Lancement d'un avis du Conseil du statut de la femme - L'EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES NE PEUT SOUFFRIR D'AUCUN ACCOMMODEMENT



    MONTREAL, le 27 sept. /CNW Telbec/ - Mme Christiane Pelchat, présidente
du Conseil du statut de la femme, rend public aujourd'hui un avis du Conseil
qui s'intitule : Droit à l'égalité entre les femmes et les hommes et liberté
religieuse. Cet avis soutient en substance que le droit à l'égalité entre les
femmes et les hommes doit être respecté en toutes circonstances et qu'on ne
doit pas y porter atteinte au nom, notamment, de la liberté de religion.
    Fruit d'une réflexion amorcée lors du Colloque Diversité de foi - Egalité
de droits tenu en mars 2006, l'avis du Conseil fait valoir à quel point
l'égalité entre les femmes et les hommes, la séparation de l'Etat et de la
religion et la primauté du fait français sont devenues des valeurs communes à
la base de l'identité des Québécoises et des Québécois.
    "Nous croyons qu'il est de la responsabilité du gouvernement d'envoyer un
message clair soulignant l'importance fondamentale de ces trois valeurs,
déclare Mme Pelchat. L'égalité entre les femmes et les hommes ne peut souffrir
d'aucun accommodement."
    Avec ces valeurs en toile de fond, le Conseil présente un argumentaire
juridique qui se résume succinctement en ces points :

    
    - la liberté de religion doit être limitée, intrinsèquement, par le droit
      à l'égalité entre les femmes et les hommes;
    - l'obligation d'accommodement ne doit pas permettre une violation de
      l'égalité entre les sexes;
    - le droit international et certains Etats affirment que la liberté de
      religion peut être limitée notamment par les droits d'autrui;
    - ultimement, en cas de conflit entre la liberté de religion et l'égalité
      entre les sexes, il devrait être possible de limiter la liberté de
      religion au nom de la valeur collective d'égalité entre les femmes et
      les hommes, marqueur de l'identité québécoise.
    

    Recommandations

    "Nous demandons au gouvernement du Québec d'affirmer haut et fort que la
valeur d'égalité entre les femmes et les hommes est une valeur fondamentale et
structurante, poursuit Mme Pelchat. Pour ce faire, nous lui demandons entre
autres d'amender la Charte des droits et libertés de la personne du Québec,
d'adopter une politique québécoise de gestion de la diversité religieuse dans
l'espace public et d'affirmer la neutralité de l'Etat en interdisant au
personnel de la fonction publique québécoise d'arborer des signes religieux
ostentatoires dans l'exercice de leur fonction."
    Pour le Conseil, il est essentiel que l'Etat joue pleinement son rôle de
gardien des valeurs démocratiques et de l'ordre public. Il doit favoriser un
espace public où le renoncement à la dignité est impossible et, s'il doit
permettre l'expression de croyances religieuses, il doit absolument, au nom
des valeurs collectives et du respect de la dignité humaine, y apporter des
balises raisonnables.
    "La liberté de religion s'arrête lorsque l'égalité entre les femmes et
les hommes est compromise", conclut la présidente du Conseil du statut de la
femme.
    -%SU: SOC,LAW
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Benoit L'Allier, Directeur des communications, Conseil
du statut de la femme, (418) 643-4326, poste 236, Cell.: (418) 473-4035


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.