L'année de toutes les audaces



    OTTAWA, le 20 déc. /CNW/ - Deux acquisitions importantes, le lancement
d'un service intermodal novateur et la conclusion d'une entente visant à
rationaliser les mouvements des wagons marchandises ont été les points
saillants de l'année 2007 pour le secteur ferroviaire canadien.
    Par ailleurs, VIA Rail a obtenu le feu vert pour réaliser un programme
portant sur la modernisation d'une grande partie de son parc de locomotives et
de voitures voyageurs. Le secteur ferroviaire et le gouvernement fédéral se
sont entendus sur de nouvelles réductions des émissions de locomotives et sur
des améliorations à apporter à la sécurité du trafic marchandises et
voyageurs.
    Cliff Mackay, président-directeur général de l'Association des chemins de
fer du Canada, qui compte 58 membres, a déclaré que le CN et le CFCP
continuaient d'afficher de solides bénéfices en dépit des soubresauts de
l'économie nord-américaine. Ces entreprises se sont appuyées sur leur solide
bilan pour réinvestir dans leurs activités et pour améliorer et élargir leur
offre grâce à l'acquisition de lignes ferroviaires importantes aux Etats-Unis.
Les deux acquisitions projetées doivent obtenir l'approbation définitive du
Surface Transportation Board des Etats-Unis.
    Après des années d'efforts et de planification, le nouveau terminal
intermodal Fairview de Prince Rupert a ouvert ses portes à l'automne. Dans les
92 heures suivant l'arrivée du premier navire, le CN livrait un chargement de
conteneurs provenant du navire à Chicago. Le CN et ses partenaires dans le
projet de terminal tentent d'attirer de nouvelles lignes de navigation au
port.
    Parallèlement à ce service, le CN a ouvert un terminal intermodal et
centre de distribution à Prince George pour les entreprises à la recherche de
nouvelles occasions d'importation et d'exportation. Cette installation n'est
que l'une de celles que CN WorldWide Amérique du Nord fait construire au
Canada et aux Etats-Unis.
    VIA Rail Canada recevra une somme additionnelle de 691 millions de
dollars du gouvernement fédéral au cours des cinq prochaines années pour
remettre à neuf l'essentiel de son parc de locomotives âgées de 20 ans ainsi
que 98 voitures voyageurs élégantes LRC qui sont abondamment utilisées dans le
corridor Québec-Windsor. VIA Rail apportera également des améliorations aux
voies et aux gares de son réseau.
    VIA a déjà fait la démonstration de la remise à neuf d'une locomotive et
d'une voiture voyageurs et se réjouit à la perspective d'offrir de nouveaux
services à mesure que le matériel sera remis à neuf au cours des prochaines
années.
    Le transport ferroviaire de voyageurs connaît un véritable essor. Ainsi,
le Réseau GO élargit ses services, prenant livraison de nouvelles locomotives
et signant des ententes qui lui permettront de transporter 40 000 voyageurs de
plus par jour d'ici 2011 en plus des 165 000 personnes qui empruntent déjà son
réseau quotidiennement. Les travaux s'inscrivent dans le cadre d'un programme
de 1,2 milliard de dollars destiné à améliorer le transport en commun dans la
région du Grand Toronto. Compte tenu des services de train de banlieue de
Montréal, d'Ottawa et de Vancouver, le nombre de voyageurs transportés chaque
année s'élève à plus de 60 millions.
    Le nouveau protocole d'acheminement des wagons marchandises annoncé vers
la fin de l'année par le CN et le CFCP permettra aux deux chemins de fer de
bénéficier d'une réduction d'un million de wagons-milles par année. Les temps
de parcours seront en effet réduits et on évitera dans la mesure du possible
de passer par les triages.
    Le protocole vise principalement les trains de marchandises générales
regroupant différents types de wagons, soit environ 10 pour cent du trafic, et
entraînera un certain nombre de changements dans les activités du chemin de
fer. Quatorze points d'accès, notamment ceux de Montréal (Saint-Luc), de
Milwaukee et de Winnipeg (Paddington), connaîtront un accroissement du volume
de trafic interréseaux. Quinze points d'accès, notamment ceux de Chicago, de
Minneapolis, de Superior, au Wisconsin, de Calgary et de plusieurs endroits
dans le sud de l'Ontario, verront les volumes de trafic interréseaux diminuer.
    En vertu de la nouvelle entente portant sur les émissions, les chemins de
fer s'engagent à mettre en service des locomotives plus économes en carburant
alors que le gouvernement mettra en oeuvre une réglementation complète sur les
émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre dans le
secteur en 2011. L'entente a été signée par Lawrence Cannon, ministre des
Transports, John Baird, ministre de l'Environnement, et M. Mackay, de l'ACFC.
    Les chemins de fer assurent 65 pour cent du transport de marchandises de
surface et transportent 65 millions de voyageurs par année, tout en produisant
seulement 3 pour cent des émissions de gaz à effet de serre. L'entente "est la
première étape d'un plan général destiné à réduire la pollution atmosphérique
provenant de l'exploitation ferroviaire. Cet objectif est conforme aux normes
de l'Environmental Protection Agency (EPA) des Etats-Unis, qui sont parmi les
plus rigoureuses au monde". Elle s'inscrit dans la foulée de l'engagement qu'a
pris le gouvernement de réduire de façon marquée les émissions de gaz à effet
de serre d'ici 2020. Les chemins de fer établiront des plans d'action afin de
réduire leurs émissions et de moderniser leurs locomotives plus âgées selon
les normes de l'EPA.
    L'ACFC et la Fédération canadienne des municipalités ont signé une
nouvelle entente de collaboration de deux ans afin d'améliorer les
communications entre les collectivités et les chemins de fer et d'établir des
directives et des jalons en matière de pratiques exemplaires dans le but de
régler les différends entre les 1 600 municipalités membres de la FCM et le
secteur ferroviaire. De nouvelles mesures législatives fédérales (le projet de
loi C-11) concernant le bruit et les vibrations ont été adoptées et devraient
aider les parties à améliorer leurs relations.
    L'ACFC a établi cette année une nouvelle catégorie de membres - celle des
membres associés -, à l'intention des fournisseurs et des exploitants de
chemins de fer industriels. De plus, les gouvernements du Canada et du Québec
ainsi que les chemins de fer d'intérêt local ont signé une entente en 2007
pour investir 75 millions de dollars dans l'infrastructure de ces derniers
afin de contribuer à réduire la congestion routière, la pollution et les
émissions.




Renseignements :

Renseignements: Roger Cameron, Association des chemins de fer du Canada,
(613) 564-8097, rogerc@railcan.ca

Profil de l'entreprise

Association des chemins de fer du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.