des soins
traumatologiques de qualité axés sur le patient qui se sont révélés si
efficaces", ajoute Debbie Friedman, directrice du service de traumatologie à
L'HME. "Par sa nature, un traumatisme est imprévisible; l'expertise et
l'accessibilité aux soins doivent être garanties. L'accès suprarégional est
primordial pour assurer l'excellence des soins en répondant aux besoins des
enfants et des adolescents de la province. Il ne devrait y avoir aucun
obstacle à une intervention rapide."

    Le CUSM poursuivra son travail avec l'Agence, le Ministère et tous nos
partenaires. Nous sommes optimistes de voir rapidement un retour à la
désignation suprarégionale antérieure, si efficace, en matière de soins
traumatologiques au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Lisa Dutton, (514) 412-4307


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.