L'ASPQ insiste sur l'importance d'investir en prévention

MONTRÉAL, le 16 mars 2016 /CNW Telbec/ - À la veille du dépôt du budget provincial, l'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) estime qu'une place prioritaire devrait être accordée à la santé durable.

Le concept de santé durable est directement lié à tout ce qui, de près ou de loin, contribue à maintenir et à améliorer la santé physique et mentale des citoyens et par conséquent la santé économique du Québec. En d'autres termes, tous les investissements gouvernementaux sont des éléments concrets qui contribuent à bâtir la santé durable, parmi ceux-ci : la petite enfance; l'éducation; la création d'emplois stables, bien rémunérés et stimulants; la mise en place d'environnements propices à la santé (environnements physiques, comme la qualité de l'air, de l'eau; les environnements bâtis, comme l'aménagement du territoire, les infrastructures, les systèmes de transport, les traitements des déchets; les environnements socioculturels et politiques) et la prévention.

La directrice générale de l'ASPQ, Lucie Granger, soutient que « le fondement même d'une croissance économique à long terme repose sur la santé de la population; que les environnements politique, socioculturel, physique et économique ont des répercussions directes sur la santé de la population; et que le fléau des maladies chroniques largement évitables entraîne, à lui seul, une perte de bien-être individuel et collectif qui freine le développement socio-économique du Québec ». Madame Granger cite quelques statistiques révélatrices : « Plus d'un Québécois sur 2, âgé de 12 ans et plus, souffre d'au moins une maladie chronique[i], souvent évitable. Ces maladies représentent un fardeau social, humain et économique qui s'accroît au Québec. Comme ailleurs dans le monde, l'ampleur des maladies chroniques est lourde de conséquences: elles sont responsables de 63 % des décès et représentent la toute première cause de mortalité au monde[ii]. C'est la raison pour laquelle l'ASPQ aspire à ce que l'équipe économique du gouvernement Couillard, grâce à des gestes et des investissements judicieux, prenne en compte l'impact de chacune des décisions de nature économique sur la santé durable de la population, à court, moyen et long terme. »

L'ASPQ souhaite que les ministères concernés unissent leurs efforts et que les leviers importants dont ils disposent allègent les finances publiques du fardeau social et économique imposé, entre autres, par les maladies chroniques évitables. Ce faisant, ils joindront le mouvement déjà amorcé par plusieurs municipalités et citoyens qui font de la prévention une priorité. À moyen et à long terme, les économies générées par un financement accru en prévention constitueront le meilleur retour sur investissement qui soit[iii].

À propos de l'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

L'ASPQ regroupe citoyens et partenaires pour faire de la santé durable, par la prévention, une priorité. L'ASPQ soutient le développement social et économique par la promotion d'une conception durable de la santé et du bien-être. La « santé durable » s'appuie sur une vision à long terme qui, tout en fournissant des soins à tous, s'assure aussi de les garder en santé par la prévention. www.aspq.org.

 

Les maladies chroniques sont des affections non transmissibles de longue durée qui évoluent lentement, mais qui, dans la plupart des cas, peuvent être évitables. Fait à noter, 80 % des cas de maladies cardiovasculaires et d'AVC, 80 % des cas de diabète de type II et 40 % des cancers sont évitables en adoptant de meilleures habitudes de vie.

 

Le coût des six maladies chroniques, en 2013, était évalué à 8,1 G$, la majeure partie des coûts, soit 61 %, étant attribuable au coût de mortalité prématurée. Ensemble, les coûts de traitement (médicaments, soins hospitaliers et soins médicaux) représentaient 24 % du coût total.[iv]

 

Chaque dollar investi en prévention et en promotion de la santé permet d'économiser 5,60 $ sur les dépenses de soins de santé.[v]

 

[i] AQESSS (2014). Maladies chroniques. Agir là où ça compte
[ii] http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2011/ncds_20110427/fr/
[iii] Milstein, B., J. Horner, P. Briss, D. Burton, et T. Pechacek. « Why behavioural and environmental interventions are needed to improve health at lower costs », Health Affairs, vol 30, no 5 (2011), p. 823-832.
[iv] http://www.conferenceboard.ca/e-library/abstract.aspx?did=6647
[v] Trust for America's Health (2008). Investments in Disease Prevention Yield Significant Saving, Stronger Communities. http://www.healthymadisoncounty.org/linkeddocs/data/Prevention08.pdf

 

SOURCE Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Renseignements : Jean Alexandre, Responsable des communications et de la collecte de fonds, Association pour la santé publique du Québec, Téléphone : 514 528-5811, poste 261, Cellulaire : 514-442-7119, Courriel : jalexandre@aspq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.