L'Association Provinciale des Agences de Sécurité s'interroge quant à la faible représentativité lors du vote de rejet des offres patronales par 341 syndiqués des 14 000 membres du syndicat



    MONTREAL, le 24 mars /CNW Telbec/ - L'Association Provinciale des Agences
de Sécurité (A.P.A.S.), l'organisation qui représente les agences de sécurité
du Québec, s'étonne de l'infime représentativité à l'occasion d'un vote tenu
le 21 mars dernier par l'Union Provinciale des Agents de Sécurité du Québec en
faveur de moyens de pression qui pourraient mener vers une grève générale dans
le secteur de la sécurité privée au Québec.
    L'A.P.A.S. se questionne sur la portée et la représentativité de
l'exercice syndical et trouve totalement irresponsable de débuter des moyens
de pression alors que seulement 341 personnes des 500 votants dans
28 assemblées régionales et sur 14 000 membres, se sont prononcées contre les
offres patronales présentées. Ceci permettrait au syndicat de déclencher des
moyens de pression pouvant mener jusqu'à la grève générale.
    L'A.P.A.S souligne que les moyens de pression pourraient avoir des
répercussions négatives pour l'ensemble de l'industrie et nuisent à
l'avancement et au professionnalisme du secteur de la sécurité.
    "Notre offre est honnête et généreuse. Nous proposons des augmentations
supérieures au coût de la vie et de porter le salaire de base d'un agent de
sécurité de 13,15 $ actuellement à 15,10 $ au 1er juillet 2012. Cette entente
permettrait aux 14 000 agents de sécurité de maintenir un salaire de base de
loin supérieur à la moyenne canadienne. Par exemple, en Ontario, le salaire
actuel de base d'un agent de sécurité est de 9,00 $ l'heure. Nous considérons
que l'exercice des moyens de pression à venir repose sur une base plus ou
moins significative et ne justifie aucunement le recours à la grève générale".
    On rappelle que les parties avaient conclu une première entente de
principe le 17 décembre 2007 avec une recommandation unanime du comité de
négociation. Par la suite, l'A.P.A.S. retourne à la table et bonifie son offre
le 29 février dernier. Le syndicat accepte de présenter cette deuxième
proposition à ses membres. Le 21 mars, l'offre est rejetée avec un très faible
taux de participation. Cela soulève des questions du côté de l'A.P.A.S. qui se
demande si ses offres ont été convenablement communiquées à l'ensemble des
syndiqués.
    L'A.P.A.S. souhaite maintenant que les syndiqués puissent prendre
connaissance de l'entente négociée par les deux parties et évaluer
correctement l'offre patronale.

    A propos de l'Association Provinciale des Agences de Sécurité (A.P.A.S.)

    L'Association Provinciale des Agences de Sécurité (A.P.A.S.) est la seule
organisation qui représente les agents de sécurité au Bureau de la sécurité
publique du Québec. L'A.P.A.S. travaille depuis des années à l'amélioration du
professionnalisme de la profession, en défendant les intérêts de l'industrie
de la sécurité. Pour des renseignements supplémentaires, visitez :
http://www.apasqc.com/




Renseignements :

Renseignements: Véronique Arsenault, (514) 923-9371; Source: Association
Provinciale des Agences de Sécurité (A.P.A.S.)

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION PROVINCIALE DES AGENCES DE SECURITE (A.P.A.S.)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.