L'Association des médecins ophtalmologistes du Québec souligne la Journée mondiale du glaucome



    Première cause de cécité irréversible au Québec - Deux cliniques de
    dépistage gratuit : une à Montréal, une à Québec

    MONTREAL, le 5 mars /CNW Telbec/ - Loin de se vouloir alarmiste,
l'Association des médecins ophtalmologistes du Québec (AMOQ) souligne
l'importance du glaucome comme préoccupation en matière de santé publique.
Après la cataracte, c'est la deuxième cause de cécité au monde, mais aussi la
première cause de cécité irréversible. A partir des données de l'Enquête menée
par Statistique Canada sur la santé dans les collectivités canadiennes en
2002-2003, il appert que 1 Québécois âgé de plus de 40 ans sur 100 a déclaré
souffrir du glaucome et selon une enquête récente (2007), plus de
80 000 Québécois seraient atteints de la maladie.
    "Le glaucome provoque une détérioration le plus souvent sournoise et
progressive du nerf optique. La situation est d'autant plus inquiétante que
seulement la moitié des personnes atteintes de la maladie en sont conscientes.
Il ne fait donc aucun doute que le nombre réel de personnes souffrant de
glaucome est beaucoup plus élevé, surtout que le glaucome affecte tous les
groupes d'âge, même s'il est plus fréquent chez les aînés", déclare Dr Jean
Daniel Arbour, président de l'AMOQ. "Les chiffres sont effarants : on estime
qu'en 2020, 60,5 millions de personnes en seront atteintes dans le monde et,
parmi elles, 8,5 millions seront aveugles des deux yeux. C'est donc un
problème sérieux !"
    Les dommages au nerf optique et au champ visuel causés par le glaucome
sont irréversibles. Comme ils progressent graduellement, et souvent à l'insu
du patient, il est primordial de les détecter et de les traiter rapidement
pour prévenir la cécité. Ces dernières années, de grands progrès ont marqué le
diagnostic et le traitement du glaucome. Les avancées technologiques en
matière d'imagerie du nerf optique et de la couche de fibres nerveuses de la
rétine permettent maintenant de diagnostiquer et de traiter le glaucome dès
les premiers stades. De plus, on dispose de médicaments efficaces pour
maîtriser la maladie chez la majorité des patients, alors que pour les autres
cas plus sévères, les interventions chirurgicales, incluant le laser, donnent
souvent de bons résultats.
    Parmi les nouveaux traitements, "la canaloplastie, une nouvelle technique
maintenant offerte au Québec, permet d'abaisser la pression intraoculaire de
façon durable", précise le Dr Paul Harasymowycz, médecin ophtalmologiste et
chercheur à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. "Bien que récente, la
canaloplastie a déjà fait ses preuves. Les risques de complications à court et
à long terme sont moindres que pour une chirurgie conventionnelle et la
guérison est beaucoup plus rapide."
    La Journée mondiale du glaucome a été instituée par l'Association
mondiale du glaucome et "World Glaucoma Patient Association" pour sensibiliser
davantage le public à la maladie. Les populations cibles comprennent les
patients, le public en général, les fournisseurs de soins de santé et les
gouvernements, chacun et chacune ayant un rôle à jouer.

    A Montréal, Dr Harasymowycz soulignera la Journée mondiale du glaucome en
tenant ce jeudi, entre 8 h et midi. une clinique de dépistage à
l'Ophtalmologie Bellevue/Institut de glaucome de Montréal au 4135, de Rouen
(angle Pie-IX), bureau 300. Les médias sont invités à s'y présenter entre 11h
et midi et Dr Harasymowycz est disponible pour des entrevues.

    A Québec, l'équipe de spécialistes du glaucome du CHA-St-Sacrement
organise une journée de dépistage au cours de laquelle des patients, invités à
partir de la liste d'attente de patients référés par les optométristes et non
encore vus par un ophtalmologiste, bénéficieront de tests de dépistage : un
HRT-OCT par imagerie, une prise de tension intra-oculaire et un FDT-Matrix
pour établir le degré d'urgence de consultation. L'événement se déroulera ce
jeudi 6 mars, de 8 h 30 à 16 h 30 au département d'ophtalmologie du Centre
hospitalier St-Sacrement au 1050, chemin Ste-Foy, Québec. Dr Caroline Lajoie,
médecin ophtalmologiste, est disponible pour des entrevues. Les médias sont
bienvenus s'ils ont d'abord confirmé leur présence auprès de Mme Joan
Beauchamp au 1 888 787-0308, poste 209.

    Il est bon de rappeler qu'au Québec, le dépistage du glaucome peut être
réalisé par un optométriste le plus souvent, ou par un médecin
ophtalmologiste, et qu'en cas de dépistage positif, le patient est pris en
charge par le médecin ophtalmologiste. Un suivi conjoint optométriste/médecin
ophtalmologiste est souvent possible lorsqu'il y a entente entre les deux
professionnels.

    A propos de l'AMOQ

    L'Association des médecins ophtalmologistes du Québec regroupe
280 spécialistes en ophtalmologie répartis dans toutes les régions du Québec.
Elle encourage la poursuite de l'excellence en ophtalmologie, prodigue des
services de soutien à ses membres et s'implique dans l'organisation des soins
ophtalmologiques au Québec. L'AMOQ est une association membre de la Fédération
des médecins spécialistes du Québec.




Renseignements :

Renseignements: ou demande d'entrevue: Joan Beauchamp, Enigma
communications, (514) 982-0308, poste 209, 1-888-787-0308, poste 209

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES MEDECINS OPHTALMOLOGISTES DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.