L'APN prône l'adoption avant l'automne de mesures urgentes contre la grippe H1N1



    OTTAWA, le 23 juin /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, Angus Toulouse, Chef
régional de l'APN qui détient le portefeuille de la santé, a demandé la mise
en place de trois mesures urgentes pour renforcer la lutte contre la pandémie
de grippe H1N1 dans les collectivités des Premières nations.
    Ces mesures sont les suivantes : créer un groupe de travail indépendant
qui étudiera les récentes éclosions en Ontario et au Manitoba et fera des
recommandations pour assurer un service plus intégré; élaborer et adopter des
lignes directrices nationales relatives aux services auprès des Premières
nations; et fournir du financement qui permettra à chacune des Premières
nations d'élaborer un plan en cas de pandémie, ainsi que faire des
investissements en vertu de l'Annexe B qui est la partie du Plan canadien de
lutte contre la pandémie d'influenza portant sur les éclosions au sein des
Premières nations.
    "Jusqu'à maintenant, la majorité des cas de grippe H1N1 ont été bénins,
mais si cette éclosion avait été plus virulente, nos collectivités auraient
été dévastées", a déclaré le Chef régional Angus Toulouse, qui a souligné la
mise en garde de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) voulant que la
grippe H1N1 pourrait réapparaître à l'automne et causer plus de dommages. "Il
y a un besoin criant de s'assurer que chaque collectivité des Premières
nations de tout le Canada a la même facilité d'accès que le reste de la
population aux services de soins d'urgence avant l'automne."
    A mesure que les éclosions de grippe H1N1 se répandaient dans le nord du
Manitoba et de l'Ontario au cours des derniers mois, des collectivités des
Premières nations ont constaté des retards dans la livraison des fournitures
médicales dont elles ont un urgent besoin ou elles ont constaté des lacunes
dans les communications entre les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi
qu'un manque de cohérence dans la gestion des éclosions entre les provinces.
De plus, il était évident que les mesures visant à contenir le virus étaient
mal adaptées à la réalité sociale des Premières nations, par exemple se faire
dire d'éviter les contacts avec les autres quand on vit dans une maison
surpeuplée ou se faire dire de se laver fréquemment les mains quand on n'a pas
l'eau courante.
    Le Chef régional a attribué le manque de cohérence à l'absence de normes
nationales. Il a ajouté que, pendant que le Canada investissait 1 milliard de
dollars dans le Plan canadien de lutte contre la pandémie d'influenza, aucun
investissement n'était fait en vertu de l'Annexe B, qui constitue les lignes
directrices que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux doivent
suivre lorsqu'ils interviennent face à une éclosion de grippe dans les
collectivités des Premières nations.
    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré clairement qu'il y a
un lien entre la gravité des cas de grippe et l'existence de maladies
chroniques, la vie dans des logements pauvres et surpeuplés, l'eau de piètre
qualité et des soins de santé en deçà des normes.
    "Les conditions qui prévalent dans nombre de nos collectivités
ressemblent à celles qu'on observe dans le monde en développement. C'est
pourquoi nos collectivités sont exposées au niveau de risque le plus élevé au
Canada. Manifestement, si aucune amélioration n'est apportée dans la
planification et dans les services, un virus plus virulent pourrait avoir des
conséquences tragiques à l'automne", a déclaré le Chef régional Angus
Toulouse.




Renseignements :

Renseignements: Karyn Pugliese, agente, Communications relatives à la
santé, APN, (613) 292-1877, kpugliese@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.