L'APTS dénonce les risques associés à l'expansion des cliniques privées de radiologie



    MONTREAL, le 13 févr. /CNW Telbec/ - L'Alliance du personnel
professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)
s'inquiète de la marge de manoeuvre laissée aux cliniques privées de
radiologie, qui n'hésitent pas à facturer même lorsque les services qu'elles
offrent sont couverts par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ),
une facturation illégale en vertu de la Loi sur les services de santé et les
services sociaux.
    L'APTS a été particulièrement choquée d'entendre un médecin propriétaire
d'une clinique privée de radiologie déclarer ouvertement, dans le cadre d'un
reportage de l'émission La Facture diffusée à Radio- Canada le 10 février
dernier, qu'il testait les limites du système public en imposant des frais
pour l'ouverture d'un dossier électronique et en optant pour la mammographie
numérique, une technologie plus coûteuse. Ces décisions sont prises sans
considération pour ses patientes qui doivent maintenant payer 400 $ pour
assumer la modernisation d'une clinique privée à but lucratif.
    "C'est là un bon exemple des inégalités d'accès aux soins de santé qui se
multiplient, affirme la présidente de l'APTS, madame Dominique Verreault. Les
orientations du gouvernement libéral font en sorte que de plus en plus
d'interventions sont confiées à des cliniques gérées par des intérêts privés.
Certaines de ces cliniques vont peut-être offrir un excellent service à la
clientèle, avec des technologies de pointe et des délais d'attente réduits,
mais elles ne seront pas à la portée de tous." L'APTS défend le principe selon
lequel la santé est un droit dans notre société, pas un privilège.
    "Dans la mesure où les soins dispensés dans ces cliniques privées sont
remboursés par la RAMQ, s'interroge madame Verreault, pourquoi ne pas créer
des cliniques ambulatoires publiques dont on serait assuré qu'elles
fonctionnent avant tout pour servir la population sans égard à la capacité de
payer ?"

    L'exemple de la radiologie

    Comme le ministère de la Santé et des Services sociaux s'est engagé en
janvier à régler le problème des délais d'attente en radiologie, il est à
prévoir que les cliniques privées de radiologie n'auront aucun mal à obtenir
leur permis d'opérer en vertu des nouvelles dispositions règlementaires de la
Loi 33, dont l'entrée en vigueur est prévue pour septembre 2009.
    Préoccupée par l'impact sur la population de l'attente prolongée pour des
services en radiologie, l'APTS souhaite contribuer à la recherche de
solutions. Elle sollicite depuis plusieurs mois une rencontre avec le ministre
Yves Bolduc pour discuter de différentes solutions à mettre en oeuvre à même
le réseau public pour accroître l'accessibilité des services, en radiologie
mais aussi dans d'autres secteurs.
    "En conjuguant nos efforts, insiste la présidente de l'APTS, on peut
réduire l'attente sans exposer la population aux stratégies d'affaires
d'entreprises privées avant tout soucieuses de leurs profits. Sans compter que
l'expansion du marché des cliniques privées est susceptible d'entraîner des
défections importantes parmi le personnel du réseau public, soumis à beaucoup
de pression en raison de pénuries de main-d'oeuvre spécialisée dans les
établissements." Cette réalité, souvent invoquée à propos des infirmières, est
aussi partagée par le personnel professionnel et technique que représente
l'APTS.
    L'APTS compte 3 300 membres oeuvrant dans les services publics de
radiologie à titre de technologue en radiologie, en radiodiagnostic ou en
médecine nucléaire.

    A propos de l'APTS

    L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 26 000 membres
occupant des fonctions professionnelles et techniques dans le réseau de la
santé et des services sociaux dont des technologues en radiologie, des
technologistes médicales, des physiothérapeutes, ergothérapeutes et
thérapeutes en réadaptation physique, des psychologues, des travailleurs
sociaux, des techniciennes en diététique et des diététistes. L'APTS est membre
du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), un regroupement de
près de 262 000 personnes syndiquées des secteurs public et parapublic.




Renseignements :

Renseignements: Chantal Mantha, conseillère en communication, (450)
670-2411, 1-866-521-2411, (514) 236-9287 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.