L'augmentation des dépenses en médicaments atteint son taux le plus bas depuis 1996

L'expiration des brevets et les politiques d'établissement des prix des médicaments génériques seraient des facteurs du ralentissement de la croissance

OTTAWA, le 5 mai /CNW/ - Selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), bien que les médicaments demeurent un facteur majeur d'accroissement contribuant à la croissance des dépenses du système de santé du Canada, cette croissance a ralenti jusqu'à atteindre son taux le plus bas en 14 ans. En 2010, le total des dépenses en médicaments aurait atteint 31,1 milliards de dollars, soit une hausse de 1,4 milliard de dollars ou de 4,8 % par rapport à 2009. En comparaison, le taux de croissance annuel moyen des dépenses en médicaments était presque deux fois supérieur entre 2000 et 2005, atteignant 8,9 %.

« Auparavant, les dépenses en médicaments représentaient la catégorie des dépenses de santé à la croissance la plus rapide au Canada, mais cette hausse a grandement ralenti au cours des cinq dernières années », explique Michael Hunt, directeur des Services d'information sur les produits pharmaceutiques et la main-d'œuvre de la santé à l'ICIS. « Les utilisateurs ont eu vent que le brevet d'un certain nombre de médicaments de marque populaire, dont certains utilisés pour le traitement du taux de cholestérol élevé et de l'hypertension, vient juste d'expirer, ce qui permettra aux équivalents génériques moins dispendieux d'entrer sur le marché. L'application de politiques d'établissement des prix des médicaments génériques imposée dans le cadre de certains régimes provinciaux d'assurance-médicaments peut également contribuer au ralentissement de la croissance des dépenses en médicaments. »

Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2010 est le rapport le plus complet au Canada sur les tendances relatives aux dépenses en médicaments prescrits et non prescrits. Outre des comparaisons à l'échelle internationale, le rapport comprend des données réparties selon la province et le territoire ainsi que la source de financement (secteur public ou privé).

Le rapport de l'ICIS indique que les dépenses en médicaments prescrits et non prescrits devraient atteindre 912 $ par Canadien en 2010. Les médicaments prescrits représentent toujours la plus grande proportion du total des dépenses en médicaments, soit environ 26,1 milliards de dollars ou près de 84 % des dépenses totales.

La hausse des dépenses en médicaments prescrits varie grandement d'une province à l'autre

Selon le rapport de l'ICIS, le total des dépenses en médicaments prescrits par personne (secteurs public et privé) varie de 574 $ en Colombie-Britannique et 619 $ en Alberta à 838 $ en Nouvelle-Écosse et 883 $ au Québec. Ces variations peuvent être attribuées à plusieurs facteurs, notamment les différents programmes provinciaux, territoriaux et fédéraux de subvention des médicaments, les variations dans la santé de la population et les différences dans la prestation des services de soins de santé entre les provinces et territoires.

On a constaté que la hausse annuelle des dépenses était plus importante dans certaines régions du pays que d'autres. La Colombie-Britannique et l'Ontario affichaient le taux de croissance annuel le plus bas en ce qui concerne les dépenses en médicaments prescrits par habitant, soit 1,8 % et 2,3 %, respectivement. Le Québec (5,4 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (6,2 %) affichaient des taux de croissance plus élevés.

« Bien que les gouvernements de l'Ontario et de la Colombie-Britannique aient pris des mesures pour contrôler les dépenses en médicaments, notamment en diminuant le coût des médicaments génériques, d'autres recherches sont nécessaires pour comprendre pourquoi ces deux provinces affichent une croissance des dépenses totales beaucoup plus lente que celles des autres provinces », de dire Steve Morgan, directeur adjoint du Centre for Health Services and Policy Research de l'Université de la Colombie-Britannique. « Le couplage des ensembles de données sur la santé et les produits pharmaceutiques à l'échelle du Canada contribuera grandement à répondre à des questions d'une telle importance. »

La part du total des dépenses en médicaments prescrits assumées par le secteur public varie en fonction du lieu de résidence au Canada. Les dépenses publiques en médicaments variaient de 56 % en Saskatchewan et 52 % au Québec à 37 % à Terre-Neuve-et-Labrador et 33 % au Nouveau-Brunswick. À l'échelle du Canada, 47 % des dépenses en médicaments prescrits sont assumées par le secteur public.

Le coût des médicaments au Canada est parmi les plus élevés

Les plus récentes données disponibles montrent qu'en 2008, comparativement à 25 autres pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ayant des systèmes comptables semblables, le Canada arrivait deuxième après les États-Unis en ce qui concerne les dépenses totales en médicaments par personne. Dans les trois pays qui ont dépensé le plus, le total des dépenses en médicaments par personne était de 1 104 $ aux États-Unis, 863 $ au Canada et 747 $ en France.

En 2007, soit la dernière année pour laquelle des données internationales sont disponibles, le Canada affichait en moyenne les coûts les plus élevés des médicaments génériques parmi les pays de l'OCDE pour lesquels des données étaient disponibles. Seuls les États-Unis affichaient des prix moyens plus élevés pour les médicaments brevetés, tandis que les prix des produits brevetés vendus en Allemagne étaient semblables à ceux en vigueur au Canada. Des changements sont prévus dans les prix canadiens des médicaments génériques en raison des récentes modifications apportées aux politiques.

À propos du rapport Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2010

Le rapport sur les dépenses en médicaments examine les tendances relatives aux dépenses consacrées aux médicaments au Canada de 1985 à 2010 principalement dans les points de vente au détail, soit les dépenses totales, par payeur public et privé et par type de médicaments (prescrits et non prescrits). Le rapport comprend également des comparaisons provinciales et territoriales. Les tendances internationales sont mises à jour en fonction des données de l'OCDE.

Les tableaux et les figures qui suivent sont accessibles sur notre site Web au www.icis.ca :

Figure 1  Total des dépenses en médicaments par rapport au total des dépenses de santé, Canada, de 1985 à 2010 (figure 1 du rapport)
   
Figure 2  Taux de croissance annuel du total des dépenses en médicaments et du total des dépenses de santé, Canada, de 1985 à 2010 (figure 2 du rapport)
   
Figure 3  Taux de croissance annuel des dépenses en médicaments prescrits par source de financement, Canada, de 1985 à 2010 (figure 9 du rapport)
   
Figure 4  Total des dépenses en médicaments par habitant, par type et par source de financement, par province et territoire et au Canada, 2010 (figure 13 du rapport)
   
Tableau 1  Sommaire des dépenses en médicaments par province et territoire et au Canada, 2010 (tableau 2 du rapport)
   
Tableau 2  Dépenses publiques en produits pharmaceutiques par habitant par rapport aux dépenses totales en produits pharmaceutiques, pays de comparaison déclarants de l'OCDE, 2008 (tableau 4 du rapport)
   
Tableau 3  Rapports des prix moyens étrangers et canadiens, produits génériques et brevetés, 2007

 

SOURCE INSTITUT CANADIEN D'INFORMATION SUR LA SANTE

Renseignements :

Relations avec les médias
Benoit Laplante 
613-694-6603
Cell. : 613-725-4076
blaplante@icis.ca

Profil de l'entreprise

INSTITUT CANADIEN D'INFORMATION SUR LA SANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.