L'audience du CRTC n'est qu'une supercherie, selon le SCEP



    OTTAWA, le 5 mars /CNW Telbec/ - Le fait que le Conseil de la
radiodiffusion et des télécommunications canadiennes donne à la population
canadienne 35 jours pour étudier l'acquisition la plus importante qui ait eu
lieu au Canada en matière de télévision travestit la transparence et la
reddition de comptes au public, selon le Syndicat canadien des communications,
de l'énergie et du papier, syndicat des médias le plus grand du Canada.
    "Le CRTC doit tenir de pleines audiences publiques sur la concentration
de la propriété des médias dans ce pays", dit Peter Murdoch, vice-président -
Média du SCEP. "Il en a le mandat et la responsabilité. Que l'organisme de
réglementation essaie de tenir un bref examen avant la conclusion de
transactions importantes, c'est jouer à un jeu de gobelets", ajoute-t-il.
    Vers le début de février, le SCEP a écrit à Konrad von Finckenstein,
président du CRTC, pour demander que le CRTC tienne une audience publique sur
la concentration de la propriété des médias de radiodiffusion du Canada. Le
CRTC n'a jamais tenu une audience de principe sur la concentration de la
propriété de la radiodiffusion, bien qu'il ait tenu de nombreuses audiences
publiques sur bien d'autres questions importantes telles que la religion et la
représentation des femmes dans la presse électronique.
    Le SCEP a signalé dans sa lettre au CRTC que la concentration de la
propriété dans le secteur de la télévision privée du Canada est extrêmement
élevée. En 1983, les quatre entreprises privées de télévision les plus grandes
touchaient 37% des revenus du secteur. En 2005, elles en empochaient 86%.
    Le CRTC n'a pas répondu à la lettre du SCEP, mais il a annoncé le 1er
mars 2007 une audience publique sur l'achat par BGM des 33 stations de radio,
12 stations de télévision et 21 services spécialisés de télévision de CHUM.
BGM a annoncé cet achat en juillet de l'année dernière.
    L'audience du CRTC commencera le lundi 30 avril 2007. Le CRTC veut que
les Canadiens et les Canadiennes qui le désirent présentent leurs commentaires
au plus tard le jeudi 5 avril 2007, soit 35 jours après l'annonce de
l'audience.
    "Pourquoi cet empressement?", demande M. Murdoch. "En quoi est-ce que le
fait de donner à la population canadienne si peu de temps pour examiner une
transaction de 1,3 milliard de dollars et une concentration des médias crée la
procédure ouverte, transparente et responsable à laquelle M. von Finckenstein
a dit qu'elle avait droit?"




Renseignements :

Renseignements: Peter Murdoch, (905) 516-5720 (cellulaire), (613)
230-5800, poste 249

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.