L'Assemblée des Premières Nations appuie la Marche Amun

OTTAWA, le 7 mai /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, l'Assemblée des Premières Nations a annoncé son appui aux personnes qui participent à la Marche Amun. La Marche Amun ("grand rassemblement") a commencé le 4 mai 2010 à Wendake et culminera le 1er juin 2010 dans un grand rassemblement à Ottawa. Cette marche de 500 km, dirigée par Michèle Audette et Viviane Michel, a pour objectif de sensibiliser la population aux problèmes de discrimination sexuelle encore présents dans la Loi sur les Indiens.

"Nous félicitons toutes les personnes qui participent à la Marche Amun afin de sensibiliser la population à cet important problème", a déclaré Shawn A-in-chut Atleo, Chef national. "Tant que les Premières Nations n'auront pas le contrôle de leur citoyenneté, nous continuerons à éprouver des problèmes. Toute nation a le droit d'identifier ses citoyens et les Premières Nations ne font pas exception. Cela doit être notre objectif et nous avons hâte de collaborer avec le gouvernement en vue de l'adoption d'une approche nouvelle et améliorée."

La Loi sur les Indiens refuse le statut d'Indiens à des milliers de citoyens des Premières Nations en raison d'une disposition qui traite les femmes des Premières Nations différemment des hommes. Cette disposition de la Loi a emprunté plusieurs formes depuis 1869. Toutefois, les tentatives passées de modifier la Loi sur les Indiens n'ont jamais réussi à éliminer complètement cette discrimination.

Le projet de loi C-3 est la plus récente tentative en ce sens. Ce projet de loi est une réaction à un jugement de la Cour d'appel de la Colombie-Britannique, connu sous le nom "McIvor", stipulant que certains articles de la Loi sur les Indiens étaient discriminatoires à l'endroit des femmes. Cependant, les modifications proposées dans le projet de loi C-3 ne règlent pas tous les problèmes en ce qui concerne l'inscription au registre des Indiens, comme l'inscription des enfants de pères non inscrits et le droit des Premières Nations de décider de la citoyenneté de leurs membres.

Jody Wilson-Raybould, Chef régionale de la Colombie-Britannique et détentrice du portefeuille national pour Supporting First Nations Governments (soutien aux gouvernements des Premières Nations), qui comprend la citoyenneté et la reconstruction de la nation, a offert son appui à la marche. "Nous appuyons nos citoyens qui participent à cette marche et qui espèrent voir le dialogue sur la question se prolonger avec le gouvernement. L'APN fait la promotion des relations de nation à nation entre chacune des Premières Nations et le gouvernement du Canada et continuera à rechercher des solutions pratiques et novatrices pour abattre ces obstacles dressés depuis longtemps", a déclaré la Chef régionale Jody Wilson-Raybould.

Kathleen McHugh, présidente du Conseil des femmes de l'APN souhaite également le succès aux marcheurs de la Marche Amun, ajoutant que la Loi sur les Indiens a non seulement retiré aux Premières Nations le pouvoir de décider de la citoyenneté, mais a également empêché les femmes (gardiennes et transmetteuses de la langue et, dans de nombreux cas, décideuses) de participer activement à la vie de leur collectivité.

"La Loi sur les Indiens a créé des divisions artificielles au sein des collectivités et des familles des Premières Nations en plus de refuser aux personnes des Premières Nations l'accès à des programmes et à des services ainsi qu'à des droits. Nous demandons au gouvernement fédéral de collaborer avec nous pour adopter un point de vue plus large qui dépasse les modifications timides proposées dans le projet de loi C-3 et pour s'attaquer aux véritables enjeux de la citoyenneté des Premières Nations", a indiqué Kathleen McHugh, présidente du Conseil des femmes de l'APN.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.

Le Conseil des femmes de l'APN veille à ce que le point de vue des femmes des Premières Nations soit pris en compte dans l'ensemble des directives politiques et des activités de l'APN, en plus de faire en sorte que l'APN défende efficacement les droits des femmes des Premières Nations.

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Renseignements: Jenna Young, agente de communications, (613) 314-8157, jyoung@afn.ca; Alain Garon, agent de communications bilingue, Assemblée des Premières Nations, (613) 292-0857, agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.