L'APCHQ dévoile les résultats de son enquête - Plus de 96 % des acheteurs de maisons neuves sont satisfaits!

MONTRÉAL, le 29 sept. 2011 /CNW Telbec/ - L'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ) dévoile aujourd'hui les résultats de son Enquête sur les acheteurs de maisons neuves, qui ont été compilés par la firme Ad hoc recherche. Ayant pour objectif de tracer le profil de la clientèle propre au secteur de la construction résidentielle neuve, cette enquête - effectuée auprès de 1175 acheteurs dont la maison a été enregistrée auprès de La Garantie des maisons neuves (GMN) de l'APCHQ en 2010, et ce,  à l'échelle du Québec - révèle que plus de 96 % des répondants sont satisfaits de leur achat, un résultat similaire à celui de la dernière enquête.

« Il s'agit d'un excellent résultat, qui témoigne du savoir-faire des constructeurs d'habitations et des efforts qu'ils réalisent année après année afin d'assurer la satisfaction de leur clientèle », affirme François Bernier, directeur du Service économique et affaires publiques de l'APCHQ.

L'accession à la propriété continue de soutenir le marché
Selon l'enquête de 2010, 38 % des acheteurs de maisons neuves en étaient à une première acquisition. Ce résultat, comparable à ce qui a été observé il y a 5 ans, démontre que l'accession à la propriété soutient le marché dans une large part. Aussi, la copropriété a été un produit de prédilection pour les premiers acheteurs, qui l'ont choisie dans 41 % des cas. Ce résultat n'est pas surprenant puisque 62 % des accédants à la propriété sont des personnes seules ou des couples sans enfants.

Le prix moyen d'achat déboursé par les nouveaux propriétaires était d'environ 216 000 $. Quant à la mise de fonds moyenne, elle était de 25 750 $. Environ 42 % des premiers acheteurs ont eu recours au Régime d'accession à la propriété (RAP). Pour 28 % d'entre eux, il s'agissait même de la principale source de mise de fonds. Ainsi, le RAP continue de constituer un précieux outil, aussi bien pour l'industrie que pour les consommateurs. Par ailleurs, les économies personnelles représentaient la principale source de mise de fonds de 59 % des premiers acheteurs.

Acheteurs expérimentés
Les acheteurs expérimentés représentent 62 % du marché. Forts d'une mise de fonds de près de 100 000 $ en moyenne, ils se tournent vers des propriétés dont la valeur moyenne est de 266 000 $. Dans 45 % des cas, ils acquièrent des résidences dont la valeur se situe entre 200 000 $ et 300 000 $, alors que 30 % se tournent vers des produits plus luxueux, soit de 300 000 $ ou plus.

La maison à deux étages (le « cottage ») est le choix de 39 % des acheteurs expérimentés, suivi de près par la maison unifamiliale isolée (« bungalow »), avec 32 %. Quant à la maison de type « split-level », elle est pratiquement disparue de leur radar.

Des considérations pratico-pratiques
Les principaux motifs d'achat sont d'ordre pratique pour l'ensemble des répondants. Pour 86 % d'entre eux, le prix a été un facteur très important, tout comme la superficie d'habitation (84 %) et le nombre de chambres (75 %). Ont également été déterminants : le style ou l'architecture du bâtiment (69 %), l'espace de rangement (71 %), la dimension des chambres (70 %) et de la cuisine (72 %), la sécurité du quartier (75 %) et, globalement, la qualité du projet résidentiel (74 %).

Fait à noter, 34 % des acheteurs ont déménagé à moins de 5 km de leur ancienne résidence. Dans 42 % des cas, le déplacement était de 5 km à 25 km, une distance relativement faible. Plusieurs acheteurs sondés, soit 69 % d'entre eux, ont affirmé  habiter à moins de 30 minutes de leur lieu de travail. « Les acheteurs cherchent à mieux se loger, tout en restant dans un milieu qui leur est familier, souligne le porte-parole de l'APCHQ. La hausse du prix de l'essence et la congestion routière influencent également les décisions d'achat de plusieurs, particulièrement dans la grande région de Montréal ». L'enquête révèle aussi que 35 % des acheteurs de maisons neuves dans la région de Montréal utilisent généralement le transport en commun pour se rendre au travail.

