L'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario lève le blâme sur le Réseau universitaire de santé: les deux organismes collaborent à l'amélioration des relations de travail



    TORONTO, le 28 sept. /CNW/ - Au terme d'un vote, les membres du conseil
d'administration de l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario
(AIIO) ont levé le blâme sur le Réseau universitaire de santé, à Toronto.
    "L'AIIO, qui souhaite améliorer continuellement les conditions de travail
de ses membres, a décidé de lever le blâme contre le Réseau universitaire de
santé", déclare la présidente de l'AIIO, Linda Haslam-Stroud, IA. "Les
infirmières et infirmiers et les radiothérapeutes de la section locale 97
doivent pouvoir prendre soin de leurs patients dans un environnement sûr et
exempt de toute forme de harcèlement ou de discrimination. De même, ils
doivent pouvoir compter sur le soutien de leur employeur ainsi que sur des
pratiques de travail équitables. Bien que les conditions de travail au Réseau
universitaire de santé (qui regroupe le Toronto General Hospital, le Toronto
Western Hospital et l'Hôpital Princess Margaret) ne soient pas parfaites,
l'établissement a déployé des efforts importants pour améliorer ses pratiques
et l'environnement de travail de son personnel infirmier et de ses
radiothérapeutes."
    Bien que le blâme ait été levé, certains points restent à régler au cours
de la prochaine année :

    
    -   Questions relatives à la gestion des présences
    -   Enjeux liés à la santé et à la sécurité au travail
    -   Formation du personnel
    -   Relations de travail chez les radiothérapeutes
    -   Améliorations relatives aux droits de la personne et à l'équité en
        matière d'emploi
    

    La coordonnatrice de la section locale, Elizabeth Roy, a bon espoir que
la collaboration entre l'AIIO et le Réseau universitaire de santé donnera lieu
à d'autres progrès.
    "Nous sommes enthousiastes à l'idée de poursuivre notre collaboration
avec le Réseau universitaire de santé dans l'objectif de régler des problèmes
liés à la charge de travail, d'améliorer les pratiques de travail, de
favoriser la santé et la sécurité et de traiter certaines questions liées aux
droits de la personne dans ces milieux de travail", explique Mme Roy. "Nous
souhaitons tous nous concentrer sur la prestation de soins de qualité à nos
patients, et l'amélioration des conditions de travail au Réseau universitaire
de santé nous aidera à y parvenir."
    Le blâme a été adressé pour la première fois en 1999 par les infirmières
et les infirmiers de la section locale 97 de l'AIIO. Au cours des années
suivantes, il a été adressé de nouveau à plusieurs reprises. Le fait de jeter
un blâme sur un organisme de santé est, pour l'AIIO, une sanction publique
visant à dénoncer l'incidence négative que de mauvaises relations de travail
et des pratiques administratives déficientes peuvent avoir sur le personnel
et, par ricochet, sur les soins aux patients. Il s'agit, en fait, d'un
reproche fait publiquement et à l'échelle nationale à l'endroit d'un employeur
qui, selon l'AIIO, agit de façon injuste ou inadéquate avec ses employés et
qui a failli à régler des problèmes liés à la sécurité des patients et à la
qualité des soins.
    Lorsqu'un blâme est adressé à un organisme, l'AIIO dénonce ses activités
au public, aux autres syndicats d'infirmières et infirmiers ainsi qu'aux
écoles de sciences infirmières de tout le Canada pour que les futurs
infirmières et infirmiers et professionnels paramédicaux soient au courant des
pratiques de cet organisme avant d'y déposer leur candidature. Avec la levée
du blâme contre le Réseau universitaire de santé, seulement deux hôpitaux
ontariens sont toujours soumis à un blâme : Bluewater Health, à Sarnia, et le
Système de santé de Niagara.

    L'AIIO est le syndicat qui représente 53 000 infirmières et infirmiers
autorisés et membres des professions paramédicales qui travaillent en milieu
hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée, en santé
publique, dans les organismes communautaires et en entreprise sur tout le
territoire de l'Ontario.




Renseignements :

Renseignements: Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario,
Sheree Bond, (416) 964-8833, poste 2430, cellulaire: (416) 986-8240

Profil de l'entreprise

Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.