L'ASSOCIATION CANADIENNE DE DERMATOLOGIE DISSIPE LA CONFUSION AU SUJET DE LA VITAMINE D

OTTAWA, le 10 juin 2011 /CNW/ - Le débat au sujet de la vitamine D et de l'exposition au soleil perdure, et l'Association canadienne de dermatologie (ACD) espère dissiper la confusion qui règne à ce sujet.

« Le public reçoit beaucoup de messages contradictoires en ce qui concerne la vitamine D et certains des renseignements qui circulent peuvent être erronés ou trompeurs », explique le Dr Ian Landells, président de l'Association canadienne de dermatologie.  « Signalons notamment les affirmations de l'industrie du bronzage selon lesquelles les lits de bronzage seraient une façon sécuritaire de produire de la vitamine D. »

L'ACD, Santé Canada et l'Organisation mondiale de la santé recommandent toutes trois fortement de ne pas avoir recours aux lits de bronzage pour produire de la vitamine D, car leur utilisation augmente beaucoup le risque de cancer de la peau.

Non seulement les lits de bronzage sont-ils dangereux, mais ils ne sont pas efficaces pour produire de la vitamine D, puisqu'ils émettent surtout des rayons UVA, tandis que ce sont les rayons UVB qui stimulent la production de vitamine D dans la peau. L'utilisation fréquente des lits de bronzage peut causer le cancer de la peau de même qu'un photovieillissement prématuré. Le traitement du cancer de la peau peut parfois défigurer et le cancer de la peau de type mélanome peut entraîner la mort s'il n'est pas détecté et traité assez tôt.

Il y a des façons sûres d'obtenir de la vitamine D, y compris choisir des aliments riches en cette vitamine ou simplement prendre un supplément de vitamine.

L'Institute of Medicine (IOM), une organisation indépendante sans but lucratif, a publié en novembre 2010 le rapport Dietary Reference Intakes (DRI) for Vitamin D and Calcium après avoir analysé près de 1000 études publiées et témoignages de chercheurs et intervenants.  L'IOM, tout en reconnaissant le rôle du soleil dans la production de vitamine D par la peau, a recommandé une dose quotidienne de 400 à 600 unités internationales (UI) de vitamine D chez les gens qui réduisent au minimum leur exposition au soleil.

Au Canada, la plupart des gens reçoivent suffisamment d'exposition au soleil au cours de leurs activités quotidiennes, du printemps à l'automne, pour maintenir des niveaux adéquats de vitamine D. Pendant les longs hivers canadiens, l'IOM est du même avis que l'ACD : les personnes qui craignent de ne pas avoir suffisamment de vitamine D devraient prendre un supplément ou modifier leur alimentation.

Pour plus d'information au sujet de la vitamine D ou de la Semaine de prudence au soleil, veuillez consulter le site www.dermatologue.ca ou la page Facebook de l'ACD à www.facebook.com/CdnDermatology.

Au sujet de l'ACD
L'Association canadienne de dermatologie, fondée en 1925, représente les dermatologues du Canada. L'Association a pour mission de faire avancer la science et l'art de la médecine et de la chirurgie dans le domaine des soins de la peau, des cheveux et des ongles, d'offrir du perfectionnement professionnel à ses membres, d'appuyer et améliorer les soins aux patients, de sensibiliser le public à la protection solaire et aux autres aspects de la santé de la peau, et de promouvoir une meilleure santé de la peau, des cheveux et des ongles, la vie durant.

SOURCE Association canadienne de dermatologie

Renseignements :

Jennifer Scott, Responsable, Communications et Projets
Tél. : 613.738.1748 / 1.800.267.3376, poste 222 | jscott@dermatologue.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne de dermatologie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.