L'annonce de Harper au sujet du logement rate la cible



    OTTAWA, le 16 sept. /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, le premier ministre
Harper a fait part de la promesse d'aider les acheteurs d'un premier logement
en leur accordant un crédit d'impôt de 5 000 $. David Eddy, président de
l'Association canadienne d'habitation et de rénovation urbaine (ACHRU), a
répondu à l'annonce en déclarant que "cette petite initiative en matière de
logement a sa place, bien qu'elle fasse plus de bruit que de besogne. Elle
peut aider des jeunes gens à entrer sur le marché de l'habitation, mais elle
n'aide en rien les quatre millions de Canadiens qui n'ont pas de logement
abordable."
    Ces Canadiens éprouvent des besoins impérieux de logement; c'est-à-dire
ils n'ont pas les moyens de se procurer un logement sécuritaire, sain sans
faire de sacrifices sur d'autres nécessités telles que les aliments et les
vêtements. Le gouvernement fédéral a en place des programmes visant à loger
ces personnes, mais ils prendront tous fin d'ici peu. Les deux premiers
programmes à prendre fin, en mars, a comme objectif de venir en aide aux
sans-abri afin qu'ils aient accès à un abri et à des services de même que de
financer les réparations et les rénovations de logements.
    "Leur renouvellement devrait être la priorité, déclare Bruce Pearce du
Comité consultatif communautaire sur l'itinérance de St. John's. L'Initiative
fédérale des partenariats de lutte contre l'itinérance et le Programme d'aide
à la remise en état des logements viennent bientôt à échéance. Cela mettra en
péril la capacité de milliers de personnes à très faible revenu de maintenir
des normes fondamentales de santé et de sécurité dans leurs demeures, de
passer de la rue à un refuge, ou de déménager d'un refuge à une habitation
permanente," commente Pearce.
    L'Association canadienne d'habitation et de rénovation urbaine fait appel
à tous les partis de s'engager à renouveler les programmes venant à échéance.
Selon l'ACHRU, il faut établir un financement à long terme dans le cadre d'une
approche nationale générale pour traiter la question des besoins en
habitations et mettre fin à l'itinérance au Canada. Il faudrait y inclure la
construction d'au moins 30 000 nouvelles habitations abordables par an. Tous
les partis doivent également s'engager à rendre les habituations existantes ou
nouvelles plus écoénergétiques afin de réduire le fardeau supplémentaire que
sont les coûts de l'énergie à la hausse imposés aux ménages à faible revenu.
    "Nous devons obtenir une stratégie exhaustive à long terme qui prendra en
compte la myriade de questions concernant la crise," affirme Eddy, qui ajoute
que "l'économie, et par conséquent l'ensemble de la population canadienne,
tire des bienfaits lorsque notre système de logement a la capacité de loger
tout un chacun. Lorsque le système tombe en panne, ce sont la productivité,
les marchés de travail, les dépenses au détail et la croissance économique que
l'on freine."

    L'Association canadienne d'habitation et de rénovation urbaine, située à
Ottawa, est un organisme national favorisant l'existence de logements
abordables et de politiques à cet égard.




Renseignements :

Renseignements: Geoff Gillard, Directeur éxécutif intérimaire,
Association canadienne d'habitation et rénovation urbaine, (613) 325-6321,
ggillard@chra-achru.ca, www.chra-achru.ca

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE D'HABITATION ET DE RENOVATION URBAINE (ACHRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.