L'Association nucléaire canadienne appuie la construction d'une nouvelle centrale en Ontario

COURTICE, ON, le 2 avril /CNW/ - Denise Carpenter, présidente et chef de la direction de l'Association nucléaire canadienne (ANC), a pris la parole aujourd'hui devant la Commission d'examen conjoint pour le projet de construction d'une nouvelle centrale nucléaire. Elle a fait valoir des arguments à l'appui d'une évaluation environnementale favorable et de l'octroi d'un permis à Ontario Power Generation (OPG) pour la préparation du site des nouveaux réacteurs à Darlington.

« Le projet proposé aidera grandement à faire face à la demande énergétique croissante au Canada, a affirmé Mme Carpenter. Les nouveaux réacteurs s'inscrivent parfaitement dans le cadre du portefeuille énergétique et concordent avec l'orientation du gouvernement de l'Ontario, qui s'est engagé dans son Plan énergétique à long terme à maintenir la part de la filière nucléaire à 50 % de l'approvisionnement en électricité de la province. »

L'ANC s'est exprimée sur le projet proposé sous l'angle des retombées économiques, des effets environnementaux et de la sûreté au sein de l'industrie nucléaire dans son ensemble.

Mme Carpenter a souligné l'importance du projet et des retombées dont bénéficieraient les collectivités de la région de Durham. La centrale nucléaire Darlington offre déjà des avantages considérables, notamment des emplois hautement spécialisés, des possibilités de formation et des carrières stimulantes tout en assurant la vigueur de l'économie locale. La construction des réacteurs supplémentaires ne fera qu'ajouter à tous ces avantages.

« En fait, le secteur nucléaire canadien injecte déjà 6,6 milliards de dollars par an dans l'économie et génère des recettes fiscales fédérales et provinciales de 1,5 milliard par an. La filière offre un milieu de travail stimulant aux 71 000 hommes et femmes qui y font carrière, quel que soit le secteur d'activité - extraction de l'uranium, production d'électricité, soutien connexe ou innovations technologiques, notamment en médecine nucléaire. À lui seul, le nouveau projet de Darlington créera 7 500 emplois directs et indirects à la grandeur de l'Ontario », a ajouté Mme Carpenter.

Sur la question des répercussions environnementales, l'ANC a souligné à l'intention de la Commission d'examen conjoint que l'industrie nucléaire canadienne prend très au sérieux la protection de l'environnement tant dans les milieux de vie et de travail des Canadiens qu'à l'échelle planétaire. En 2009, la contribution exceptionnelle d'OPG sur le front de la conservation, de l'éducation et de la sensibilisation lui a valu le prestigieux prix William W. Howard.

« La filière nucléaire offre une énergie propre qui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle ne produit pratiquement pas d'émissions, a affirmé Mme Carpenter. Et, comme l'énergie nucléaire peut répondre à la demande de base 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 à long terme, elle peut aussi faire figure de tremplin pour les nouvelles sources d'énergie renouvelables, d'autant plus que son coût d'exploitation est peu élevé. Les différentes filières de production peuvent très bien coexister. »

En ce qui touche les événements survenus récemment au Japon et le mécanisme d'examen permanent des systèmes de sûreté à l'échelle mondiale, Mme Carpenter a rappelé que les pensées des Canadiens se tournent vers les Japonais, qui seront encore mis à rude épreuve au cours des semaines et des mois à venir.

« Les Japonais affrontent les difficultés actuelles en faisant preuve de solidarité et de courage, a-t-elle précisé. En tant qu'industrie, nous sommes fiers de notre dossier de sûreté, mais la vigilance est toujours de mise. Nous examinerons minutieusement la tragédie qui a frappé le Japon pour en tirer des leçons afin d'améliorer la sûreté au Canada. Ici même et ailleurs dans le monde, notre industrie participe à des discussions sur le retour d'expérience de cet événement et les modifications nécessaires pour améliorer les systèmes de sûreté. »

L'allocution intégrale de Mme Carpenter est affichée dans le site Web de l'ANC (www.cna.ca).

Vous pouvez aussi nous suivre en ligne :

Sur Twitter (@talknuclear)

Sur Facebook (www.facebook.com/talknuclear)

SOURCE ASSOCIATION NUCLEAIRE CANADIENNE

Renseignements :

Kathleen Olson
Directrice des communications
Olsonk@cna.ca

Jen Stewart
Communications, ANC
613.401.1097

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION NUCLEAIRE CANADIENNE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.