L'Assemblée des Premières Nations sollicite l'expansion d'un programme concluant sur la prévention du suicide



    OTTAWA, le 10 sept. /CNW Telbec/ - En cette journée mondiale de
prévention du suicide, le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations
("APN"), Phil Fontaine, exhorte le gouvernement d'étendre la Stratégie
nationale de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones ("SNPSJA") qui
s'est avérée un "franc succès". L'APN souhaiterait voir doubler le nombre de
projets dans le cadre de la SNPSJA au cours de la prochaine année.
    "La Stratégie nationale de prévention du suicide chez les jeunes
Autochtones fait toute la différence. En effet, pour la première fois, les
collectivités sont en mesure de mettre sur pied un plan de gestion de crise et
des projets axés sur la prévention, ce qui n'était pas possible par le passé",
a déclaré le Chef national Phil Fontaine. "Dans certaines collectivités, les
gens ne savaient pas comment aborder une personne qui avait besoin d'aide. Ce
programme permet non seulement de jeter la lumière sur un tel fléau, mais il
enseigne également comment aider les personnes en détresse."
    La SNPSJA aide les Premières Nations à collaborer avec des travailleurs
des secteurs de l'éducation, de la santé et de la justice pour repérer les
personnes à risque et adopter des mesures préventives. Certaines collectivités
font également appel à des jeunes pour concevoir des projets dans le cadre de
la SNPSJA et ont formé de jeunes chefs de file qui présentent des ateliers
mensuels à leurs congénères en difficulté.
    "Dans le passé, les jeunes étaient réticents à demander de l'aide,
craignant un manque de confidentialité ou ne faisant tout simplement pas
confiance au programme", affirme Sasha Maracle, du Conseil national des jeunes
de l'APN. "En faisant participer les jeunes à la conception des projets de la
SNPSJA, les collectivités améliorent leurs services."
    Mme Maracle a ajouté que la collaboration des jeunes dans la mise au
point de projets sur la prévention du suicide a été une recommandation clé du
plan d'action quinquennal du Conseil national des jeunes, présenté lors du
Sommet national des jeunes l'an dernier.
    Le Chef national Phil Fontaine et Sasha Maracle, chef de file du Conseil
des jeunes, croient que l'expansion de la SNPSJA est essentielle. A l'heure
actuelle, 140 projets ont été mis sur pied au sein des collectivités partout
au Canada. Ils souhaiteraient que ce nombre soit doublé cette année, puis
quadruplé en 2010.
    Le taux de suicide chez les jeunes Autochtones est six fois plus élevé
que celui des jeunes Canadiens en général. Chez les adultes autochtones, ce
taux est trois fois plus élevé que la moyenne des Canadiens. En revanche, les
incidents reliés au suicide varient d'une collectivité à l'autre. Le suicide
est un enjeu urgent dans certaines collectivités des Premières Nations,
d'autres accusent un faible taux de suicide et certaines autres ont été
épargnées d'un tel drame depuis plus d'une décennie.
    Les incidents reliés au suicide ont tendance à être plus faible dans les
collectivités qui ont grandement conservé leur culture. Cela s'exprime par une
maîtrise de leurs revendications territoriales, de leur autonomie
gouvernementale, de leurs habitudes en matière d'éducation et de culture. Les
principales causes du suicide au sein des collectivités des Premières Nations
sont la pauvreté, un taux élevé de maladie et une mauvaise estime de soi.




Renseignements :

Renseignements: Karyn Pugliese, Communications relatives à la santé,
(613) 241-6789, poste 210, (613) 292-1877, kpugliese@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.