L'Assemblée des Premières Nations s'oppose aux compressions budgétaires relatives aux services de police des Premières Nations

OTTAWA, le 24 févr. /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, a fait part aujourd'hui de ses inquiétudes et de sa vive opposition face aux compressions budgétaires de l'ordre de 19 pour cent prévues dans le prochain budget fédéral en ce qui concerne les services de police des Premières Nations. Il a déclaré que de telles compressions ne serviraient pas les intérêts des citoyens des Premières Nations et que leurs communautés étaient grandement préoccupées par cette décision.

« Les compressions budgétaires envisagées au niveau des services de police des Premières Nations inquiètent énormément nos citoyens, ainsi que toutes celles et tous ceux qui sont préoccupés par la sûreté et la sécurité dans nos communautés », a déclaré le Chef national Shawn A-in-chut Atleo. « Les communautés des Premières Nations sont déjà aux prises avec un budget restreint sur le plan de la sécurité publique. Cette décision est en train d'être prise sans aucune consultation avec les Premières Nations et il est évident que le gouvernement du Canada n'est pas conscient de l'ampleur des répercussions que sa décision entraînera pour nos citoyens sur le plan de la sûreté et de la sécurité. De telles compressions sont particulièrement surprenantes compte tenu des objectifs du gouvernement relatifs à "la loi et l'ordre" ».

Le Chef national a fait part de son intention de rencontrer immédiatement le ministre fédéral de la Sécurité publique et ses hauts fonctionnaires pour résoudre cette question, en ajoutant que les chefs de police des Premières Nations avaient déjà exprimé eux-mêmes leurs préoccupations. Le Secteur de la sécurité de la population et des partenariats n'a jamais communiqué avec les dirigeants de l'APN au sujet de ces compressions budgétaires, bien qu'il incombe au ministre et aux responsables du Secteur d'aviser les Premières Nations puisque de telles compressions vont avoir des répercussions sur leurs obligations contractuelles vis-à-vis de leurs agents chargés du maintien de l'ordre, ainsi que sur l'ensemble des budgets relatifs aux services de police dans tout le pays.

« Les citoyens des Premières Nations comptent déjà parmi les personnes les plus vulnérables au Canada et font face à des taux de criminalité et de violence plus élevés que les autres Canadiens », a déclaré le Chef national. « Nous devrions tous nous efforcer de promouvoir et soutenir les services de police des Premières Nations en tant que services essentiels pour la protection de nos citoyens et de nos communautés. »

Un récent examen par le gouvernement fédéral du Programme des services de police des Premières Nations a clairement révélé le besoin d'un accroissement des services et que ces services étaient encore plus nécessaires maintenant que lorsqu'ils ont été mis sur pied. Le rapport précise que la population des Premières Nations a augmenté de façon significative et que les enjeux en matière d'ordre social et de sécurité étaient plus élevés aujourd'hui et nécessitaient un plus grand soutien.

L'Assemblée des Premières Nations (APN) et l'Association des chefs de police des Premières Nations (ACPPN) ont signé un protocole d'entente le 11 décembre 2007. L'APN appuie les services de police des Premières Nations par l'intermédiaire de l'ACPPN et soutient pleinement leur capacité de faire face aux demandes et aux exigences auxquelles ils sont confrontés.

Le Chef national Atleo a écrit au ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, pour solliciter un entretien dans les plus brefs délais en vue de remédier à cette situation et contrer ses éventuelles répercussions négatives au sein des communautés des Premières Nations.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisation nationale qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.

SOURCE ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements :

Don Kelly, directeur des communications par intérim, Assemblée des Premières Nations
613-241-6789 (poste 334), 613-292-2787 (cellulaire) ou dkelly@afn.ca

Jenna Young, agente des communications, Assemblée des Premières Nations
613-241-6789 (poste 401), 613-314-8157 (cellulaire) ou jyoung@afn.ca

Alain Garon, agent des communications bilingue, Assemblée des Premières Nations
613-241-6789 (poste 382), 613 292-0857 (cellulaire) ou agaron@afn.ca

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.