L'APN obtient le droit de comparaître à la Commission d'enquête des femmes disparues de la Colombie-Britannique

OTTAWA, le 4 mai /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, accueille favorablement la décision rendue hier par le commissaire Wally Oppal d'accorder à l'APN et à d'autres organismes des Premières Nations le droit de comparaître à la Commission d'enquête sur les femmes disparues. 

« Conformément à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, selon laquelle la sécurité est un droit de la personne fondamental, mettre fin à la violence faite aux femmes et aux enfants est une priorité pour les Premières Nations du Canada », a déclaré le Chef national de l'APN. « La participation de l'APN à la Commission d'enquête sur les femmes disparues nous permettra de maintenir nos mesures d'appui pour que les familles et les amis des femmes assassinées et disparues de la Colombie-Britannique et du pays, où près de 600 cas ne sont toujours pas résolus, obtiennent justice. Nous pourrons également poursuivre nos efforts de sensibilisation pour assurer la sécurité de tous les citoyens des Premières Nations, en mettant notamment l'accent sur la prévention afin de réduire la vulnérabilité de notre peuple. »

La Commission d'enquête sur les femmes disparues, dirigée par le commissaire Wally Oppal, examinera le déroulement des enquêtes policières sur les disparitions de femmes du quartier Downtown Eastside de Vancouver entre le 23 janvier 1997 et le 5 février 2002. Elle étudiera également la décision de la Direction de la justice pénale du ministère du Procureur général, laquelle a été rendue en janvier 1998, de suspendre les accusations contre Robert W. Pickton pour l'agression d'une travailleuse du sexe de Downtown Eastside. La Commission d'enquête fera des recommandations sur les modifications jugées nécessaires pour corriger les lacunes détectées pendant les audiences.

« Nous sommes impatients de participer aux audiences de la Commission d'enquête et aux séances qui seront tenues dans les communautés du Nord, le long de la route des pleurs », a ajouté M. Atleo.

Dans sa demande de droit à comparaître, l'APN a déclaré qu'elle fera avancer l'enquête en offrant ses connaissances et son aide en ce qui a trait à l'élaboration de politiques adaptées aux cultures autochtones, en exigeant que la Commission d'enquête rende des comptes aux victimes, aux familles et aux groupes d'intérêt autochtones et en permettant aux familles, aux amis, aux communautés, aux membres des Premières Nations et aux peuples autochtones du Canada de se sentir adéquatement représentés à l'enquête. 

Dans une décision sur la participation à la Commission d'enquête publiée le 3 mai 2011, le commissaire Oppal a déclaré : « Je suis assuré que l'APN, en participant à l'enquête et en communiquant le point de vue des Premières Nations et des peuples autochtones, fera progresser l'enquête et la rendra plus équitable. » (traduction libre)

SOURCE ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements :

Don Kelly, directeur des communications intérimaire, APN,
613-241-6789, poste 334, cell. : 613-292-2787 ou dkelly@afn.ca 

Jenna Young, agente de communications, APN,
613-241-6789, poste 401, cell. : 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca 

Alain Garon, agent de communications bilingue, APN,
613-241-6789, poste 382, cell. : 613-292-0857 ou agaron@afn.ca

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.