Coup de cœur et stabilité
Bien que les éléments pratiques soient importants, le choix d'une maison repose toujours, dans une large part, sur un coup de cœur. En effet, 22 % des acheteurs n'ont visité qu'un seul projet, alors que 52 % des acheteurs ont arrêté leur choix après n'avoir visité que trois projets. Les répondants ont donc craqué pour leur nouvelle maison dès les premiers rendez-vous! Cependant, bien qu'ils cèdent à des coups de cœur, les répondants au sondage se disent stables. D'ailleurs, 82 % d'entre eux estiment qu'ils habiteront leur maison pour une période de plus de cinq ans.

La maison neuve a la cote
Dans un contexte marqué par une pénurie de terrains disponibles pour la construction résidentielle, on s'attendrait à ce que la maison existante soit recherchée. Or, la réalité est tout autre! Seule une proportion de 53 % des acheteurs ont envisagé l'acquisition d'une maison existante au cours de leur démarche.

Quels sont les facteurs qui freinent l'achat d'une maison existante? Près de 40 % des répondants reprochent à la maison existante son prix trop élevé, tandis que 20 % s'en sont éloignés en raison du coût anticipé des rénovations. S'ajoutent un désintérêt pour le style des maisons existantes visitées (10 %) et un sentiment général à l'effet que celles-ci ne répondaient pas à leurs besoins (22 %). Les coûts de rénovation suivant l'achat d'une maison existante étaient estimés à 47 000$.

Suivre l'évolution des tendances
L'Enquête sur les acheteurs de maisons neuves, s'inscrit parmi les nombreuses initiatives que prend l'APCHQ afin de suivre de près l'évolution de tendances dans l'industrie de la construction résidentielle, et ce, depuis sa création. Jouant un rôle de premier plan, l'APCHQ fête ses 50 ans cette année; cet anniversaire sera entre autres célébré dans le cadre de son congrès annuel, qui se tiendra du 29 septembre au 1er octobre, au Fairmont Le Reine Elizabeth, à Montréal.

Pour consulter l'Enquête sur les acheteurs de maisons neuves, visitez le www.apchq.com/presse (dans la section « Espace de téléchargement »).

À propos de l'APCHQ
L'APCHQ provinciale transige avec plus de 17 000 entreprises réunies au sein de 15 bureaux régionaux, occupant une place prépondérante dans l'industrie de la construction et de la rénovation résidentielles. En 1976, elle a instauré un programme privé de garantie sur les bâtiments résidentiels neufs, dont s'est largement inspiré le gouvernement pour définir les standards de la garantie obligatoire en 1999. Proactive, elle a créé en 1986 un plan de garantie couvrant les travaux de rénovation. Elle a également mis sur pied la bannière Réno-Maître en 2002. L'Association et ses membres effectuent ainsi 76 % des travaux en habitation. Étant le seul agent négociateur patronal des relations de travail dans le secteur résidentiel, elle défend les intérêts de quelque 13 000 employeurs, qui embauchent plus de 50 000 salariés.

 

SOURCE ASSOCIATION PROVINCIALE DES CONSTRUCTEURS D'HABITATIONS DU QUEBEC (APCHQ)

Renseignements :

Source : Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ)

Demandes des médias :
Mélanie Saulnier
Conseillère principale en communications - APCHQ
Tél. : 514 353-9960 ou 1 877 427-2684, poste 270
Cell. : 514 951-3493
Du 29 septembre (à partir de 16 h) au 1er octobre (Reine Élizabeth) : 514 879-6805
melanie.saulnier@apchq.comwww.apchq.com

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION PROVINCIALE DES CONSTRUCTEURS D'HABITATIONS DU QUEBEC (APCHQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.